elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

Décadences de la gauche morale

Les dernières élections municipales parisiennes ont acté, en raison de la division et de l'éparpillement de ses adversaires, le triomphe de la candidate sortante PS. Elle avait réussi à amalgamer  autour d'elle les partis progressistes, d'EELV au Parti Communiste, dans une grande union de la gauche, exemplaire de la voie à suivre pour remporter les présidentielles de 2022.

Ce rassemblement illustrait parfaitement la philosophie du rapport d'Olivier FERRAND pour le "think tang" socialiste "TERRA NOVA", car unissant sous une bannière les partis traditionnels, qui devaient remplacer les votes ouvriers - leur raison d'être historique -, définitivement perdus pour la gauche, par la catégorie désignée sous le terme d' "outsiders" qui regroupe tous les oubliés de la société, femmes, immigrés, jeunes. Si les "musulmans", principale cible électorale désignée ne sont pas très nombreux à voter à Paris, c'est autour des minorités sexuelles LGBTQ+ et des "Féministes" que s'est amalgamée cette majorité hétéroclite.

 

Paris gay friendly512

Les fait n'est pas nouveau, puisque Bertrand DELANOE avait déjà livré PARIS aux "gays" la Capitale ; il fut le premier homme politique d'envergure nationale à faire son "coming out". Mais ce sont tous les rouages politiques et administratifs qui ont été infiltrés et noyautés lors de ses deux mandatures , au point qu'il est devenu impossible de faire carrière à PARIS sans l'adoubement reçu des héritiers de Pierre BERGE. Quasiment tous les adjoints de la ville, homosexuels,  ont d'ailleurs été unis par Anne HIDALGO.

Dès son premier mandat, elle avait offert à ses alliés le "Jeux Olympiques Gays" en 2018, alors qu'elle était opposée à l'organisation des JO 2024 jusqu'à ce que BOZZO-le-CLOWN ne la convainque en affirmant que tous les contribuables de France participeraient, comme toujours au-cours de l'histoire, au paiement des équipements dont bénéficieraient les  habitants de la région parisienne. Son deuxième mandat devait voir l'accomplissement de son vœu le plus cher, faire de PARIS la Ville la plus "gay-friendly" de l'Univers ! Perspective aisée à atteindre puisque après deux mandats de Bertrand DELANOE et le sien propre, PARIS l'est déjà !

Alice Coffin256Au sein de cet agglomérat, ce sont surtout les écologistes qui ont progressé : la montée d'EELV à PARIS, comme dans toutes les grandes villes de France, s'est traduite par une féminisation de l'assemblée municipale, en particulier avec l'arrivée de "féministes" lesbiennes ultras au Conseil de Paris ; à un affrontement à fleurets mouchetés de bon ton "gauche" contre "droite", une lutte démocratique "progressistes" contre "fachospère", se substitue un combat pour la suprématie morale entre "gays" et "lesbiennes". Et celles-ci ne sont pas les moins agressives, puisque la partie la plus radicale menée par Alice COFFIN pousse même la guerre des sexes au point "de ne plus lire, regarder ou écouter d'œuvres créées par des hommes".
Une position toute en nuances de la journaliste, militante et activiste LGBT, (qui pourtant singe l'aspect physique et mime le comportement masculin macho dans ce qu'il a de plus détestable !),  Le clivant, le ridicule et la grossièreté de certains de ses propos ont été rejetés par les grandes figures "féministes" traditionnelles qui les dénoncent comme nuisibles et contraires à la cause féminine.

L'été 2020 venu, avec la sortie de l'hibernation du confinement, tous les éléments de la tragi-comédie pour "la lutte finale" entre les sexes étaient désormais en place ; et point de "drôle de guerre" ni de période d'observation, les hostilités démarrent aussitôt ; dans un article en date du 21 Janvier 2021, Hadrien MATHOUX en dresse la liste exhaustive dans l'hebdomadaire MARIANNE, sous le titre : "Les scandales sexuels se multiplient à Paris" :

  • affaire Girard (adjoint à la culture) / Matzneff : depuis que les socialistes ont conquis la Mairie de Paris avec Bertrand Delanoe en 2001 jusqu'au second mandat d'Anne Hidalgo, Christophe Girard est l'indéboulonnable Adjoint à la Culture ; son pedigree est incontestable pour le poste : il appartient professionnellement à l'écurie de Pierre Bergé depuis 1976 et a fait toute sa carrière en occupant les postes prestigieux chez Yves-St-Laurent, puis LVMH. Avec BERGE, il est même cofondateur de la revue LGBT "TETU".   Sa vie privée est exemplaire et sans tâche : il est évidemment homosexuel et a fait son "coming out" en 1991 ; il a d'autant plus de mérite qu'il était marié et père de deux enfants.
    mariage

    Anne HIDALGO célèbre le mariage de l'Adjoint à la culture, Christophe GIRARD
    avec le cinéaste Olivier Meyrou. Bertrand DELANOE et Mazarine PINGEOT,
    fille de F.Mitterrand, sont les témoins prestigieux des épousailles..


    En tant que membre de "l'écurie" activiste LGBTQ+ de Pierre Berge, il est proche de l'histrion Gabriel Matzneff, qui lui a d'ailleurs dédié un de ses ouvrages en remerciement de son aide financière ; grande vedette médiatique des années 70, MATZNEFF, adulé des "progressistes" pour lesquels il représentait l'idéal de la "libération sexuelle totale" avec son plaidoyer pro-pédophilie, a produit une œuvre littéraire foisonnante consacrée à son obsession pour les jeunes adolescentes prépubères et aux abus sexuels qu'il faisait subir à leur innocence. C'est sur les plateaux de l'émission littéraire la plus prestigieuse, APOSTROPHES de Bernard Pivot sur A2, qu'il venait faire l'apologie de la pédophilie et des crimes qu'il commettait sans que cela ne choque personne ; un personnage aussi emblématique que Daniel COHN-BENDIT faisait d'ailleurs de même lorsqu'il venait promouvoir l'ouvrage qu'il avait consacré à son expérience d'éducateur de jeunes enfants en Allemagne.
    pedosocialistes

    Avec des membres soupçonnés de sympathies pédosatanistes ,
    l'idéal de libération sexuelle totale des progressistes serait-il atteint ?

    Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'une des victimes de MATZNEFF, Vanessa SPRINGORA - Editrice reconnue - ne dénonce dans son ouvrage LE CONSENTEMENT l'emprise maléfique et les abus sexuels que le quinquagénaire MATZNEFF avait fait subir à la jeune fille innocente de 14 ans qu'elle était, et les traumatismes psychologiques et psychiques insurmontables que cela avait provoqué lors pour son adolescence et sa vie de femme.



    SpringoraCet ouvrage est un succès ; mais l'opinion qui jusqu'alors était indifférente à MATZNEFF se retourne contre lui ; il apparaît qu'il est toujours protégé par la Mairie de Paris qui lui loue, pour un prix dérisoire, l'appartement où il vit ; que le contribuable parisien règle les notes de frais de bouche de ses repas privés avec Christophe Girard dans des établissements prestigieux de la capitale.
    C'en est trop pour les activistes écologistes militantes "lesbiennes", élues sur la liste d'Anne Hidalgo ; dés la mi-août, sous l'impulsion de deux d'entre-elles, Alice Coffin et Raphaëlle Rémy-Leleu, une trentaine de personnes manifestent devant l'Hôtel de Ville, exhibant des pancartes portant les mentions : "MAIRIE DE PARIS : BIENVENUE A PEDOLAND".. 
    Avec la reprise de l'information par tous les médias, la pression qui s'exerce sur GIRARD est telle qu'il démissionne de son poste d'Adjoint à la Culture, au grand dam d'Anne Hidalgo qui dénonce l'attitude irresponsables de ses conseillers écologistes.

  • Il n'est pas anodin d'appartenir à la communauté de pervers désaxés constituée autour d'YSL et Pierre BERGE : rien à craindre de la Presse ou des Médias nationaux, qui sont contrôlés financièrement (Hollande a confié la presse progressiste en faillite à BERGE et ses amis, qui ont obtenu pour ces journaux un financement avec l'argent public) par cette secte et dédiés au service d'une coterie politique, sous couvert de "protection de la liberté d'expression !". Tout étant ainsi verrouillé,  il ne faut pas attendre de grandes révélations sur ces affaires.
    C'est un article du "New York Times" qui nous apprend qu'un sujet tunisien, Aniss Hmaïd, a été entraîné alors qu'il n'avait que quinze ans dans une relation homosexuelle et qu'il a subi, à une vingtaine de reprises les abus sexuels et autres viols de Christophe Girard, dont il a gardé des troubles psychologiques durables. Les faits étant prescrits, l'élu échappe à toute poursuite éventuelle ; Hmaïd indique par ailleurs que c'est sa mère qui n'a pas voulu s'engager dans des poursuites, les sachant vouées à l'échec à l'avance face de l'influence politique et la puissance financière de l'élu parisien !
  • point de repos pour Anne Hidalgo : dès l'automne, un collaborateur travaillant au sein du Cabinet de son Adjointe EELV à la santé publique fait l'objet d'une plainte pour viol dans l'enceinte même de l'Hôtel de Ville le 23.09.2020 ; la plainte ayant été déposée immédiatement, ce n'est pas pour prescription que le Parquet pourra classer l'affaire !
  • le 14 septembre, c'est au tour d'une autre grande figure de la Mairie de Paris d'être accusé de viol et agression sexuelle par sa plus proche collaboratrice ! Maire du IIIe arrondissement de Paris pendant 25 ans, et désormais Adjoint à la Seine d'Anne Hidalgo, Pierre Aidenbaum doit démissionner de son Poste municipal
  • Dans le flot incessant de ces affaires lamentables, une plainte pour viol entre homosexuels : un élu communiste du 14e arrondissement, Maxime Cochard et son ami Victor Laby, sont accusés le 21 janvier par un étudiant, lui-aussi membre du PCF, de viol commis en réunion en octobre 2018, alors qu'il n'avait que 18 ans et se trouvait en état de détresse psychologique. Affaire judiciaire en-cours, à suivre ...
  • Lors les dernières élections municipales, Anne HIDALGO a réussi un coup de maître en intégrant sur sa liste l'ancienne journaliste - activiste et militante socialo-bobo - Andrey PULVAR, dont l'interview de Nicolas SARKOZY sur FR3 alors qu'elle présentait le Journal Télévisé de 19h30 en 2007, reste un modèle de sectarisme partisan, d'agressivité, de mauvaise foi et de fanatisme prosélyte inattendu de la part d'une "journaliste" dite de "service public" agissant sans fard et intervenant dans le débat comme propagandiste tendancieuse du parti qu'elle soutient. Militante activiste engagée, c'est sur l'ensemble des médias qu'elle se  déploie désormais ; ambitieuse, arriviste hors norme, (à l'instar de ses consœurs prestigieuses  Anne Sinclair pour Strauss-Kahn - Valérie Trierweiler pour Hollande - plus anciennement Christine Ockrent pour Kouchner ou Françoise Giroud pour Jean-Jacques Servan Schreiber), elle jette son dévolu sur l'espoir politique socialiste Arnaud Montebourg, promis à un grand avenir et vit maritalement avec lui ; elle doit quitter pour des raisons éthiques (bien que cela ne l'ait jamais particulièrement gênée !) le service public. Montebourg obtient de son ami Matthieu Pigasse son reclassement en tant que  Directrice Editoriale de la revue culte des "bobos", les "INROCKS". Mais son mauvais caractère fait le reste, elle se met à dos toute la rédaction. Comme MONTEBOURG met fin à leur aventure commune pour Aurélie FILIPETTI, Ministre socialiste de la culture. Sans ménagement, PIGASSE éjecte PULVAR de sa revue ; elle reprend ses "activités journalistiques" sur D8 et CANAL PLUS. Mais sa cohabitation avec BOLLORE, qui a pris le contrôle financier du groupe CANAL PLUS est impossible, et elle doit quitter le navire. Pas longtemps, puisque son ami Nicolas HULOT est nommé Ministre de l'Ecologie en 2017, elle prend sa succession à la tête de la FONDATION POUR LA NATURE ET L'HOMME qu'il a créée ; mais en 2019, HULOT démissionne et reprend son fauteuil à la Fondation.
    pulvar 256Audrey PULVAR va dès lors pouvoir se lâcher et vivre sa passion pour la politique, en intégrant la liste HIDALGO pour les municipales 2020 ; elle est élue et elle est nommée ADJOINTE A L'AGRICULTURE, où elle va réformer la gestion des espaces verts sur le modèle d'une agriculture bio-raisonnée, mettant en œuvre des techniques modernes. Rien ne peut lui résister : au terme d'une campagne éclair, elle est désignée candidate socialiste aux élections régionales pour l'Ile-de-France. Le succès semble lui tendre les bras, si elle parvient à atteindre le second tour et à cumuler derrière elle les voix progressistes, face à une droite favorite, mais déchirée comme toujours par les ambitions personnelles.


    jardinage

    Désormais, mocassions glacés et talons aiguilles
    recommandés pour l'entretien des espaces verts parisiens

    Et puis, le ciel se charge brusquement de nuages noirs ; un mauvais vent soufflant de Martinique, son île natale, rapporte les accusations de trois de ses cousines à l'encontre de son père, Marc PULVAR, décédé en 2007, figure emblématique de l'indépendantisme martiniquais et "parrain" qui régnait sans partage sur les syndicats portuaires de l'Ile, pour incestes.

    En grande professionnelle, la gestion de crise de PULVAR est magistrale : elle ne nie pas les faits et indique qu'elle connaissait depuis vingt ans les accusations de ses cousines contre son père ; que ces accusations ne sont pas une manœuvre politique, et qu'elles sont sincères et répétées au fil des ans ; qu'elle n'a jamais voulu les dénoncer à leur place, puisqu'il leur appartenait de le faire elles-mêmes pour obtenir un effet thérapeutique sur leur malaise existentiel. Et ses déclarations publiques s'achèvent par cet aveu : "Je suis là en tant que moi-même, et en tant que fille d'un pédocriminel. Et quand vous êtes la fille d'un monstre, vous vous demandez forcément si vous êtes un monstre vous-même !"
    Parfaitement maîtrisé donc ; à la Mairie de Paris, qui cela pourrait-il choquer ? Cette réaction honore Andrey PULVAR et lui permet de garder toutes ces chances aux élections régionales, voire de les augmenter ! Pour les tenants du "vivre ensemble", du "bleu, blanc, beur", quelle meilleure candidate que la fille de l'indépendantiste martiniquais, soutenue par la bienveillante andalouse Anne Hidalgo, adoubée par l'indépendantiste guyanaise Christiane Taubira et jalousée par la carnassière maghrébine Najat Vallaud-Belkacem qui rêve pareil succès en région lyonnaise ?
Audrey PULVAR appartient au groupe très fermé des "féministes" ultras de la gauche écolo-progressiste qui, sous le quinquennat HOLLANDE sont à l'origine des réformes sociétales les plus clivantes et extrêmes, utilisées comme leurres pour masquer l'inanité de l'action politique menée et justifier l'abandon de toutes les promesses électorales démagogiques distribuées à foison durant la campagne.
Le soutien aux groupes extrémistes créateurs de désordre social, telles les associations activistes LGBTQ+ (comme ACT'UP), féministes et antireligieuses (comme "LES FEMENS"), l'activisme anticatholique et pro-islamique, l'exacerbation de tous les débats liés à la "théorie des genres", l'abaissement constant de l'éducation nationale confiée à la direction et au contrôle de syndicats extrémistes, le recul de la laïcité avec la réintroduction du masque islamique pour les accompagnantes des voyages scolaires, les encouragements - voire les contributions financières - apportés à des mouvements transgressifs et violents de minorités activistes organisant le désordre et l'occupation des ZAD ; et bien sûr la destruction de la Justice transformée en arme de lutte politique contre l'opposition au mépris de ses autres missions (avec la création de juridictions d'exception et le noyautage de l'institution par la promotion à tous les postes clés de l'institution de Magistrats nommés sur le critère d'appartenance à un syndicat ultra-politisé) ont fait de ces femmes politiques les alliées objectives des mouvements islamistes, indigénistes, racialistes, décoloniaux, de tous ceux qui militent pour la destruction de la société et le déclenchement  d'une guerre civile ; leur exemple inspire aujourd'hui toutes les Assa Traoré, Camélia Jordana, Houria Bouteldja, Rokaya Diallo, Danielle Obono et enflamme les ardeurs belliqueuses des Lilian Thuram, Yannick Noah, Omar Sy, Vikash Dhorassoo, Mathieu Kassovitz, de tous ceux qui passent leur temps à cracher sur leur pays tout en bénéficiant des largesses financières qu'il leur octroie et de la vie dorée de milliardaires qu'il leur offre. C'est en cela qu'elles méritent leur nom de modernes "pétroleuses" ! 
Leur trait commun avec leurs héritières est leur origine ultramarine pour les indépendantistes issues de départements d'outre-mer,  ou sud-européenne et maghrébine, immigrées pour des raisons politiques ou économiques ;  aujourd'hui, leurs origines sont massivement maghrébines ou d'Afrique sub-saharienne pour les nouvelles héroïnes. Mais la haine de la France, de sa civilisation, de son histoire, de ses traditions et de ses habitants (notamment les mâles blancs hétérosexuels !) est incontestablement la valeur qui rassemble et cèle leur union contre la civilisation de leur pays !

Ce genre de dérives ne constitue évidemment pas une spécificité du  clan progressiste, puisqu'il affecte malheureusement l'ensemble du genre humain, depuis toujours et en tous lieux ; mais les "progressistes" sont, par essence,  les détenteurs de toute vérité révélée, tant politique, sociale que morale. Nuls autres représentants politiques ne déversent sur leurs compatriotes, avec autant de suffisance et de morgue, pareil déluge de sermons, de  leçons et de règles éthiques à respecter. Au vu des résultats, ils auraient intérêt à plus de modestie, se faire discrets et adopter profil bas ! Mais cela est impossible, puisque bienpensance et arrogance sont consubstantielles à cette idéologie.

Pour rappel, quelques grands moralistes :

 

Le Clown en représentation chez son cireur de chaussures !

Grandeur et décadences de la gauche morale

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios