elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

Un joueur de pipeau devenu grand maître de l'art campanaire

le . Publié dans fil_des_jours

calmosEs qualité de franc-maçon "laïcard", bouffeur de curés dans la tradition de son maître CLEMENCEAU, ennemi déterminé des chrétiens et notamment des catholiques français ("mais, par sa femme, lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même"), Manuel n'avait pas de prédisposition particulière pour s'intéresser à l'art de la sonnerie campanaire ; il n'a découvert leur délicate musicalité que fort tardivement lors des cérémonies de commémoration du débarquement des forces alliées en Normandie, en juin 2014, lorsqu'il a du, bien maladroitement avouons le,  faire retentir la nouvelle cloche de la Cathédrale de BAYEUX.

Bien qu'il se soit toujours trouvé aux côtés des FEMENS lorsqu'elles vinrent dégrader les nouvelles cloches de Notre-Dame de PARIS, cette musique céleste fut pour lui une révélation qui le toucha au plus profond de son âme (si tant est qu'un franc-maçon en possède une ?) ; c'est de cette révélation miraculeuse que naquit dans son esprit la notion révolutionnaire de "tension anxiogène paroxystique, exacerbée et hystérique" qui l'amène à sonner du tocsin lors de toutes les élections, massivement relayé dans la Presse et les médias audiovisuels asservis au régime qui les subventionne au prix fort pour le budget de l'Etat devenu "caisse noire" du PS.

femens notre dameCe joueur de pipeau madré devint donc très rapidement un maître incontesté et reconnu dans la maîtrise de l'art campanaire ; il a crée une école à EVRY où sont formées les élites maçonniques de droite et de gauche qui l'ont rejoint dans l'art du "chantage à la guerre civile",  qui parvient à retourner les situations les plus compromises.

Dans le film qui suit, vous pourrez ainsi voir les francs-maçons ou alliés, Nathalie Koscuisko-Morizet, Xavier Bertrand, Christian Estrosi et Jean-Pierre Raffarin apprenant à sonner le tocsin dans l'école maçonnique d'Evry où ils furent accueillis et félicités par le Grand Maître du Grand Orient de France, Christian Keller ...

 

 

France, Mère des favorites, égéries et barils de lessive

le . Publié dans fil_des_jours

Camelia 250

Le regard vicieux et la lippe gourmande, le vieux cochon lubrique croque déjà des yeux son prochain festin

A l'instar des grandes maisons de couture, de parfum ou les lessives dans leurs clips publicitaires, un Président de la République, lorsqu'il n'a d'autre ressource politique pour se vendre et séduire les communautarismes dont il espère capter les voix aux prochaines élections, que de paraître au-travers des égéries censées le soutenir et le représenter, doit en user abondamment.

La dernière en date est une jeune chanteuse d'origine algérienne très jolie, Camélia Jordana Riad-Aliouane, dont la carrière, si elle n'est ni fulgurante ni évidente,  est désormais directement promue par le service de Communication et de Manipulation de l'Elysée ! On sait BOZZO amateur de belles filles et de chair fraîche, mais qui connaît cette demoiselle ?
BOZZO assurément puisqu'elle a chanté pour lui aux côtés de Yannick Noah (dont la dette fiscale d'1 million d'€ vient d'être miraculeusement effacée !) à La Bastille lors de son triomphe public du 6 mai 2012, affirmé son opposition à la loi d'interdiction du port du voile islamique dans les lieux publics chez Tapette Ruquier ; BOZZO l'a imposée pour interpréter (je dirais plutôt "massacrer", mais c'est très subjectif!) "Quant on a que l'amour" de Jacques Brel  lors de la cérémonie officielle d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dans la Cour des Invalides au motif qu'il souhaitait une juive et une musulmane aux côtés de Nolwen Leroy (trop française et blanche pour un socialiste)

Le thème central n'était pas l'hommage national aux victimes des attentats mais bien la vente, au prix des procédés commerciaux les plus vils - ici messages subliminaux incessants lors de la retransmission avec l'insertion d'images du "chef de guerre impitoyable", "père de la Nation" - du Parti Socialiste et de ses candidats (notamment Bartolone et Le Drian) et du Chef de l'Etat à quelques jours des élections régionales.
Et la dévouée presse de gauche subventionnée par l'Etat "Berge-Niel-Pigasse" qui appuie le message en la représentant en Marianne de la République, seins nus, en Une du dernier numéro du Nouvel Observateur ; et Patrick Drahi ne devrait pas tarder à faire de même pour Libération.


 BOZZO assiste désormais à ses spectacles et concerts avec l'appui public de la communication d'état qui en rend compte jusqu'à la nausée, puisque les sites élyséens la promeuvent désormais aux frais du contribuable ! Peut-être une façon de récupérer quelques voix dans la communauté musulmane lors des prochaines élections, ou des projets moins innocents et purs ! ; avec Sophie ARAM, "la fille du bédouin", le rayon des "beurettes" se remplit abondamment. Comme par ailleurs il a aussi "Joey Star" du Groupe "Nique ta Mère", et Djamel Labouse, le bon marocain de service, il est paré de ce côté là !

 

Jordana 250Et puis, il nous avait déjà imposé la lesbienne catholiphobe ukrainienne Inna Shevchenko, créatrice et animatrice des Femens, recordwoman pour la rapidité d'obtention du statut de réfugiée politique sur simple intervention de la Mairie de Paris, devenue vivante incarnation de la "Marianne" de la République Française sur les timbres de La Poste !

Une "favorite" de plus ou de moins dans son panel publicitaire, quelle importance  pour un "homme normal" qui côtoie désormais les étoiles !

 

L'enfant qui criait au loup ! La fable d'Esope dont devrait se souvenir Manuel

le . Publié dans fil_des_jours

War civil hope  

Dans la nouvelle superproduction de « la cellule de propagande et de manipulation mentale » de l’Elysée, c’est Manuel VALLS qui a hérité du rôle de QUASIMODO, le fameux SONNEUR DE CLOCHES de NOTRE DAME DE PARIS
Dans cette nouvelle mise en scène soigneusement préparée, il est représenté sous les traits d’un sonneur de cloches de l’Armée du Salut américaine, agitant ses clochettes dans les rues pour appeler les passants à remplir leur marmite d’une obole en dollars pour financer la soupe populaire qu’ils préparent tous les ans à l’intention des « sans dents », « sous chiens » et autres migrants et oubliés de la société !
Car Manuel a choisi cette année d’utiliser la stratégie de la tension anxiogène pour culpabiliser les électeurs qui s’abstiennent ou votent FN et les rassembler à nouveau sous la houlette de la bien-pensance et de la pensée unique.
Mais, cette stratégie du « tocsin anxiogène » comme le rappelle opportunément Jean-Luc MELENCHON,

"c’est l’histoire banale et trop connue de ceux qui crient au loup tant et plus que nul ne s’alarme plus quand il s’y trouve pour de bon." ; A force d’avoir abusé de l’accusation d’antisémitisme plus personne n’y attache d’importance. Ce n’est pas malin !"

Mais pour la mafia des repris de justice socialistes d'extraction "trotkistes-lambertistes" ou élus de "seine-saint-denis", leurs opposants portent aussi les doux qualificatifs de beaufs, racistes, xénophobes, fascistes, homophobes, antisémites, islamophobes, sexistes dont on sait la valeur positive qu'ils revêtent lorsqu'ils sont prononcés par de tels experts !

 

Rappel pour Manuel :
L'enfant qui criait au loup

 

L’enfant qui criait au loup
A trop crier au loup, on en voit le museau.
Un enfant bâillait comme un pou tout en gardant son troupeau.
ll décide de s’amuser : 
"Au loup ! hurle-t-il. Au loup ! Vos troupeaux sont en grand danger ! "
Et il crie si fort qu’il s’enroue.
Pour chasser l’animal maudit, les villageois courent, ventre à terre, trouvent les moutons bien en vie,
le loup, ma foi, imaginaire…
Le lendemain, même refrain. Les villageois y croient encore.
Troisième jour, un vrai loup vint et c’était un fin carnivore :
"Au loup ! cria l’enfant. Un loup attaque vos troupeaux ! "
"Ah! Le petit impertinent ! Mais il nous prend pour des nigauds! " s’écrièrent les villageois.

Le loup fit un festin de roi.

Fables d’Esope, adaptation de Marie Farré, Gallimard

 

"ETRE DANS LE VENT, UNE AMBITION DE FEUILLE MORTE !"

Lors de la pêche miraculeuse au Lac de Tibériade, Judas fit huit nouveaux adeptes pour la communauté bien-pensante, recrutés sur sa droite, tous répondant à l'appel du Grand Maître du Grand Orient de France et réagissant au tocsin sonné par Manuel pour alarmer le pays au fait qu'il était désormais entré en "guerre civile" contre les forces du mal. Ce menu fretin, prêt à toutes les compromissions pour avoir sa part du gâteau, ne craignait pas les réactions des "sans dents" et "sous chiens" tant leur carrière était déjà marquée du sceau de l’infamie et de la trahison permanente ! Félicitations pour leur courage à prendre systématiquement parti contre leur camp et à l'affaiblir sans vergogne à des fins carriéristes personnelles et soutenir la bienpensance d'Etat à Alain Juppé (ne vous étonnez pas que la Presse BNP - Le Monde - Le Nouvel Observateur - les Inrocks - et le Groupe DRAHI - l'Express - Libération ainsi que les médias audiovisuels de service public et les chroniqueurs socialos-bobos de Canal Plus soient déjà entrés en campagne électorale en sa faveur et le portent aux nues à titre de candidat de substitution éventuel à Bozzo), François Bayrou, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Pierre Rafarin, Christian Estrosi, Xavier Bertrand, Benoît Apparu et Franck Riester, pour la communauté LGBT

Huit Apotres de Judas good

 

Maçon un jour, maçon toujours ! De la pêche miraculeuse en eaux troubles !

le . Publié dans fil_des_jours

 la peche miraculeuse

Au lendemain du premier tour des élections régionales, Daniel KELLER, Grand Maître du Grand Orient de France, avec l'appui réaffirmé du Conseil Représentatif des Institutions Juives (qui avait mandaté son porte-parole officiel Patrick Benguigui - alias Patrick Bruel, chanteur, comédien et joueur de poker professionnel), relayé par les serpillières journalistiques Patrick Cohen, Frédéric Aziza, Ruth El'Krief, et ses grands intellectuels Joey Starr et Djamel Labbouse, ainsi que les producteurs des émissions LGBT "ON N'EST PAS COUCHE" (Laurent Ruquier) et "LE TOUT PETIT JOURNAL" (Yann Barthès), avait décidé d'en finir avec les succès électoraux du FRONT NATIONAL en rassemblant tous les frères de droite ou de gauche autour ce cet objectif en recomposant le paysage politique français.
Placé sous la direction de Manuel VALLS (loge VERITE : NI DIEU NI MAITRE), cette opération fut un immense succès, au point que le G.O.F demanda à son affidé BOZZO le CLOWN, Maître de la DERAISON, de célébrer officiellement en rassemblant autour de lui les Apôtres du nouveau pouvoir recomposé ; une photographie émouvante de ces retrouvailles bien arrosées !
Le seul point de discussion qui n'a pu être réglé concerne le nom de JUDAS que tous revendiquent ! Dans l'esprit de tous les spécialistes, il devrait logiquement revenir à François BAYROU tant il est passé maître depuis des années dans l'art de la trahison sous toutes ses formes ; mais les compagnons ou maîtres Jean-Pierre RAFFARIN, Xavier BERTRAND, Christian ESTROSI ou Nathalie KOZIUSKO-MORIZET, tous proches du G.O.F, revendiquent eux-aussi ce nom tant ils ont su tout au long de leur carrière trahir leurs amis les plus proches et leur planter de couteaux dans le dos, plus soucieux comme tout bon maçon de leurs intérêts personnels et financiers que de philosophie politique et de morale laïque.
Le G.O.F s'est donné six mois pour résoudre ce délicat problème ; leur décision sera officiellement annoncé lors d'un prochain Convent à CAYENNE qui sera présidé par la grande prêtresse Christiane TAUBIRA et son apprentie Najat VALAUD-BELKACEM (dont l'époux, Boris VALLAUD, conseiller de BOZZO, occupe déjà malgré son jeune âge une place éminente de Maître au sein de l'obédience parisienne du G.O.F)

NB : Nicolas SARKOZY n'a pas été invité ; de lui, les responsables maçons disent à l'envi : Il a une incompatibilité quasi-physiologique avec le statut de franc-maçon ! Même s'il l'avait voulu, il n'aurait jamais tenu. Vous l'imaginez demeurer pendant un an, à raison de deux réunions par mois, au milieu d'une assemblée où il est tenu au silence le plus absolu ?
Quant à son Ministre Xavier Bertrand, le chef du gouvernement François Fillon avait confessé apprenant son obédience à la maison "trois points" : "Je ne suis pas étonné de le découvrir maçon ; mais "franc", cela m'en bouche un coin"

Pourvu que PARIS ne remporte pas les Jeux Olympiques de 2024 !

le . Publié dans fil_des_jours

JO-Paris-2024Au terme des premières épreuves de sélection, seules quatre villes ont finalement présenté leur candidature pour organiser les  JO 2024 et ainsi ruiner et endetter pour de nombreuses décennies leurs citoyens : LOS ANGELES, ROME, BUDAPEST et PARIS !
Le Maire de PARIS, Anne HIDALGO, ne montrait d'ailleurs aucun enthousiasme : pour elle, l'organisation des "Gays Games" de Paris 2018 avec ses 18.000 participants pédérastes, lesbiennes, bisexuels, transsexuels était bien plus prestigieuse pour l'éclat international et la renommée de la capitale mondiale des tafioles.
Pour son premier voyage officiel après les élections municipales de mars 2014, elle se rendait à NEW-YORK et rencontrait le Maire de la Ville, Bill DE BASIO, qui avait annoncé dans la semaine que sa ville ne serait pas candidate à l'organisation de ces JO, car il privilégiait "d'autres priorités".
Anne HIDALGO indiquait de son côté qu'elle avait elle aussi d'autres priorités :

"Je n'ai pas porté ce projet dans ma campagne. Les Parisiens attendent de moi (...) du logement, des équipements, de la justice, de la facilité économique ; aujourd'hui nous sommes les uns et les autres dans des contraintes financières et budgétaires qui ne me permettent pas de dire que je porte cette candidature". Elle précisait d'ailleurs : "Vous savez, les JO, c'est très joli, mais il n'y a pas une seule ville qui s'y soit retrouvée sur le plan financier !"

Elle était en ce sens parfaitement synchrone avec ses adjoints, puisque François MARTINS, adjoint aux sports, affirmait :

"D'autres priorités préoccupent les parisiens : le logement, l'environnement, l'emploi ... les Jeux, ce n'est pas un sujet de grande préoccupation"

, et Jean-Louis MISSIKA, l'influent Adjoint en charge de l'urbanisme :

"Pour nous, faire les Jeux serait un investissement tellement important qu''il aurait fallu le faire valider par les électeurs ".

Mais BOZZO a sifflé la fin de la récréation lorsqu'il a opportunément rappelé que la Ville de Paris était sous tutelle de l'Etat, et que le vrai Maire de PARIS, c'était lui ;  qu'il s'engageait à faire payer par tous les français (notamment ceux qui ne pourraient jamais bénéficier de ces équipements !) cette organisation de prestige destinée à le faire reluire dans l'opinion.
Les élus franciliens socialistes qui avaient fourni leur accord pour faire financer par leurs concitoyens le "Versailles" grotesque du COMMEMORATOR , ont tous été balayés électoralement et laissent donc leurs successeurs se débrouiller avec leurs engagements irresponsables.
Mais déjà, nous prévient CAPITAL, surviennent les premiers grains de sable dans ce mécanisme mal huilé : le fonctionnement du COMITE d'ORGANISATION (composé de membres de la côterie socialo-maçonnique mis à la retraite d'office par leurs électeurs ou d'anciens sportifs sympathisants politiques qu'il faut recaser, voire d'anciennes favorites du Souverain pervers !) a été chiffré entre 60 et 100 millions d'euros, qui devaient être financés par une vente promotionnelle de "colliers". Or, cette vente de charité n'a rapporté que 629.000 € ! Dès lors, la Mairie de PARIS et son précepteur élyséen ont trouvé la solution miracle des socialistes, lever de nouveaux impôts : en l’occurrence, et pour commencer, mettre une taxe sur le prix des licences sportives de nos enfants !
Et imaginez la catastrophe que serait le choix par le CIO de la candidature de PARIS en 2017 ! Dans la mesure ou ROME est en faillite, que BUDAPEST n'a pas les finances nécessaires à l'organisation d'un tel évènement qui devrait pourtant revenir à une ville européenne et éliminer derechef LOS ANGELES, VALLS peut déjà sonner le tocsin et annoncer dans la Presse et les médias audiovisuels la nouvelle guerre civile qui nous menace, même si ses amis élus de la Seine-Saint-Denis devraient pouvoir toucher leur part du gâteau, puisque le village olympique devrait leur revenir !
Pour échapper à ce désastre, d'autres grandes villes candidates, mais démocratiques, BOSTON et HAMBOURG, ont consulté leur population par référendum et se sont vu opposer des réponses négatives à ces projets pharaoniques et inutiles ; HIDALGO, qui dans son programme s'était engagée à privilégier la "participation citoyenne" pour permettre aux citoyens de s'exprimer sur ces questions, n'a pas jugé utile de le faire sur cette question. Peu importe, comme le dit BOZZO, on pourra toujours emprunter, puisque la FRANCE a une signature de confiance, et que de toute manière ce n'est pas nous qui devrons rembourser !
Classes moyennes qui votez pour le camp du bien, de la bien-pensance, de l'honnêteté, vous tous qui combattez le mal et la haine qui constituent le seul programme de l'opposition, à vos portefeuilles pour la grandeur de PARIS et du socialisme dégénéré de Normal Ier ! Car en FRANCE, c'est le PRINCE qui décide et le peuple des "sans dents" et des "sous-chiens" dont on se moque bien de l'avis, qui paie !

 

Gay Games Paris 2018

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios