Bozo, le mythe du Phoenix immortel !

enragedJusqu'au bout du bout de la nuit, en ce 9 avril 2022, il s'était acharné vainement pour que Anne HIDALGO, candidate officielle du Parti Socialiste, se retire devant l'inéluctable désastre électoral qui lui était promis. Eût-elle éprouvé le moindre sentiment de reconnaissance, voire de commisération, pour le parti vecteur de sa miraculeuse destinée politique, elle se serait retirée dans la dignité en ouvrant la voie au seul candidat naturel digne d'exercer la charge et en mesure de l'emporter : LUI !.

 

Au bal des imposteurs issus de sa famille,  l'apiculteur Arnaud MONTEBOURG avait calé en route et s'était effondré comme d'habitude ; et puis, l'abeille laborieuse ne vit qu'une brève saison, et les sondages étaient catastrophiques !.
Quant à la traîtresse indépendantiste Christiane TAUBIRA, du parti Walvari, elle  avait ourdi une incroyable comédie pour être désignée candidate unique de gauche au terme d'un stupide "référendum populaire" dont elle était la seule candidate consentante ; malgré le soutien de la communauté LGBTQIA+, à titre de remboursement de la dette morale souscrite lors du vote de la loi sur le "MARIAGE POUR TOUS", sa candidature avait également sombré dans la farce, faute de crédibilité de la candidate, de  financements pour sa campagne, et d'impossibilité d'atteindre les 500 signatures légales de parrainage indispensables.  

 

lgntqqiaaDans ce pauvre pays martyrisé, les élections municipales de mars 2020 avaient porté au pouvoir des islamo-gauchistes sous étiquette "EELV-LES VERTS" dans des villes importantes, telles LYON, BORDEAUX, STRASBOURG, GRENOBLE. Pour PARIS, avec Anne HIDALGO, l'affaire était entendue depuis longtemps. Leurs premières mesures, entièrement communautaristes en faveur de la communauté musulmane et des minorités sexuelles LGBTQIA+, s'inscrivaient dans l'univers annoncé par Philippe MURAY dans ses mémoires ! 
" L'ère de l'hyperfestif s'ouvrira comme un interminable défilé de la fierté". "Nous avons, paraît-il, connu l'âge du fer ; nous entrons aujourd'hui dans l'âge du fier ".
Il faut dire que depuis 2012 la situation s'est inextricablement complexifiée : on parlait en 2012 simplement du "mariage pour tous" pour lesbiennes et homosexuels ; désormais chaque minorité sexuelle exige une reconnaissance publique et médiatique, sous pression de l'idéologie "woke" et des mouvements féministes. Qualifié désormais de LGBTQIA+ en FRANCE (Lesbiennes-Gays-Bisexuels-Transexuels-Queer-Intersexe (ni homme ni femme)-Asexuel (sans désir sexuel)- et + pour tous les autres), mais encore bien loin derrière les ETATS-UNIS, où l'on désigne officiellement ce mouvement par l'acronyme "LGBTTQQIAAP", (Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, Transexual, Queer, Questionning, Intersex, Asexual/aromantic, Agender, Pansexual) tellement complexe que plus personne ne comprend à quelles microscopiques minorités sexuelles il renvoie, et dans quelle case doivent être rangés les GERONTOPHILES, PEDOPHILES,  NECROPHILES, et autres ZOOPHILES qui occupent pourtant  le haut de l'affiche ?. 
tafioles
Au-delà de cette bien légitime fierté pour ce qu'ils représentent, de modèle moral standard et d'exemple  pour la jeunesse, une grande diversité est tout de même patente en leur sein : chez les "QUEER" par exemple, quoi de commun entre un "pédophile" comme Michel FOURNIRET (1942-2021), avec ses enlèvements - tortures - viols et assassinats d'enfants, prenant son plaisir à voir dans les yeux des petites filles violées s'éteindre les dernières lueurs de la vie qu'il leur ôtait après tellement de souffrances ; et un Thierry PAULIN (1963-1989), homosexuel et travesti, grand organisateur de festivités et orgies "gays", accessoirement assassin de 21 femmes âgées suivies jusqu'à leur domicile pour les assassiner et les voler. Auraient ils pu défiler de concert dans une "fête des fiertés" ?
Et bien, dans son progressisme avéré, afin de leur rendre l'hommage et la visibilité publique qu'ils méritent, la ville de LYON a décidé d'un nouveau concept pour sa "Marche des Fiertés " du 11 juin 2022 : LA NON MIXITE, en réservant dans le défilé des espaces spécifiques à des personnes concernées par un certain type "d'oppression et de discrimination".
FOURNIRET aurait ainsi pu défiler sous la bannière des pédophiles, bourreaux et assassins de petites filles ; PAULIN lui sous la bannière des transgenres,  assassins de vieilles dames ! Le souvenir des dizaines de leurs malheureuses victimes ne serait évidemment pas de la fête, et aucun hommage ne leur sera rendu par la Mairie EELV-LES VERTS de LYON

raging bullC'est donc tout naturellement, la rage au cœur et la bave aux lèvres, que BOZO avait appelé discrètement à voter Anne HIDALGO au premier tour ; avec 1, 78% des suffrages exprimés pour sa candidate, il démontrait encore une fois combien son influence était inexistante. Et au second tour, c'est vers l'IMPOSTEUR arrivé en tête, qu'il se déclara ! Peu importe d'ailleurs, puisque l'autre candidate qualifiée, prétendument d'extrême-droite lorsqu'elle avait été adoubée par son Père à la tête du Parti, avait accompli le grand virage et était désormais - "dédiabolisée" par les médias - encore plus progressiste que Jean-Luc MELENCHON et ses amis EELV-LES VERTS, mettant toute son énergie à nier les problèmes de délinquance et d'immigration dans ce pays pour n'évoquer que les difficultés de fin de mois et diaboliser à leur tour les candidats de droite.

Cette mise à jour sémantique indispensable du programme "novlangue progressiste" effectuée, puisque la défaite est toujours porteuse d'un immense espoir en des conquêtes futures, le plan quinquennal pour les cinq prochaines années était lancé sur les canaux de propagande usuels, entièrement dévoués à sa personne : et notamment l'ami Ian BARTHES et son émission QUOTIDIEN sur RMC ; et, incontournables, les émissions sur le service public subventionné :  FR5, avec des journalistes serpillières totalement dévoués à la cause progressiste : Anne-Marie LEMOINE, Patrick COHEN, Pierre LESCURE, Al BADOU, Laure ADLER, Karim RISSOULI ; évidemment Anne-Sophie LAPIX sur FR2 ; et pour la radio, la matinale de FRANCE INTER avec Léa SALAME et Nicolas DEMORAND, dont on ne présente plus l'engagement.

Donc, prenant en compte la situation nouvelle :

  • qu'après deux mandatures de cinq ans, l'IMPOSTEUR ne pourrait se présenter une troisième fois ;
  • que Jean-Luc MELENCHON serait en bout de course en raison de son âge ;
  • que ses quelques rivaux au sein de la social-démocratie étaient totalement et durablement démonétisés ;
  • que le parti socialiste lui-même n'existait plus ;

le principe de réalité dans la froideur et l'objectivité de son analyse démontrait qu'un créneau de tir s'ouvrait pour lui en 2027 s'il parvenait à rassembler autour de sa future candidature tous les tenants d'une gauche de gouvernement, sociale et crédible, qui aurait toutes chances de l'emporter face aux ultras, qu'ils soient de gauche ou de droite.

demolition 1La mission première pour les législatives à venir est la démolition de l'union de la gauche réalisée par MELENCHON autour de ses thèses extrémistes et de l'humiliation des partis rassemblés, EELV-LES VERTS, le PCF, le PS, qui ont mangé leur chapeau, accepter toutes ses conditions, même les plus humiliantes, pour sauver quelques sièges. Le programme de cette "Union" est totalement irréaliste, voire criminel pour le pays : si la coalition l'emporte, elle explosera "de facto" puisque son programme est pure démagogie islamo-gauchiste, et ne pourrait être financé ; dans la plus pure tradition stalinienne, les "alliés" d'un jour seront "neutralisés" pour laisser place nette au tyran ! Mais sa mise en œuvre, si limitée soit-elle, serait facteur de graves troubles sociaux et d'un décrochage économique qui finirait par faire sombrer le pays dans la tiers-mondisation, but ultime pour une nation déjà créolisée .

S'il ne reste qu'une force d'opposition parlementaire, il explosera également, car c'est un rassemblement d'intérêts de circonstance de partis que tout oppose sur des points fondamentaux comme l'Europe, le nucléaire, le "régalien" (désarmement et mise au pas de la police), la politique étrangère et la défense.
D'où la violence verbale de son offensive !
"La Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale ne permet même pas la victoire ; le Parti Socialiste ne se résume pas au score d'Anne Hidalgo ! Avoir 77 candidats sur 577 circonscriptions, c'est une faute".
"Sur le plan programmatique, l'Union doit être soucieuse de vérité et de crédibilité" ; "Sur la sixième semaine de congés payés, le revenu pour les jeunes, la nationalisation des banques, comment ça se finance, comment vous faîtes ?"

FRANCE INTER, Matinale 19.05.2022

"Le programme manque de crédibilité. Pour que la gauche, à nouveau, soit source d'espérance, il faut qu'elle soit à la fois audacieuse, et aussi qu'elle soit crédible"

BFM TV, 01.06..2022

"La NUPES c’est un poison lent, ça infuse. Et donc aujourd’hui, ceux qui s’opposaient à ce que je faisais avec les gouvernements que j’avais composé se retrouvent derrière Jean-Luc Mélenchon [...] Le programme de la Nupes est un programme que j’estime, infaisable, inapplicable."

"La Chaîne Parlementaire, 01.06..2022

"Au lendemain des élections législatives, il faudra qu'il y ait un grand mouvement qui se constitue à gauche. Que ceux qui sont en-dehors du parti, n'y sont plus, y sont encore, ont envie d'une nouvelle force, se retrouvent et rebaptisent, comme en 1970 avec MITTERRAND, cette grande force "socialiste" "

"Je suis socialiste, je serai toujours socialiste"

FRANCE INTER, Matinale 19.05.2022

godillotsDans sa démarche innovante, il soutient tous les candidats dissidents qui n'acceptent pas les désignations de candidats voulus par MELENCHON. Notamment à TULLE, son ancienne circonscription, dont le candidat NUVES désigné n'est même pas socialiste ! Venu soutenir la candidate socialiste dissidente : 
"Je n'exclus pas de me représenter à la présidentielle 2027, alors que Macron ne pourra être candidat" "La gauche ne doit pas se placer simplement dans une protestation"
A nouveau sur sa candidature dans cinq ans :
"Je ne vous dirai rien de tout ça ! ; tout est toujours ouvert. Quand c'est fermé, c'est ça qui est terrible. Il n'y a plus de vie quand tout est fermé. Donc, ne fermons pas les portes, ouvrons les !"

QUOTIDIEN, 30.05.2022

Même si pendant cinq ans de mandature, il n'a tenu aucun de ses engagements, attendu que le temps règle tous les problèmes qu'il ne maîtrisait pas, dilapide l'argent public pour satisfaire les caprices de ses maîtresses et les exigences des catégories "sexuelles" opprimées dont il était le protecteur, nul en ce pays ne peut lui reprocher de s'être enfermé dans une tour d'ivoire et de n'avoir communiqué. Ce fut même là sa plus grande activité, puisque les journalistes avaient porte ouvertes à l'Elysée et étaient même mieux traités que les simples ministres. Au point qu'un ouvrage, devenu "best-seller", ne connaisse un immense succès en rapportant tous les propos irresponsables tenus par ce Président, sous le titre : "Un Président ne devrait pas dire ça ...".
Et parce que, à son âge, on ne se refait pas ; dans la mesure où lui-même n'a rien fait, mais a des idées bien arrêtées sur ce que devraient faire les autres, il continue sans trêve à nous entretenir de la manière dont devrait être gouverné le pays :

guerilleroSur l'inflation :
"Le gouvernement perd trop de temps ; nous sommes devant une crise qui n'est pas seulement conjoncturelle, mais qui peut-être structurelle. Il y a des réponses à apporter, qui ne soient pas simplement de l'ordre de l'urgence. Il faut convoquer, comme je l'avais fait, une conférence salariale avec les partenaires sociaux et réévaluer, là où c'est possible, les minimas conventionnels dans la branche".

Guerre en Ukraine :
"MACRON devrait aller à KIEV ; la FRANCE est attendue et souhaitée. Il est temps qu'il le fasse. CE QUE FONT LES EUROPEENS ? C'EST LA SEULE LIGNE POSSIBLE !

BFM TV, 01.06..2022

Nous connaissons donc le menu qui va nous être servi pendant les cinq prochaines années, les sempiternels discours dont les médias officiels vont nous rebattre les oreilles sans le moindre répit ; ils seront entrecoupés bien entendu pour relever la sauce et mettre un peu de piquant, de quelques scandales sexuels et apparitions retentissantes dans la presse "People".
Du classique, du grand classique, rien que du classique et répétitif ! Mais avec cet homme, on ne sait jamais :

creuse"Il n'a pas encore atteint le fond ! Il creuse toujours !" ;

Peut-être parviendra-t-il à nous suprendre ?

A suivre en tout cas !, ou pas !

Respect

frigide2Respect d'autrui

Libération

opti gayEducation progressiste

Progrès

tantouzesMarchandisation de la vie

Esclavagisme

pma
Père : centrale spermatique
Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.