elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

La fonte du permaflost "covid" libère des poisons délétères !

Le permafrost Covid 19, si destructeur soit-il, n'est guère de taille à affronter plus longtemps une aussi grande "calamité" que le clown "Bozo", dont les sujets imploraient qu'il délivre ses oracles, entre deux mousses au chocolat,  pour baliser la voie à suivre à la Nation inquiète. Pas de surprise pour les réseaux utilisés pour formuler ses vaticinations : uniquement des dévots liés à sa cause par intérêts personnels, puisque leur carrière est étroitement liée à la sienne.
D'abord Isabelle Martichoux, éditorialiste sur RTL, qui - au temps de sa gloire - fut l'épouse du Dr Aquilino MORELLE - premier chargé de communication élyséen - démis de ses fonctions à la suite d'un bien triste scandale de cireur de chaussures professionnel qui opérait dans les Palais de la République, aux frais des contribuables bien sûr (comme le coiffeur et la maquilleuse !). Et quelques autres obscurs conflits d'intérêts, puisqu'il conseillait contre gratifications des laboratoires pharmaceutiques tout en occupant un poste éminent à la Présidence de la République. Mais, chez les progressistes, ce sont là des pratiques acceptables, et ce n'est pas PLENEL qui les dénoncera !

Et puis les incontournables : QUOTIDIEN, de Yann BARTHES, sur RMC ;  et l'islamiste algérien autoproclamé "porte-parole des banlieues en révolte" contre l'état et le confinement, l'émission CLIQUE de MOULOUD ACHOUR sur CANAL +.; fondateur de la revue TELERAMADAN (pour mieux vendre l'Islam aux jeunes de banlieues), qui avait lancé en 2012 dans LIBERATION un appel solennel « Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous ! » pour inviter les "jeunes de la génération "Y"  à quitter le pays, omettant d'associer ses compatriotes maghrébins à en faire autant ou à ne plus venir en France. Malgré son statut de "représentant des jeunes et des pauvres", il restait quant à lui bien au chaud dans ce pays détesté ; Jean-Marie LE PEN voyait là une manifestation supplémentaire du "grand remplacement" bien avancé dans ce pays, puisqu'il conseillait "de facto" aux Français de partir pour que ses cousins d'Algérie puissent prendre leur place
Avant d'aller briller et déjeuner à l'amicale gamelle abondamment garnie que lui présentaient Léa Salamé (Mme GLUSKSMAN, tête de liste socialiste aux élections européennes) et Nicolas Demorand, au GRAND ENTRETIEN sur RADIO HOLLANDE (France Inter). Il était tellement heureux de se trouver dans un cadre aussi familial et bienveillant, qu'il s'est même laissé aller à quelques confidences imprudentes, telles que sa très minime responsabilité dans l'impréparation à l'épidémie de COVID 19 puisque c'est lors de son quinquennat qu'avaient été détruits les stocks de masques chirurgicaux FFP1 pour le public et FFP2 pour le personnel soignant que son prédécesseur avait fait préventivement acquérir et stocker à IVRY-la-BATAILLE !
Il nous a opportunément expliqué la voie à suivre, puisqu'il a réponse à tout. Dans le rôle de l'expert et du commentateur TV, c'est vrai qu'il est sans égal et n'a honte de rien !

Et le meilleur reste à venir avec, comme de bien entendu, le "C'EST A VOUS" présenté par son admiratrice inconditionnelle Marie-Elisatbeth Lemoine et son comparse militant progressiste Patrick Cohen ; avec, le samedi soir, pour enfoncer le clou le "C L'HEBDO" offerte par le CLOWN à Ali Badou - père des petits-enfants de MITTERRAND - après ses démêlés judiciaires et son éviction de CANAL PLUS pour avoir acheté un permis de conduire après annulation du sien faute de ponts, et le "C POLITIQUE" du dimanche soir, dont la présentation échut à Karim RISSOULI en remerciement des services rendus au clown. Les chaînes du service public audiovisuel sont effectivement dédiées à l'expression de la pensée unique socialiste, et c'est là un des grands mérites de la nomination par le CSA d'un directeur de "France Television" choisi par le Président de la République !.

Tout est simple donc, et démontre que s'il n'a rien fait pendant cinq ans, il a au moins réfléchi à l'avenir et défini une nouvelle doctrine synthétisée par une simple formule :YAKAFOKON ! 

A part cela, au rayon des interventions démagogiques remarquables,  relevons :

  • sa courageuse prise de position en faveur des femmes victimes de violences conjugales et son appui à l'application gouvernementale pour les signaler tout à fait anonymement (on est socialistes ou l'on ne l'est pas !) ;
  • son appui affirmé à toutes les mesures démagogiques insensées susceptibles de lui valoir la sympathie des électeurs (semaine de travail de 32 heures - notamment dans les hôpitaux-, plus de vacances et de RTT, interdiction du chômage et des licenciements, augmentation généralisée des salaires pour les laborieux et les exploités, et triplement des impôts pour les "riches" et "le monde de la finance"),
  • son engagement constant et parfaitement désintéressé dans la lutte contre les agressions et les personnes LGBTQI+, contre l'homophobie, la lesbophobie, la transphobie et la pédophobie, puisque ses soutiens et proches qu'il n'a cessé de distinguer et élever au pinacle des serviteurs méritants de la République, appartiennent à cette chapelle remarquable ;
  • et bien sûr son hommage solennel aux victimes de l'esclavage, dont il faut bien entendu faire porter toute la responsabilité sur les français moyens, puisque l'on ne peut quand même pas l'imputer aux musulmans et islamistes dont toutes les études historiques démontrent qu'ils ont commis plus de 97% des rafles et que leur responsabilité est majeure dans la traite des populations sub-sahariennes. Mais, l’esclavagisme étant dans la nature civilisationnelle du monde musulman, qui représente pas ailleurs désormais l'essentiel des réserves de voix progressistes, on ne saurait évidemment le leur reprocher !

Rien de nouveau donc.

camelia jordanaSinon, qu'une grande manœuvre bien dans le style des magouilles du CLOWN (l'infiltration des mouvements lycéens et étudiants par Julien Dray, et leur pillage intégral par les trotskystes "hollandais" demeure un exemple insurpassable de réussite), a été une nouvelle fois déclenchée lors de l'émission chez le grand ami pédéraste Ruquier, "On n'est pas couché", à laquelle participait - on ne sait pourquoi - une obscure intermittente du spectacle, protégée de toujours de BOZO-le-CLOWN (il ne manque jamais un de ses spectacles et l'avait même invitée à représenter le pays à l'hommage rendu le 27 novembre 2015 aux victimes des attentats islamises tant sa religion musulmane et sa nationalité algérienne, proche par son histoire du FLN,  rendait, aux yeux du clown, sa présence symbolique indispensable, bien plus que la minceur de son talent artistique). Le volume généreux de sa poitrine et la présence constante du clown pour lui rendre hommage lors de ses quelques concerts commençaient à faire d'ailleurs "jaser" quant à la nature de leurs relations, d'autant plus que dès 2012, elle appelait avec passion (comme Julie Gayet !) à voter François HOLLANDE et venait fêter sa victoire sur la scène de la Place de la Bastille.
Mais là, outre sa volonté évidente de créer le "buzz" pour faire parler d'elle, sur un plateau entièrement composé de militants socialistes ou (et) homosexuels, où l'ex-compagne de Bozo, Valérie Trierweiller, militante de toutes les causes progressistes reconnues, et l'écrivain homosexuel Philippe Besson, militant de gauche et activiste lgtbqI+, assuraient le rôle de "journalistes", elle assénait : "Il y a des hommes et des femmes qui se font massacrer quotidiennement en France, pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C'est l'une des raisons pour lesquelles les gens sont fâchés contre la Police ".
Car si les français doivent obéir et se prêter sans regimber aux obligations étouffantes du "confinement" pour le "bien public", de telles sujétions ne sauraient s'imposer aux maghrébins et aux africains, dont la religion musulmane garantit qu'ils ne sauraient être atteints par une pandémie dont le "très Haut" a frappé le "sale blanc !" pour le punir de tous ses crimes fascistes et racistes !.
D'une famille varoise aisée, élevée à La Londe des Maures, Mlle Riad-Aliouane de son vrai nom, n'a jamais évidemment fréquenté les "banlieues" dont elle se prétend le  "porte-parole", Ses propos peuvent être interprétés comme une Invitation faite aux maghrébins, éternelles victimes de cette société injuste qui les traite si mal tout en assurant à fonds perdus avec ses aides sociales leur subsistance (nourriture, logement, éducation, santé), en tolérant sans réagir par ailleurs qu'ils s'enrichissent par la délinquance et constituent le fond de roulement de nos prisons, à se révolter contre l'état de droit, à attaquer ses représentations officielles, à tendre des guet-apens à ses forces régaliennes, à brûler les véhicules des pauvres gens et à piller les commerces puisque le confinement pénalise les revenus tirés du trafic des stupéfiants qui constitue la base le leurs activités professionnelles. Généralisations outrancières et injustes de ma part je l'admets, aussi grotesques et honteuses que le message transmis par le Clown via la "starlette" à "son" électorat maghrébin !

Elle recevait aussitôt l'appui attendu du clan progressiste et des associations comme SOS RACISME, et toutes les associations victimaires ; mais plus étonnant, celui très appuyé de l'élite des milliardaires d'une gauche sioniste "caviar" très classique, regroupée autour des Bernard Henri-Lévy, Elisabeth Schemla, Dominique Strauss-Kahn, Ramzi KhirounouJean-Paul Enthoven, Raphaël Glucksmann, dont Manuel Valls est l'incarnation politique et la milliardaire Anne Sinclair (héritère du marchand de tableaux international Paul Rosenberg, ex-compagne de DSK), et le journaliste militant de service public Claude Azkolovitz  les plus éminents représentants médiatiques. Ils ont apporté immédiatement et avec enthousiasme leur soutien à la starlette :  cette opération paraît évidemment montée du toute pièce, puisque le but avoué de cette chapelle communautariste est de couper la communauté musulmane de son soutien à la cause palestinienne, qui nuit à Israël.
L'on attend désormais la réaction de BOZO, sorti de son confinement, pour parachever la manœuvre de manipulation. Comme ce ne sont pas les scrupules qui l'étouffent, tout dépendra - comme d'habitude - de son intérêt électoral. Son rival en progressisme, qui lui dispute désormais le vote musulman et islamiste, a d'ailleurs réagi immédiatement en lui brûlant la politesse et en apportant son soutien total à la pâle "starlette". Quant au producteur-présentateur gay et socialiste de l'émission, qui est étrangement resté silencieux sans même demander à son invitée le nom du communautarisme religieux dont elle se faisait le porte-parole (les "gens", c'est bien vaste ?), il ne fait l'objet et ne fera l'objet d'aucune remarque du CSA !

 

Manipulée par des sionistes milliardaires, la bécasse de service s'exprime au nom du camp du "bien" !. Faute de Sibeth !

dwarf grumpyEt puis, la grande séance larmoyante en mémoire du socialiste Guy BEDOS, décédé le 28/05, militant de gauche extrême et combattant du droit à l'euthanasie aux côtés de Jean-Luc Romero, qui trouve les racines de son idéologie dans la faille œdipienne autour d'une mère décrite comme "maréchaliste",  qui le battait parce qu'elle était battue, et d'un beau-père "raciste et antisémite" qui l’obsédera jusqu'à la fin de sa vie.
Comédien de grand talent lorsqu'il était cadré par les textes magnifiques ciselés sur mesure pour lui par le talent de Jean-Loup DABADIE qui ont fait son succès, où les rôles de cinéma que lui confia dans les années 70 le talentueux Yves ROBERT, il sombra dans la caricature grotesque lorsqu'il voulut exprimer sa propre réflexion philosophique qui prit forme de "brèves de comptoir" d'un "grincheux" hépatique et bileux pour lequel l'insulte, l'agression gratuite, l'humiliation d'autrui et la grossièreté devinrent fond de commerce d'une élite richissime et bien-pensante. Comme beaucoup de cadres socialistes issus de familles bourgeoises très aisées classées à droite (François Hollande, Roland Joffrin, Laurent Fabius, Daniel Cohn-Bendit), son engagement politique obsessionnel est une réaction classique de la révolte adolescente ; il se trompait sur tout, puisque élevant son "rêve" politique au rang de religion, idéal inaccessible puisque étranger à toute réalité humaine. Mais, simple chroniqueur , il ne se remit jamais en question, brûlant sans pitié les socialistes comme François MITTERRAND ou BOZO-le-CLOWN que son activisme idéologique avait porté aux nues lorsqu'ils étaient opposants et qu'il détruisait dès qu'ils exerçaient le pouvoir et se trouvaient confrontés aux dures réalités.
N'oublions pas que pour les progressistes, l'insulte n'est qu'insolence salutaire lorsqu'elle est pratiquée contre leurs adversaires ; et comme nous l'a démontré Christiane Taubira, elle constitue une infraction pénale sanctionnée par des tribunaux présidés par des magistrats du syndicat de la magistrature lorsqu'ils en sont les victimes !. Dans un but d'apaisement, retenons la  conclusion du délicat éloge funèbre (ses victimes ne sont décidément pas aussi gratuitement méchantes que le "comique" socialiste) prononcé par Eric ZEMMOUR (qu'il a tant insulté, et dont il a tant déformé les paroles et la pensée pour le ridiculiser, au même titre qu'il le fit régulièrement pour Nadine MORANO, taxée de "conne" - "salope" - au motif qu'elle lui rappelait le souvenir d'un membre de sa famille - ou Jean-François Coppe, une autre de ses têtes-de-turc)

eric_zemmour
“Je pense qu’il a un peu mal vieilli, on vieillit tous mal, c’est comme ça. “La vieillesse est un naufrage”, comme disait le général De Gaulle. Il a le droit d’être de gauche mais il a fini un peu sectaire et c’est triste, triste pour lui d’abord.”
Eric Zemmour - incarnation de la fachosphère

Mais au "grand bal des faux culs", moins de délicatesse chez BOZO évidemment ; l'humour de BEDOS étant apprécié d'une gauche "bobo" extrêmiste, tendance TAUBIRA, aucun scrupule à récupérer sa dépouille encore fumante pour s'en repaître ; car BOZO est l'un des "charognards" les plus doués du monde politique, ne l'oublions pas ; pourtant, BEDOS l'habillait chaudement pour l'hiver lors de chacune de ses productions sur scène et refusait même avec mépris de lui serrer la main lorsqu'ils se retrouvaient dans la loge de Michel DRUCKER, lorsque le présentateur TV avait eu l'idée saugrenue de sa produire dans un spectacle comique. Mais ainsi planent les grands vautours majestueux avides des chairs en décomposition : peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse

psbedos

 

 

Le Clown en représentation chez son cireur de chaussures !

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios