elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

En ce moment, tournée d'été du "Bozzo Circus"

images/clown/bozzo_circus-log.webp

Les feux de l'amour !

 

Alors qu'englué dans son affaire de distribution de tracts pernicieux pour tester les effets sur le petit peuple de sa candidature aux élections présidentielles de 2022, Mollandouille 1er en majesté signait des autographes à CASSIS, à quelques kilomètres de son ennemi déclaré, "le Successeur", la surprise nous est venue cette fois par l'intermédiaire de la presse  "people" ; car comme le chante BREL,

" chez ces gens-là,  On ne vit pas Monsieur,  On ne vit pas : on triche ! ".

 C'est Mme EX qui s'y colle pour l'intérêt supérieur de la "Communauté" bien-pensante.

amoureuse

 

Bien sûr, une première salve d'avertissement avait été tirée le 19 mai 2018 lorsque le "Clown" et Mme POMPADOUR avaient assisté, à la surprise générale, à "Ernest Wallon" au match de barrage pour l'accès aux demi-finale du TOP 14 entre le STADE TOULOUSAIN et l'équipe des Laboratoires Pierre FABRE, le CASTRES OLYMPIQUE, qu'il recevait à domicile ! Pour ne pas faire mentir la tradition, c'est sous la pluie que l'équipe favorite de La Pompadour (une vraie passionnée de rugby, avouons-le) subit une humiliante défaite.
Le Président LES REPUBLICAINS de la FFR, Bernard LAPORTE, et son vice-président socialiste, Yves SIMON, furent les seuls à se réjouir du résultat,  qui prouvait une nouvelle fois à leurs yeux l'influence néfaste, voire létale et mortifère,  pour le club toulousain de sa dépendance psychique à son ex-manager Guy NOVES, qu'ils venaient d'un commun accord de licencier de ses responsabilités à la tête de l'équipe de France pour faute grave.

wallon

 

Mais là, un pallier définitif est franchi : non pas que Valérie TRIERWEILLER, la Madone et l'Incarnation des causes Bobos - LGBT dans le pays, la copine inconsolable de Pierre BERGE, fut à nouveau en couple après avoir été jetée comme une merde indigne par le Don-Juan fripé. Mais plutôt qu'elle le fut avec Romain MAGELLAN, un rugbyman professionnel, athlète magnifique (1m92 pour 120 kgs de muscle), aux étonnants yeux vert émeraude, qui présente deux caractéristiques :

    • il a effectué sa carrière professionnelle de rugbyman au poste de "pilier" ! Lorsque l'on reprend dans le dictionnaire philosophique du rugby publié par la revue universitaire "Boucherie Ovalie" - tome 2 - la définition savante du poste, on peut lire : "Dotée d'un cerveau de petite taille, mais de quatre membres utltrapuissants, cette espèce rare a su survivre en mangeant uniquement deux choses : des piliers gauches et des surnombres" ; les qualités spéciales requises pour le poste sont ainsi listées : "Aimer boire du SYNTHOL liquide ; aucune allergie à la cortisone ni aux anti-inflammatoires ; être patient et compréhensif avec un facteur à sifflet qui n'a jamais collé une épaule entre 1,6 t de pression et qui t'explique droit dans les yeux pourquoi il te met une pénalité ; accepter de jouer trois mêlées, se faire plier et sortir par le coach sous les huées du public".
      Au même titre par exemple que le manager de TOULON, Patrice COLLAZZO, MAGELLAN constitue l'archétype de ces admirables joueurs de devoir.
    • Il est issu, a été formé  a joué dans une équipe qui a longtemps modelé le pack du XV de FRANCE, avec des joueurs aussi fins, prestigieux et emblématiques que Sébastien CHABAL, Marc CECILLON, Florian FRITZ, Pascal PAPE, Lionel NALLET, Olivier MILLOUD, Julien PIERRE,  Morgan PARRA, et tant d'autres qui ont gardé tout au long de leur carrière internationale la marque indélébile de la rudesse du jeu qui constituait la marque de fabrique de BOURGOIN-JALLIEU !
      Quel dommage que des malversations financières aient précipité la fin de ce club admirable qui constituait un exemple pour tout le rugby français. Une pensée spéciale pour son dévoué Président, Pierre MARTINET, "le traiteur intraitable", à l'accent inimitable, qui engloutit tellement d'argent personnel dans sa passion.
      L'état d'esprit et les valeurs qu'il incarnait sont bien représentées par le plus illustre natif de la ville, Frédéric DARD, un des plus grands voire le plus grand écrivain français du XXe siècle, qui donna naissance à travers ses personnages comme le Commissaire SAN ANTONIO, Alexandre-Benoît BERURIER (équipier obèse, sale, ivrogne, impudique et ronchonnant, l'inculture en bandoulière, à la force herculéenne, dont le port négligé, le culot et le vocabulaire outrancier, la tenue repoussante ne gâtent en rien le professionnalisme) ou son épouse, Berthe BERURIER née ZIFOLARD (BB, la Gravosse, le paquet de saindoux, la Baleine, la Vachasse, le Cétacé, etc ...) sont devenus des archétypes emblématiques et incontournables de la culture populaire "beauf" universelle, insurpassables de grandeur et de magnificence lorsqu'ils interprètent, bourrés, leur hymne prestigieux :  "LA MARCHE DES MATELASSIERS".

01 banana couple 02 banana   

Ajoutons que ce Club fit également la UNE des médias dans la rubrique des "faits divers",  car il s'incarne à tout jamais à travers un joueur unique et féroce, d'un incroyable courage physique et d'une dureté au mal sans égale, qui fut le capitaine emblématique du XV de FRANCE à l'occasion de ses matchs les plus difficiles et les plus violents, un joueur qui fascine les féministes ultras telles Christiane TAUBIRA, Najat VALAUD-BELKACEM, Anne HIDALGO et bien sûr les "gays" parisiens tant sa bestialité animale et sa brutalité fascinent ces communautés délicates et fragiles. Je veux, bien entendu, parler du grand Marc CECILLON, type insurpassable du joueur de BOURGOIN-JALLIEU, fêtard et alcoolique, qui après sa retraite sportive vint, un soir de libation (2,25 gr/l), abattre sa femme, lors d'une soirée privée et devant 6o personnes, au motif que, lasse de son alcoolisme et de ses infidélités, elle voulait divorcer ! Il a largement payé pour ce crime, mais le souvenir en reste gravé à jamais !

berurier

marc cecillon la gravosse

 

 

 

 

 

 

 

C'est donc à cette famille unique qu'appartient notre très cher Romain MAGELLAN, qui en incarne parfaitement l'esprit, l'humour et la délicatesse ; il intervient toutes les semaines sur CANAL PLUS pour commenter les matchs du TOP 14 ; ses plaisanteries grasses, tellement rugbystiques,  surprennent par leur légèreté et leur finesse les autres intervenants, pourtant formés et prévenus à ce genre d'humour bon enfant !

Le voir dans ces conditions en ménage avec la Reine des BOBOS, Madame EX, la journaliste qui a fourni au monde dans son livre de mémoire, "MERCI POUR CE MOMENT",  la fameuse formule des "SANS DENTS", la copine de Pierre BERGE et des travelos brésiliens, constitue pour une personne d'esprit et de goût, un plaisir sans égal, une délectation divine que seul, je l'avoue, les socialistes peuvent nous fournir. Cela doit la changer de l'autre emplâtre, Valérie !
Ah, que les temps sont gris, fades,  et l'actualité sans saveur et insipide sans les "blagounettes" quotidiennes du CLOWN !
Mais heureusement, il ressuscite et tous les jours nous rappelle qu'il sera bien présent en 2022. Réjouissons-nous !


Et puisque l'occasion nous en est fournie, une pensée émue pour Albert DUBOUT (1905-1976), qui fut assurément l'un des plus grands illustrateurs et affichistes du XXe siècle
Dans la grande tradition rabelaisienne, aux côtés de FALLET, BLONDIN, BRASSENS, AUDIARD et tant d'autres créateurs anticonformistes glorieux (non bobos !) disparus prématurément, il illustra de manière géniale avec son style inimitable 80 ouvrages d'écrivains au rang des plus illustres de notre histoire littéraire, fut l'affichiste officiel de l'oeuvre cinématographique de Marcel PAGNOL, et céda aux instances de Frédéric DARD qui le suppliait d'illustrer ses SAN ANTONIO : ses dessins des aventures infernales et graveleuses du couple gargantuesque et obèse formé par l'Inspecteur Alexandre-Benoît BERURIER et son épouse Berthe  BERURIER atteignent au génie universel de l'histoire de l'art (il n'y a qu'à voir le prix de ses oeuvres !).

 

Gay Games Hidalgo - Berge 2018

Les GAY GAMES de PARIS, arrachés de haute lutte par les groupes de pression et les associations d'agitation-provocation LGBT financés par Pierre BERGER et regroupés autour du Maire de Paris, Anne HIDALGO ; de l'ancien Président du Conseil Régional d'Ile-de-France Jean-Paul HUCHON et de la première ministre des sports du gouvernement AYRAULT, Valérie FOURNEYRON, qui avaient décidé de leur financement sur fonds publics, sont l'une des rares réussites marquantes du quinquennat du clown BOZZO.


paris 2018

Alors qu'ils ont battu leur plein du 4 au 12 août 2018 sous la canicule, devant des gradins vides et dans l'indifférence générale, comment ne pas rendre hommage aux héros de la cause LGBT qui se sont tant battus pour honorer, en la privilégiant, cette communauté, qui est la seule à voter encore pour eux !
Depuis la disparition de Pierre BERGE, même les médias se désintéressent de cet événement alors qu'une communauté sexuelle autoproclamée "d'élite, sure d'elle, dominatrice" et méprisante en sus, a pris le contrôle d'une ville, à travers ses élus. Tous les adjoints homosexuels, choisis et promus par Bertrand DELANOE, ont été mariés par son successeur Anne HIDALGO ; l'appartenance à cette communauté est la condition sine qua non pour faire une carrière politique dans la ville. 

Alors, rendons hommage au Maire de PARIS, qui 

  • malgré les moqueries, les lazzis, les sarcasmes, a eu la courage et la ténacité d'abandonner des missions municipales régaliennes d'intérêt général telles que l'hygiène publique (la dératisation par exemple, puisque les rats ont envahi PARIS) pour la satisfaction financière des exigences communautaires d'une minorité sexuelle, 
  • malgré les déficits budgétaires abyssaux que son irresponsabilité a creusés dans le budget de la ville,
  • malgré une politique pseudo-écologiste ultra visant à purger, seule et contre tous, de sa pollution en éradiquant la ville de sa circulation automobile,
  • malgré les faillites en série des sociétés avec lesquelles elle avait signé des accords de services para-municipaux,

a maintenu une politique extrémiste et jusqu'au-boutiste en faveur du communautarisme gay, privilégiant les activistes LGBT les plus ultras et agressifs, au mépris de l'intérêt général, en finançant avec les fonds publics ces jeux sans le moindre intérêt. (Elle s'en défend en dénonçant le machisme de ses adversaires politiques qui ne supporteraient pas qu'une femme dirige la ville, leur "racisme" au motif de ses racines andalouses, et bien sur leur homophobie puisqu'il faut bien mettre cette notion socialiste à toutes les sauces et que la "fachosphère" est partie intégrante de la doxa socialiste)


En illuminant la Tour-Eiffel des couleurs arc-en-ciel, en décorant l'Hôtel-de-Ville d'immenses drapés de ces mêmes couleurs (et l'Assemblée Nationale également à l'initiative de son Président), en redessinant les passages piétonniers avec ces couleurs ainsi que les plaques de certaines rues, et en payant de sa personne en assistant personnellement à ces événements, elle réaffirme son attachement et sa passion pour le communautarisme LGBT,  et surtout son intérêt pour un vote qui l'a portée au pouvoir en tant que représentante de la "socialie-boboy-gay" si chère à son cœur de femme de gauche de mouvance extrémiste,  puisqu'elle appartient à la même chapelle maçonne que Christiane TAUBIRA et Najat VALAUD-BELKACEM et que toutes trois ont poussé, puis soutenu, Vincent PEILLON, Notable maçon du "Grand Orient de France", à se présenter à la primaire socialiste et l'ont accompagné jusqu'à sa défaite humiliante.

 

 

Et la machine s'emballa !

Totalement grisé par la campagne électorale pour 2022 qu'il mène à marche forcée avec sa Favorite, la semaine dernière dans le GERS, ce Week-end sur les marchés et dans nos boîtes-à-lettres, voici le dernier tract que les "partisans" du Clown distribuent en tout lieu. Le texte est tellement mensonger, grotesque, ridicule et provocateur que l'on croirait d'abord à une plaisanterie de mauvais goût ! Mais non, il a réécrit l'histoire de son quinquennat avec JOFFRIN et voici la manière dont il exige que les historiens la commentent.
Le maître d'œuvre serait l'un de ses réseaux, modestement dénommé INVENTONS DEMAIN !

Visiblement, la machine s'emballe et l'impatience est forte : dans ces conditions, pourra-t-il attendre les prochaines élections présidentielles pour revenir au pouvoir ou bien doit-on envisager de sa part un coup d'état, un putsch, un "golpe" dans la précipitation et l'improvisation ? A moins que, comme pour le Général BOULANGER, cette aventure ne se termine piteusement ?

remontada

 

Flanby a le melon !

Nul n'ignore, puisque l'objectif est affiché à longueur d'édition par la presse "people", inlassablement matraqué par les radios et  les médias audiovisuels, que depuis son départ de l'ELYSEE, le "Guignol" pseudo-socialiste est engagé dans une stratégie massive et obsessionnelle de reconquête qui doit lui permettre de reprendre "son" pouvoir dès le mois de mai 2022. Il s'appuie sur la politique de communication massive "tapis de bombes" ("carpet bombing") qui lui est chère et constitue le fondement de sa pensée politique et de son programme : ne rien dire pour ne mécontenter personne, promettre démagogiquement à tout le monde, être présent en permanence dans tout l'espace médiatique pour occuper le terrain et se rendre indispensable et incontournable par ce message subliminal sans cesse répété aux "sans dents", "chiens galeux" et "socialo-bobos-gays"  qui assurèrent son pouvoir, lui qui vit désormais dans la misère et le manque puisqu'il ne perçoit plus que 36.000 € de revenus mensuels (heureusement que les revenus de son livre lui assurent un complément d'appoint !), avec lesquels il doit désormais payer les salaires de son coiffeur-teinturier, de sa maquilleuse et de son "cireur de pompe, qui étaient jusqu'au mois de mai 2017 pris en charge par les contribuables français ! Lors d'un prochain passage télévisé, il devrait d'ailleurs nous interpréter comme FANTINE dans la comédie musicale LES MISERABLES le fameux "J'avais rêvé d'une autre vie"" ! et peut-être "L'air de la misère", qui portés en langue anglaise sont devenus "les" standards internationaux de la comédie musicale. Pauvre homme ! 
 
Cette stratégie,  qu'il mène obstinément depuis mai 2017,  impose qu'il squatte quotidiennement  les médias (presses, radios, audiovisuels) pour faire le "buzz", suivant la procédure mise au point par son chargé de communication, l'énarque Gaspard GANTZER (du STADE FRANÇAIS RUGBY, protégé de Max GUAZZINI et des pédérastes parisiens, bien que lui-même soit le gendre de Jack LANG et père de quatre enfants) ; elle s'inspire directement de celle qui l'avait conduit au pouvoir, en labourant infatigablement les terres socialistes au titre du Premier Secrétaire du Parti Socialiste : ne jamais manquer une seule "fête de la Rose" et honorer ainsi tous les territoires sans froisser quiconque.
 
 
Elle s'appuie cette fois sur un livre, "LES LECONS DU POUVOIR", écrit avec Laurent JOFFRIN, Directeur de LIBERATION et ami très cher et dévoué, dont le quotidien en faillite ne survit que grâce aux subventions du MINISTERE DE LA CULTURE,  qu'HOLLANDE avait augmentées dans des proportions considérables bien sûr. Son précédent opus, DEVOIR DE VERITE (ce n'est pas une plaisanterie !), était l'œuvre d'Edwin PLENEL, activiste trotkiste anticolonialiste, créateur de MEDIAPART, Agent d'une puissance étrangère (aveux de F.Mitterrand avant son décès !) et anti-français militant, qui avait obtenu la suspension des poursuites du Ministère des Finances contre son torchon (faits dénoncés publiquement par MACRON lors de son interview face à PLENEL et BOURDIN) 
Notons qu'HOLLANDE, alors à l'ELYSEE où il avait été recruté par ATTALI "l'Immodeste", est supposé avoir été en 1982 l'informateur anonyme de PLENEL (Gorge Profonde) dans l'affaire dite des "Irlandais de Vincennes" pour éliminer certains rivaux potentiels au sein du PS.
 
Donc, la tactique du "tapis de bombes" est en-cours, s'appuyant cette fois sur le livre de JOFFRIN et la participation médiatique de sa maîtresse Julie GAYET pour la partie "charme".
JULIE - "cette fameuse fausse rumeur" souvenez-vous, qui avait justifié un dépôt de plainte ; JULIE, l'égérie et sainte protectrice des "intermittents du spectacle et surtout productrice de films médiocres pour lesquels elle dilapide l'argent public déversé sur elle par le CENTRE NATIONAL de la CINEMATOGRAPHIE et de l'IMAGE, dont elle est une importante bénéficiaire. Le fait que la responsable de cet établissement public, Audrey AZOULAY, fille d'un ministre d'état marocain, soit sa grande amie devenue MINISTRE de la CULTURE après avoir éjecté Fleur PELLERIN, n'y est évidemment pour rien !
 
Pour en revenir à nos "melons de Lectoure", souvenons-nous que le week-end dernier, le CLOWN dédicaçait l’œuvre de JOFFRIN au Centre LECLERC d'EAUZE, où une tablette avait été installée à son intention au rayon des boîtes de conserve, entre les haricots verts, les flageolets péteurs et les haricots tarbais ; il a passé dans ce magasin dix-huit heures d'affilée, dans l'attente du client socialiste venu lui témoigner son soutien.
 
melon
 
Pendant ce temps Julie GAYET remplissait sa mission à LECTOURE, où elle était intronisée dans la "Confrérie du Melon de LECTOURE" ; elle se trouvait aux côtés du Docteur Yves SIMON, Vice-Président de la FEDERATION FRANCAISE de RUGBY, soutien historique de Segolène ROYAL qui lui avait promis le poste de MINISTRE DES SPORTS  lors de la campagne présidentielle de 2007. Cet ancien joueur de BEGLES et du STADE FRANCAIS, dont le mérite rugbystique éminent consiste en son expulsion et sa radiation après quelques minutes de jeu lors de sa première et dernière sélection en équipe de France lors d'un match du Tournoi des Six Nations contre l'Angleterre, aux côtés de GIMBERT et MOSCATO (les fameux RAPETOU béglais !), n'eut pas satisfaction dans ses aspirations politiques. Si le sort des urnes ne lui fut pas favorable, il réussit à son capitaine béglais, Bernard LAPORTE, à l'opposé politique puisque sarkozyste, qui hérita du ministère promis. LAPORTE, toujours de droite, est aujourd'hui Président de la FFR ; son vice-président est donc Serge SIMON, socialiste patenté, avec lequel il forme une équipe très soudée puisqu'ils ont eu la peau du sélectionneur national, Guy NOVES, licencié pour "faute grave"
Julie GAYET se trouvait donc en pays de connaissance, aux côtés du Docteur SIMON, dans une ville de LECTOURE qui votait traditionnellement à droite ; qu'elle soit la Patrie du MaréchaL LANNES, remarquable Gal d'Empire, le seul autorisé à tutoyer NAPOLEON tant le respect de l'Empereur pour ce soldat (mort au combat bien sûr) était grand, ne pouvait que complaire au grand guerrier FLANBY, fou de guerre, qui engagea le pays au MALI et dans tout le SAHEL !

Donc JULIE, dans son discours d'intronisation, vanta bien entendu les mérites du MELON de LECTOURE, mais répéta surtout la leçon qui est désormais la sienne pour assurer la "reconquista", voire la "remontada" élyséenne de son âne de course, donc l'équilibre financier aux frais du contribuable de ses deux sociétés de production cinématographique, éléments de parole bâtis autour de deux thèmes majeurs :
  • l'humour de FLANBY" son humour est légendaire ! C’est vraiment quelqu’un de très très drôle et tous les gens qui le côtoient vous le diront. Dans la vie, il me fait beaucoup rire et c’est très important pour moi ! D'ailleurs, depuis nos escapades galantes de la rue du Cirque,  où le service de sécurité de l'Elysée nous servait les croissants, je l'appelle dans l'intimité BOZZO mon CLOWN "
  • et l'espoir des français (enfin surtout les pédérastes parisiens !) en son retour : ."Ce qui est important aujourd’hui, et je le vois quand on sort, c’est qu’il y a une vraie attente, beaucoup de gens espèrent son retour".
Vous savez désormais pourquoi je ne mange plus de MELON de LECTOURE, bien que le produit soit excellent !


 

Le Clown en représentation chez son cireur de chaussures !

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios