elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

Narcisse, la légende comique du siècle !

le . Publié dans fil_des_jours

C’est quand même un phénomène étonnant, Hollande. […] C’est un homme qui est double : il se regarde sans cesse faire. Et qu’est-ce qu’il fait ? Pas grand-chose. Il passe son temps à commenter ce qu’il a fait ou ce qu’il n’a pas fait.

Jean d’Ormesson, écrivain et philosophe, invité du Club de la presse.  

Les histoires de Mme PIPI : et enfin survint l'épectase finale !

le . Publié dans fil_des_jours

Des milliers d'heures accumulées et revendiquées de concubinage notoire et intime avec des journalistes de la presse subventionnée de gauche (celle de droite étant exclue du crime d'entrave à la pensée unique, seule habilitée à s'exprimer en socialie !!!), une campagne de presse colossale menée par le "Bureau de communication et de manipulation mentale" de Gaspard Gantzer avec l'appui de la communauté LGBT (de RUQUIER à BARTHES en passant par FOGIEL, DELORMEAU, MORANDINI), une avalanche historique de six ouvrages pour vanter les avantages du produit et la grandeur du CLOWN édités en deux mois ! 

Et tout ça, pour en arriver là !

 

Et dire que Najat BELKACEM, égérie médiatique des dentifrices COLGATE, a proposé sans rire de les faire distribuer gratuitement et aux frais du contribuable, dans les classes de tous les établissements scolaires du pays ! 

Ils se justifient par la psychose de BOZZO-le-CLOWN, entretenue depuis le 6 mai 2012, de sombrer dans les poubelles de l'histoire, au même titre que son prédécesseur, Félix FAURE, dont il avait conscience qu'il partageaient une personnalité très proche : Félix FAURE, ancien modeste tanneur devenu par erreur Président de la République, était comme lui un homme de "gauche" converti au "bling-bling" fastueux des arrivistes ; un radical-socialiste franc-maçon qui soutint toujours une politique d'extrême-droite (antidreyfusard, c'est à lui que le rouquin ZOLA adressa son célèbre "J'ACCUSE") ; un belliciste forcené décervelé prêt à toutes les aventures désespérées, et surtout OBSEDE SEXUEL MALADIF qui devait prendre des doses massives de cantharide pour honorer ses favorites appointées, fondant sa politique sur les inaugurations massives "de chrysanthèmes", une présence compassionnelle et lacrymale incessante à toutes cérémonies mémorielles imposées pour tout et n'importe quoi, et l'habituel arrosage financier d'un électorat de prédilection avec décorations de la légion d'honneur pour tous les bandits, voleurs et tous les mafieux et rastignac détournant l'argent de la République !
Donc FLANBY, sachant que la Constitution de la Ve République lui offrait beaucoup plus de pouvoirs que n'aurait pu en rêver Félix FAURE, et que ce n'est pas le CONSEIL CONSTITUTIONNEL présidé par le traître chiraquien Jean-Louis DEBRE, le Conseil d'Etat présidé en sa section du contentieux par le judéo-maçon Bernard STIRN, et moins encore la Cour de Cassation, placée par l'implacable indépendantiste guyanaise Christiane TAUBIRA entre les mains serviles de membres du SYNDICAT de la MAGISTRATURE, qui viendraient en limiter l'étendue et les excès.
Si Félix FAURE, fut impitoyablement jugé par les historiens, BOZZO-le-CLOWN décida dés le départ, pour contourner l'écueil et s'auto-glorifier, de faire graver dans le bronze l'histoire définitive de son règne désastreux et maudit,  par des "journalistes" appartenant aux groupes de presse BERGE-NIEL-PIGASSE subventionnés par l'Etat français, comme LE MONDE et l'OBSERVATEUR, ou DRAHI, comme LIBERATION et l'EXPRESS ; ces journalistes obtinrent un accès libre et total auprès du PRESIDENT (ils possédaient leurs bureaux directement dans le bâtiment du "Service de Communication et de Manipulation mentale" de l'ELYSEE), à côté du "Cabinet noir" antisarkozy, et bien plus que les Ministres, avaient porte en permanence ouverte au bureau présidentiel et accès à son intimité la plus secrète.
Quatre ouvrages sont donc cet automne édités afin d'imposer la candidature de BOZZO à sa réélection ; mais les premières réactions laissent apparaître que tout ne se passera pas comme prévu dans le brillant plan de bataille élaboré par Gaspard GANTZER pour le Président des dégénérés, la seule communauté de "sans dents" qui ont sa sympathie.
Car les historiens reprendront le pas sur les journalistes adeptes de la pensée unique et du hollandisme totalitaire ; gageons qu'ils garderont pour nos descendants l'histoire d'un quinquennat maudit dont le résumé sera pire que celui de la fin de Félix FAURE, telle que relatée par WIKIPEDIA :

epectase
Les circonstances croustillantes du décès prirent rapidement le pas sur la tragédie d'une mort subite (ou d'un simple arrêt cardiaque). La légende rapporta que l'abbé Herzog, curé de la Madeleine, fut mandé par Mme Félix Faure pour lui administrer les derniers sacrements. Mais, sans attendre son arrivée, il fut remplacé par un prêtre de passage devant l'Élysée qui, en demandant à son arrivée : « Le président a-t-il toujours sa connaissance ? » se serait entendu répondre : « Non, elle est sortie par l'escalier de service ! ». Mme Félix Faure habitant l'Élysée et pour éviter le scandale, la maîtresse dut en effet s'éclipser tellement vite qu'elle en oublia son corset - que le chef de cabinet Le Gall gardera en souvenir. La rumeur populaire colporta que c'était une fellation prodiguée par sa maîtresse qui avait provoqué un orgasme fatal, ce qui valut à Marguerite Steinheil le surnom de « la pompe funèbre ». Les chansonniers de l'époque affirmèrent : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée »*, ce qui est autant une allusion au goût du président pour le faste qu'à la cause prétendue de sa mort. Cette phrase a été attribuée également à Georges Clemenceau, qui ne l'aimait guère. Ce dernier aurait également déclaré à cette occasion : « En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui. » et "Ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre."

Souhaitons autant de réussite pour le règne de BOZZO dans les poubelles de notre histoire (c'est vrai que l'enseignement de cette matière a disparu de nos établissements scolaires par la grâce de Najat Belkacem !) ; mais avec un homme d'un tel orgueil, d'un tel mépris pour autrui, d'une telle suffisance, imbu de sa personne jusqu'à la boursouflure, comment peut-on imaginer - si tant est qu'il s'identifie jusqu'à la fin avec Félix Faure - qu'il ne s'inflige à lui-même la gâterie le conduisant à l'épectase finale ?

autofellator lightAprès avoir réussi, il m'a dit : "Prends tes cliques et tes claques, Valérie, et dégage ; je n'ai plus besoin de toi !"

 

 

L'addiction aux selfies serait le révélateur de tendances psychopathes

le . Publié dans fil_des_jours

Barak OBAMA, Helle THORNING SCHMOD et David CAMERON s'amuse lors des obsèques de Nelson MANDALA à JOHANNESBURGBarak OBAMA s'était illustré le 10 décembre 2013 au FNB Stadium à JOHANNESBOURG, lors des obsèques de Nelson MANDELA,  en prenant un "selfie" de la première ministre danoise Helle THORNING SCHMID, du premier ministre anglais, David CAMERON et de lui-même plaisantant comme des collégiens dissipés pour passer le temps ; ces jours derniers, la média sphère socialo-bobo s'émerveillait et se réjouissait du génie de sa candidate préférée, Hillary CLINTON, dont les derniers arguments de campagne tournaient autour d'une photographie, abondamment reproduite et diffusée : on y voit la candidate saluant une foule qui lui tourne le dos pour se prendre en photo avec elle après un meeting électoral, le 21 septembre 2016 à ORLANDO. Personne ne regarde la candidate autrement qu'à travers l'écran de son smartphone.
Cette photographie a été prise par la photographe officielle de la candidate, Barbara Kinney, et elle est utilisée comme argument de campagne tant elle est symptomatique de la génération "selfies", qui préfère tourner le dos à la candidate pour se prendre en photo en faisant une grimace plutôt que de la regarder et écouter ses propositions ! 

 

Hillary

 

Cette utilisation intéressée du "selfie" a provoqué une crise diplomatique entre la FRANCE et les ETATS-UNIS, le Président français estimant avoir la primauté dans l’utilisation de cette révolution technologique politique, et étant lui-aussi en campagne électorale ! Le service de communication et de manipulation mentale de l'Elysée, avec l'aval et le soutien du "Cabinet Noir anti-Sarkozy", a publié un communiqué extrêmement sévère pour la candidate américaine, précisant que lui-même utilisait cet argument électoral depuis son élection, le 6 mai 2012, alors qu'il était encore un "homme normal", voyageant en TGV en 1ère classe ; comme lors ce voyage de reconquête de l'opinion publique le 11 mars 2013  à DIJON (depuis les déplacements de reconquête ne se comptent plus !), où il s'était trouvé confronté à l'hostilité et la colère de ses électeurs cocufiés.
A cette occasion, il avait même reçu un formidable "râteau" d'une ménagère de plus de 50 ans effectuant ses courses dans le centre-ville à laquelle il avait offert, grâce divine,  un "selfie" avec lui. Le refus de cette brave femme avait été remarquable et marque à jamais l'histoire du "selfie".
Et même si les supporters d'Hillary lui tournent le dos pour la prendre en photo, il ne faudra jamais oublier que pour le mépris absolu manifesté par ses électeurs floués, BOZZO-le-CLOWN est un pionnier, inégalé et inégalable. Et même si désormais, il ne se déplace (avec son coiffeur-teinturier, sa maquilleuse et son cire-pompes tous payés par le contribuable français 10.000 € par mois) qu'en AIRBUS présidentiel, et si l'assistance autorisée à l'approcher, dans des secteurs clos de barrièrage, filtrés et protégés par d'importantes forces de police, est constituée des seuls cadres et militants du Parti Socialiste,  strictement choisis et sélectionnés, il n'a jamais cessé de céder à son addiction pour les "selfies", censés représenter une marque d'affection du grand démagogue pour ses électeurs.

Un article en date du 14 janvier 2015 publié dans la chronique technologique du LAB d'EUROPE  rendait compte d'une étude disponible en anglais, menée par une équipe de l'université de l'OHIO dirigée par le Professeur Jesse FOX, qui démontrait que l'addiction aux "selfies" découlait non seulement d'un effroyable narcissisme, comme chez BOZZO-le-CLOWN, mais poussant plus loin son analyse, établissait scientifiquement que "les utilisateurs sont aussi plus sujets à cette autre personnalité anti-sociale, la psychopathie ; ils seraient également plus enclins à l'auto-objectivation, qui consiste à rendre concret quelque chose d'abstrait "
Cette étude est disponible ici.


Moi, cela me rappelle quelqu'un ! Pas vous ?

"La Taularde" : un échec pour Julies Gayet !

le . Publié dans fil_des_jours

pompadour2La presse bien-pensante (groupe BNP, groupe DRAHI), les médias de service public, porteurs de la pensée unique, qui en avaient pourtant fait des tonnes dans leurs commentaires dithyrambiques en invitant avec beaucoup de force et d'insistance (et pourquoi donc ?) "sans dents" et "sous chiens galeux" à se déplacer en masse pour faire un triomphe à "La Taularde", film à grand spectacle et gros budget produit par Mme Julie GAYET, dont elle partage l'affiche avec la prestigieuse Sophie MARCEAU.
Aujourd'hui, les écrivaillons scribouillards et commentateurs socialistes de ces organes de propagande officielle pleurent toutes les larmes de leur corps en constatant combien leurs lecteurs et auditeurs sont ingrats, versatiles et contrariants, puisqu'ils n'ont pas daigné bouger à la seule évocation du nom de la Favorite royale et ont fait de son film un échec commercial patent, éclatant et peu glorieux.

taularde_helarion

Celle-ci, fort contrariée, a fait des reproches peu amènes à son banquier, qui avait pourtant mis à sa disposition toute la propagande de l’état totalitaire (cellule de communication de l'Elysée, Cabinet noir),  lui indiquant à juste titre que son nom était devenu un repoussoir, sali par la seule évocation de leur liaison, un lien subliminal existant désormais entre les noms de GAYET et BOZZO ; comme le PAPE l’avait fait avec sa férule, elle a donc corrigé publiquement le coupable, qui prend beaucoup de plaisir à ce traitement :

fessee

BOZZO, toujours aussi lâche et soumis, a su la rassurer avec son discours lénifiant habituel : ce n’est pas grave, puisque c’est le contribuable français, au moyen des subventions versées par le Centre National du Cinéma (service du Ministère de la Culture) qui finance l’opération ! Julie GAYET est d’ailleurs tellement satisfaite de ce service qu’elle a exigé que son amie Audrey AZOULAY, Directrice du CNC qui l’avait si bien servie et pourvue en argent public, soit nommée Ministre de la Culture en jetant à la poubelle de l’histoire Fleur PELLERIN !.  Vous aurez remarqué à quel point le nombre de films subventionnés produits par l’intermittente du spectacle ont explosé depuis le 6 mai 2012 (les choses sont parfois étonnantes, et il serait parfois utile que la Justice si réactive lorsqu’il s’agit de neutraliser les adversaires politiques de BOZZO, se montre aussi énergique lorsqu’il s’agit de mettre à jour ce qui pourrait bien être un nouveau scandale d’état !).

Et BOZZO a pu rassurer sa favorite en lui susurrant le principe philosophique qui lui est cher :

CE N'EST PAS GRAVE, C'EST L'ETAT QUI PAIE ; comme mon coiffeur-teinturier, ma maquilleuse et mon cireur de pompes. Par bonheur, lorsqu'il s'agit de payer, et contrairement à LOUIS XIV, l'ETAT ce n'est pas moi !"

La pénitence de "Canossa"

le . Publié dans fil_des_jours

penitence_cannossa

popeCe n'est certes pas révéler un bien grand secret que d'écrire que le CLOWN,  qui avait passé les quatre premières années de son quinquennat à provoquer et humilier la communauté chrétienne et à "bouffer du Curé", conformément à la doxa du "Grand Orient de France" auquel il a prêté serment d'allégeance, 

  • en l'attaquant sur les principes fondamentaux de son dogme (le mariage pour tous),
  • en réprimant sauvagement ses pratiquants, au point de faire gazer les enfants des couples qui manifestaient contre cette abomination, au point de choquer le "Défenseur des droits" qui a dénoncé ces brutalités gratuites dans une décision du 25/11/2015, comme l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe l'avait fait dans une résolution le 27 juin 2013 dénonçant "le recours excessif à la force" du gouvernement français !
  • en encourageant l'invasion, les dégradations et les profanations des lieux de culte et cimetières chrétiens, par les associations d'agitation-provocation financées par le mouvement LGBT, telles les lesbiennes Femens ou les tarlouzes d'Act-Up,  avec le soutien permanent et la protection du gouvernement français et du Ministère de la Justice taubirien, dirigé par le Syndicat de la Magistrature, qui leur garantit l'impunité totale, quels que soient les crimes et délits commis
  • en réduisantt par voie législative l'avortement thérapeutique au rang de simple moyen de contraception, remboursé à 100% par l'ensemble des contribuables
  • en nommant, à la demande de la favorite, un ambassadeur au Vatican notoirement pédéraste !!!  dont les lettres de créance ont été repoussées avec dégoût par le Pape
  • et surtout d'avoir élevé un épouvantable criminel aussi détestable et détesté que Pierre Bergé à la dignité de grand officier de la Légion d'Honneur, en remerciement du financement de ses campagnes électorales et du Parti Socialiste, de sa propositions pour supprimer du calendrier tous les jours fériés catholiques, et sa pensée admirable à l'intention de toutes les femmes, qu'il déteste et voudrait voir disparaître de la surface du globe :

 

"Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ?"

 

Perdit il y a peu le combat qu'il avait engagé contre l'église catholique et sa hiérarchie !.

Si la réaction vaticane fut discrète, elle n'en fut pas moins extrêmement ferme, au point que faute d'ambassadeur, les relations diplomatiques cessèrent !.

Le CLOWN informé par son service de manipulation qu'il allait perdre les prochaines élections présidentielles pour s'être aliéné le vote catholique, dut alors s'humilier et se prosterner pour solliciter une visite privée auprès du Pape, qui n'accepta de le recevoir qu'au prix d'une Pénitence de Canossa : le CLOWN dut donc se prostituer une nouvelle fois (mais cela il en a l'habitude) en reniant sa foi ancienne dans le Grand Orient de France, et nu dans le bain baptismal, prêter devant le Pape le serment solennel que CLOVIS prêta il y a 1500 ans devant l'Evêque Saint-Remi  :

"Repens-toi, lamentable Lavette, et courbe la tête : désormais, adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré"

Après que l'Esprit Saint, incarné sous forme d'une blanche colombe, eut survolé le pénitent honteux en lui lâchant une fiente sur les cheveux teints, les Officiels rejoignirent les appartements du successeur de Pierre. Les "antrustions" sodomisés de sa garde rapprochée, les légions prétoriennes maçonnes du GOF et le Harem des ses maîtresses et favorites qui s'étaient ralliées à son casque intégral noir, se pâmèrent d'aise et de plaisir devant une trahison aussi délibérée des principes trotskistes qui avaient jusqu'à présent constitué le fondement de sa pensée politique ! Le grand homme se plut alors à rappeler la pensée profonde d'Edgar Faure pour justifier ses trahisons incessantes :

 

" Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent "

 

Puis, dans le bureau papal, le CLOWN dut baisser son pantalon et sa culotte, et courbé sur le bureau, reçut sur les fesses des mains même de sa Sainteté la rude correction de la *férule ecclésiastique" en expiation de ses innombrables péchés. 

C’est le prestige international de notre pays en faillite qui ressortit encore une fois abaissé et ruiné par cet épisode lamentable et désastreux, auquel la Presse subventionnée  « Berge-Niel-Pigasse » (Les Inrocks-Telerama-Le Nouvel Obs-Le Monde- etc ...) et « Drahi », (Libération - L'Express) pas plus que les médias de service public financés par le contribuable français (8 chaînes TV, 5 stations radio), n’accordèrent évidemment le moindre écho.

hollande_pape_ferule

Gay Games Paris 2018

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios