elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

Vidéosurveillance

LA VIDEOSURVEILLANCE

videosurveilllanceLes gens d'un certain âge se souviennent certainement des cris d'orfraie poussés par les élus nationaux socialistes et de leur campagne médiatique, dans les années 1980, lorsque les banques sollicitèrent l'autorisation, pour des raisons de sécurité et vu les progrès technologiques réalisés en la matière, de placer sous vidéosurveillance les terminaux des distributeurs automatiques de billets ; non sans une farouche résistance de la bien-pensance politicienne, elles obtinrent gain de cause au prix de strictes limitations quant au lieu d'implantation et au caractère strictement privatif et resserré de la surface couverte.

Au nom des libertés individuelles et du strict respect de la vie privée, dont ils sont les uniques et scrupuleux défenseurs, nos élus de gauche jugeaient liberticide et attentatoire aux droits fondamentaux, qu'une portion même limitée de voie publique puisse entrer dans leur champ de vision !

Et de se gausser avec mépris et suffisance de l'inutilité des 4000 caméras déployées en Grande-Bretagne thatchérienne pour sécuriser la voie publique et participer à la lutte contre la délinquance. Pour les experts des "think tank" socialistes, greffons du "Grand Orient de France", ce dispositif était extrêmement coûteux et d'aucune utilité pour les buts recherchés : son efficacité en matière de lutte contre la délinquance était nulle, alors qu'il remettait en cause des principes de liberté individuelle ! Il est désormais acquis dans le "camp du bien" que "la liberté des uns ne s'arrête plus où commence celle des autres" puisque les grands principes dogmatiques du parti de Monsieur HOLLANDE annihilent d'autres libertés tout aussi fondamentales résultant de "la déclaration des droits de l'homme et du citoyen".

Puis, des résultats remarquables obtenus en Grande-Bretagne grâce à ce dispositif dans l'élucidation d'affaires retentissantes (notamment enlèvements et meurtres d'enfants et terrorisme) amenèrent notre Elite bien-pensante à faire évoluer son "diktat" et admettre sa relative utilité ! Pas sous le mandat du Premier Secrétaire François HOLLANDE, bien entendu, tellement attaché à notre principe de libertés individuelles (pensez donc : comment admettre qu'un simple agent de surveillance puisse l'apercevoir rejoindre une de ses maîtresses !), mais sous l'ère Martine AUBRY, pourtant elle-même en opposition frontale, puisqu'elle a toujours refusé la mise sous contrôle vidéo de la ville de Lille dont elle est le Maire ; par contre,  Emmanuel VALLS prit position réaliste et favorable à l'utilisation de la vidéosurveillance pour la ville d'Evry dont il était Premier-Magistrat ! Bien entendu, les attentats islamistes de 2015 et 2016, l'apport essentiel que cette technologie apporta aux enquêteurs, mirent un terme au débat et toutes les grandes villes administrées par ce parti sont désormais équipées !

Mais tout avait été écrit par les "pontifes de la pensée de gauche", ces "donneurs de leçons" incorrigibles, puisqu'ils affirmaient que le principe de liberté individuelle d'aller et venir (seuls délinquants et terroristes s'en inquiétaient, avec associations activistes !) était supérieur à la sécurité publique des citoyens et de leurs biens, rétrogradée dans la hiérarchie du parti d'Epinay.

Paroles d'experts socialistes !

videosurveillance2Aujourd'hui, la technologie de vidéosurveillance, couplée à la reconnaissance faciale et à l'intelligence artificielle, atteint un niveau de sophistication extraordinaire en REPUBLIQUE POPULAIRE de CHINE, pays le plus avancé en la matière, qui lui valent le surnom flatteur d'Etat "Big Brother" ! Début 2019, 200 millions de caméras permettaient de surveiller en direct 1.4 milliard d'habitants, de les identifier instantanément grâce à un algorithme très puissant de reconnaissance faciale, de sanctionner ainsi la moindre incivilité  ou infraction sur la voie publique, et de tenir à jour un carnet de conduite de chaque citoyen dont la consultation est obligatoire pour l'obtention d'un emploi bien sûr, mais également dans tous les actes de la vie courante comme l'obtention d'un appartement ou d'un crédit bancaire, l'admission des enfants dans certaines écoles ou établissements supérieurs, sans évoquer bien entendu les "visas" indispensables pour voyager professionnellement ou pour raison personnelle et touristique à l'étranger.

Mais nous sommes là dans une République Populaire exemplaire, pays de la Révolution culturelle si chère au cœur de Monsieur PLENEL ; s'il est insupportable qu'une caméra de vidéosurveillance opère sur les distributeurs automatiques de billets en FRANCE, il est non moins salutaire et démocratique que 200 millions de caméras surveillent et identifient les fais et gestes d'un milliard 4 de citoyens dans un pays communiste.

Ainsi va la vie !

Le Phenix

flyer2

Clown maléfique

flyer3

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios