elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

Eloge de l'incompétence et de la mollesse

le . Publié dans fil_des_jours

mollesse eloge

En ce premier mai 2016, un an avant les prochaines présidentielles, constatons que la machine élyséenne à décérébrer par le mensonge permanent, la manipulation mentale, le tripatouillage des chiffres, l'arrosage méprisant, insolent et irresponsable des "sans dents" et autres "sous chiens", pour acheter leurs voix, avec de l'argent emprunté sur les marchés internationaux, que nos enfants et petits-enfants devront rembourser et traîner comme le rocher de Sisyphe pendant des décennies,  est déjà lancée à fond !

Puisque le "Boléro" de Ravel est désormais entré dans le domaine public, les médias ne cessent de vous le répéter sur son rythme hypnotique :  "tout va bien", "tout va bien", "tout va bien" ; " BOZZO sera reélu !".

Bien sûr que la priorité nationale est la reélection du "Clown" au mépris des intérêts du pays et de son redressement : les fidèles "trotkistes-lambertistes"sont à leur place, les communautarismes LGBT et franc-maçons dûment chapitrés et en ordre de bataille, les cloches de Manuel Valls prêtes à faire retentir le tocsin, l'ultra-gauche violente en charge du recentrage présidentiel protégée et encouragée !

Allons camarades, encore un petit effort : la mise en examen de Nicolas Sarkozy ! et peut-être,  cerise sur le gâteau, un attentat providentiel bien ciblé ! Et là, dans le meilleur des mondes mafieux, tout serait définitivement scellé et l'idéal démocratique républicain à tout jamais assassiné.

"Tout va mieux, tout va mieux, tout va mieux"

48th-anniversary-of-first-tv-broadcasting-of-les-shadoks-6231897669632000-5669283816275968-ror

"Ca va mieux ! Même la météo va mieux !"

le . Publié dans fil_des_jours

Dans un effort ultime et désespéré pour conserver un mince espoir en une prochaine réélection, BOZZO a tout lâché pour satisfaire "sans dents" et autres "chiens galeux" qui forment avec les "bobos gays" la base de son électorat. La rigueur budgétaire est évidemment passée en pertes et profits, comme les engagements internationaux du pays : les augmentations électoralistes  démagogiques et clientélistes arrosent toutes les couches sociales d'un électorat classique présumé "de gauche" (ce qui constitue une nouvelle preuve de la haute estime pour elles de "l'ennemi de la finance" !) 
Peu importe, un seul but, quel qu'en soit le coût et les moyens utilisés : assurer sa réélection !
Dans sa stratégie de communication mise au point par Gaspard GANTZER, lors de ses incessantes interventions télévisées,  de ses interviews radiodiffusées et à longueur d'articles de presse quotidiens dans la presse BERGER-NIEL-PIGASSE et DRAHI, BOZZO nous récite  son nouveau "mantra", une antienne présumée le relancer dans la course aux présidentielles 2017 : "Ca va mieux !".
Et à CHARTRES, ce 16 avril 2016, il est encore allé plus loin puisque cette autosuggestion est même censée vaincre ce qui restera le signe indien indélébile et marquant de son règne maudit, LA PLUIE.

" Ca va mieux, même la météo va mieux !"

 

REGAIN : deux fruits trop blets, vieux chevaux de retour blanchis sous le harnais, pour une nouvelle espérance ?

le . Publié dans fil_des_jours

regain lightBien que les manipulations de l'opinion publique menées quotidiennement par la Cellule "communication" de l'Elysée soient toujours aussi efficaces,

bien que les bonnes nouvelles économiques et sociales que révèle mensuellement l'organisme gouvernemental INSEE et le Ministère de l'Economie et des Finances (déficit budgétaire maîtrisé du fait de la baisse du prix des matières fossiles sur le marché international non répercuté pour les consommateurs puisque transformé en nouvelles taxes étatiques ; baisse du nombre de demandeurs d'emplois du fait de la mise en formation de 450.000 chômeurs placés en stages de formation et rayés des listes),

bien que l'action d'éradication judiciaire de tous opposants significatifs par le Syndicat de la Magistrature se présente sous les meilleurs auspices,

la presse BERGE - NIEL - PIGASSE, MEDIAPART, le groupe ALTICE,  et les services audiovisuels de service public ainsi que les experts "bobos" du groupe CANAL PLUS, se doivent de protéger leurs arrières pour continuer à bénéficier des privilèges qui sont les leurs, et prévoir une solution de substitution au cas où manipulations et tricheries ne parviendraient pas à imposer au second tour des présidentielles la présence de l'homme qui est leur obligé, FLANBY.

Ils ont donc composé et misé sur un billet Alain JUPPE - François BAYROU, issus de la mouvance radicale, du marigot centriste,  soutenus par Jacques CHIRAC, tous deux ennemis mortels de Nicolas SARKOZY, qui représentent un moindre mal ; comme Jacques CHIRAC le fit entre 2002 et 2005, ils n'imposeront rien qui puisse cliver le pays, ne réformeront rien car ils reculeront systématiquement devant tous les communautarismes, la bienpensance et sa pensée unique et n'apporteront au pays aucune des réformes indispensables à sa survie ! C'est d'ailleurs la qualité essentielle que François BAYROU reconnaît à CHIRAC : avoir toujours reculé pour effectuer les réformes indispensables afin de ne mécontenter personne, et surtout pas ceux qui crient le plus fort.

De cette façon, on devient l'homme politique préféré des français, même si l'on a ainsi empêché le pays de s'adapter aux conditions imposées au "mondialisme" qu'on lui a imposé !

Avec le ticket magique JUPPE - BAYROU, les beaux jours sont de retour ; le REGAIN est en route, et BERGE NIEL PIGASSE continueront à bénéficier de tous leurs privilèges et prérogatives et pourront continuer à s'enrichir aux dépens des classes moyennes et des retraités. Ainsi, tout le monde sera heureux, les frères jumeaux DEBRE au premier rang, avec ESTROSI, BERTRAND, KOZUISKO-MORIZET, le Grand Orient de France,  et n'oublions surtout pas Jean-Pierre RAFFARIN !

Regain5

Sublime leçon de courage de Flanby au Parc des Expositions de la Porte de Versailles

le . Publié dans fil_des_jours

De retour d'une semaine de vacances en Polynésie française, puis un festif déplacement en Amérique du Sud (Pérou - Argentine - Uruguay) où ses frasques nocturnes dans les grands restaurants des capitales visitées, ses bourdes incessantes et la panne électrique de son fameux AIRBUS (celui qu'il s'était engagé à revendre à une compagnie aérienne en cas d'élection !) avaient une nouvelle fois ridiculisé le pays sur la scène internationale, FLANBY était prêt, comme tous les ans, à exhiber sa flatteuse et généreuse plastique dans les allées du Salon de l'Agriculture où il a ses habitudes, n'hésitant jamais à s'empiffrer et boire comme un trou normand à la mode chiraquienne entre deux saillies contre ses adversaires !

Mais vu les circonstances et la jaquerie qui enflammait le pays depuis plusieurs mois, cette visite revêtait un caractère héroïque pour statufier la légende de celui qui, seul contre tous, maintient le pays sur la voie de la décadence,  la déraison, de la honte et de l'humiliation ! !  D'aucuns parleront surtout d'irresponsabilité et de provocation par la mise en place de centaines de policiers en civil et de forces mobiles pour assurer la sécurité de "Moi Je" et réprimer les éventuels contestataires à sa politique.
L'injure et le mépris à l'encontre des agriculteurs maltraités était patente, volontaire et n'avait pour seule finalité que de participer à la glorification du petit "chef"  affrontant la tempête ! Il n'y avait évidemment aucun risque, mais cette mise en scène était d'autant plus choquante que les professionnels du monde agricole présents sont des citoyens honorables et courageux qui ont construit le pays et se sont battus pour la Patrie tout au long de notre histoire. Dommage que FLANBY ait omis d'être aussi prévoyant et prodigue en forces de l'ordre contre les menaces extérieures qui ont ensanglanté le pays en 2015 ! Mais évidemment, ce n'est pas lui qui était visé.
Le même procédé de manipulation avait été employé lors de sa visite à l’île de Sein, lorsqu'il avait affronté les éléments de la nature déchaînés, avec le succès médiatique qui a fait rigoler tout le pays

Mais plus rien à voir avec la morgue et la mépris affichés en février 2013, lorsqu'il avait avait par exemple exécuté devant des enfants innocents son prédécesseur qu'ils ne reverraient plus !

Cette fois le regard était bas et torve, les fesses serrées, les lèvres rouge incarnat sous l'épaisseur du rouge à lèvre,  le teint plâtré par la couche grasse de crème à maquillage mettant en valeur la noirceur des cheveux teints, maquillage excessif et grotesque qui le fait ressembler à un clown blanc, une momie de "pharaon" préparée pour être présentée à l'adoration des "sans dents" et des "sous chiens". 
Il amenait avec lui son coq de combat "Moi Je, décidé et combatif" car selon les renseignements de la cellule de manipulation mentale de l'Elysée, cette présence était de nature à adoucir l'ire injuste que nourrissent les éleveurs à son endroit ! L'affaire s'annonçait en effet compliquée, tant la crise agricole secouait depuis plusieurs mois nos campagnes et réduisait au désespoir nos éleveurs, ulcérés face à l'indifférence et au mépris d'un pouvoir de "bobocrates" soutenus et financés par des communautés dégénérescentes, essentiellement intéressé par la promotion des dépravations LGBT et pédophiles, la théorie des genres, par l'accueil et le relogement des "roms" dans des hôtels payés par l'impôt public, celui des migrants se regroupant dans des zones de non-droit sous l'emprise de mafias échappant totalement et avec l'aval des autorités aux lois de la République, et plus encore aux grandes auto-célébrations télévisées de la "boboïtude médiatique" des intermittents du spectacle financés dans des proportions indécentes par le budget public et dirigés par la favorite présidentielle dispensant par l'intermédiaire du CNC les fonds publics aux courtisans méritants !
Tel fut le cas, car nonobstant la présence de plusieurs centaines de policiers en civil, équipés de boucliers anti-projections au cas où les manants lui jetteraient des œufs pourris, qui l'enserraient étroitement sur une dizaine de rangs afin qu'il ne puisse être enduit de fumier ou de bouses de vaches, reclus dans la porcherie ou l'enclos des chèvres, et de compagnies de forces mobiles prêtes à intervenir dans l'éventualité où une femme amoureuse tenterait d'attenter à la vertu du saint homme.

Il n'entendit d'autres aimables qualificatifs à son endroit que ceux bienveillants et amicaux :

Incapable ; tu devrais avoir honte, fainéant ; voyou ; enculé (sic) ; bon à rien ; dégage ; démission scandé sur l'air des lampions ; tire-toi ; dégage pourri, etc...

Rien de bien nouveau en soi qui ne reflète les brillantes réalités politiques, économiques et sociales de ce pays martyrisé par le clan des privilégiés sortis du quartier du Marais pour envahir Paris, puis tout les pays. Et oui, comme le chantait admirablement Serge REGGIANI, "les gays sont entrés dans PARIS, les gays ont envahi PARIS"
Le seul regret que l'on puisse légitimement nourrir, ce sont ces malheureux éleveurs interpellés et bastonnés par les hommes de main de FLANBY. Les chaînes d'information en continu ayant été sommées par les représentants de la communication gouvernementale de ne pas filmer et s'étant servilement soumises, nous n'en aurons pas les photographies ! Dommage.
Mais enfin, un peu de sang est dans l'ordre des choses, surtout pour grandir la stature d'un homme dont le Cabinet Noir s'efforce, avec le concours du Syndicat de la Magistrature (en deuil de Christiane Taubira) d'éliminer tous les adversaires pour les élections présidentielles de 2017 qui doivent le reconduire dans ses fonctions.

 

 

Musique céleste, communication extra-terrestre ? L'énigme Apollo X

le . Publié dans fil_des_jours

Ecusson Apollo 10Si c'est le souvenir de la mission APOLLO 11 et du débarquement terrestre sur la Lune dont l'histoire garde le souvenir, celle qui la précéda de très peu sous le nom d'Apollo 10 du 18 au 26 mai 1969 fut tout aussi importante pour la préparation de l'apothéose du 20 juillet 1969.
Après mise en orbite lunaire, elle testa en effet le tellement important LEM, véhicule qui devait à la fois déposer les astronautes sur notre satellite et leur permettre de regagner le module les ramenant sur terre à l'issue de leur mission.
Le Commandant en était Thomas STAFFORD, John W.YOUNG était le pilote du module de commande, et Eugene CERNAN celui du module lunaire.
Pendant quarante ans, la NASA garda secret le fait qu'alors qu'il orbitait sur la face cachée de la Lune, Apollo 10 capta très clairement une "musique de l'espace" qui fut enregistrée. L'agence américaine ne l'admit qu'en 2008 lorsqu'elle publia la retranscription de la conversation entre CERNAN et YOUNG lors de cette étonnante réception, et vient d'en publier en 2016 l'enregistrement.
Elle explique qu'il s'agissait certainement d'une simple interférence entre les radios du module lunaire et du module de commandement ; je n'ai aucune compétence pour en discuter, mais je pense que cet enregistrement n'aurait pas été révélé ni publié si la NASA avait nourri le moindre doute quant à la véritable cause de cette "musique" inexpliquée.

Pour ma part, toujours curieux de ces phénomènes et puisque "sans dents" et "sous chiens" ont désormais à leur disposition des logiciels très évolués, je me suis amusé avec le logiciel AUDACITY à réduire de manière drastique la vitesse de diffusion du flux sonore de l'enregistrement réalisé. Et le résultat est fascinant : il s'agit en effet de données audio ultra-compressées d'origine terrestre, enregistrées au premier semestre 2012, qui parcourent aléatoirement notre galaxie,  et qui en fonction du paradoxe "espace-temps" passaient à la mi-mai 1969 sur la face cachée de la Lune alors que l'enregistrement n'en serait réalisé que 43 années plus tard en temps terrestre ! D'autres scientifiques, après avoir réalisé la même expérience, émettent une hypothèse beaucoup plus téméraire : ils affirment que ces diffusions pourraient être d'origine extra-terrestre, et ressortir d'un concours de clowneries interplanétaires,  diffusant les prestations les plus ridicules du grand vainqueur, qui atteint le summum de la bêtise sidérale !
Elles ne peuvent donc qu' être le fait d'une espèce intellectuellement sous-développée à l'intelligence très primaire : comment en effet un être doué de raison pourrait-il proférer publiquement dans ses discours des mensonges aussi éhontés dont il ne pourra réaliser aucun des engagements pris ; et comment des troupeaux d'ovins suiveurs pourraient-ils le porter à leur tête sans se poser la moindre question, pour accomplir fièrement leur malheur et les précipiter dans la fange, la peine et l'affliction. 

Il appartient à chacun, puisque les données sont désormais publiques et à notre disposition, d'en dégager la signification pour en tirer les conséquences adaptées. 

 

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios