elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

" La victoire des Bleus signifie qu'il est possible de gagner deux fois" - Bozzo, Phoenix immortel

images/phoenix.gif

Miraculeuse transmutation de l'homme de la synthèse en apôtre de la photosynthèse !

En cette période où :

  • permanents syndicaux (dont le désordre social institutionnalisé est le fond de commerce et la raison d'être pour justifier leurs privilèges et leurs abus financiers), 
  • activistes-agitateurs professionnels, de tous bords, rêvant du "grand soir" et appelant de leurs vœux une VIe République dont ils seraient les maîtres,   

s'agitent pour prendre en main un mouvement populaire respectable et satisfaire leurs ambitions personnelles et leurs privilèges claniques au mépris  de l'intérêt général, exigeant la démission du Président de la République et du Gouvernement, la dissolution de l'Assemblée Nationale régulièrement élue, la disparition du Sénat, la fin de la Démocratie voire une atteinte sévère aux principes même de la République dont les dictateurs vénézuéliens CHAVEZ et son successeur sanglant MADURO sont cités comme les archétypes exemplaires,

Le plus virulent d'entre-tous est bien évidemment le Clown BOZZO, que l'on voit s'activer inlassablement, se multipliant comme d'habitude tant sur les plateaux des médias audiovisuels publics, que sur les barrages des Gilets Jaunes, jetant de manière irresponsable par ses canaux habituels (les syndicats manipulés par les éléphants trotkystes-socialistes - cf Julien Dray qui s'en vante ) lycéens et étudiants dans les rues sans aucun égard pour leur sécurité voire leur vie.

Pourtant, le fait déclencheur de ce mouvement populaire, en langage "novlangue" socialiste, est la fameuse "transition écologique" pour s'opposer au "réchauffement climatique", instituée par le gouvernement socialiste de Clown Bozzo lui-même lorsqu'il était encore aux affaires.

cop21Elle faisait suite à la fameuse COP 21, ce moment miraculeux de gloire universelle où il avait acquis le statut de HEROS de l'HUMANITE et le surnom de BOUGIE VERTE en mémoire du film GREEN LANTERN. La dernière manifestation de cette politique est la fameuse  "taxe carbone", pour réduire de manière drastique la consommation de gas-oil et favoriser l'usage des véhicules  prétendument "propres" !

BOZZO l'écolo s'était heurté dès le départ à l'hostilité des "Bonnets rouges" en Bretagne, lorsqu'il avait fait face aux manifestations violentes contre l'institution d'une "écotaxe" contre les véhicules de transport de marchandises, mesures fiscales destinées à faire payer les pollueurs.

Conformément à la doctrine CHIRAC-BAYROU, BOZZO avait reculé dés les premières difficultés et la loi légalement votée par le Parlement avait été abandonnée, malgré la démesure de la dépense imposée au budget public. Cette jurisprudence institue en FRANCE le principe que n'importe quelle minorité ou communauté violente peut s'opposer et bloquer l'application d'un programme de gouvernement  sur lequel des élus ont été démocratiquement désignés par le suffrage universel et les lois régulièrement votées et promulguées !
Ce principe ne s'applique évidemment pas aux manifestations non-violentes, légalement déclarées et pacifiques, même si elles rassemblent plusieurs centaines de milliers de personnes : car mieux vaut pour arriver à ses fins une manifestation de quelques centaines de personnes décidées et violentes (dans la mesure où tout le monde connaît la doctrine du maintien de l'ordre dans ce pays qui vise à protéger les manifestants et leur laisser tout casser en toute impunité pour ne pas faire de victimes !) qu'une manifestation pacifique rassemblant plusieurs millions de personnes !

bougie verte

D'ailleurs FLANBY en administra la preuve lors de l'affaire dite de l’aéroport Notre-Dame des Landes, avec l'occupation par des "Zadistes", punks à chiens extrêmement violents (les fameux BLACK BLOCKS organisés et armés pour la guérilla urbaine, qu'il avait soutenus - encouragés et utilisés à NANTES pour interdire à un comique de se produire dans un théâtre privé) des terrains acquis pour sa construction.
Après avoir soumis à référendum la poursuite de l'opération, et reçu une réponse positive formelle du peuple, il tergiversa comme d'habitude afin de ne prendre aucune décision et laisser le cadeau empoisonné à son successeur,  

Mais c'était fin 2015, et les implants de sa mémoire artificielle (gracieusement offerts par la société NEURALINK d'Elon Musk pour l'aider à accélérer ses prises de décision !) ont miraculeusement effacé tout souvenir de la genèse de cette affaire en reformatant sa cervelle pour lui rendre sa virginité et candeur originelle !

Dans son mépris instinctif du fait démocratique et son aversion profonde et atavique contre "sans dents" et autres "chiens perdus sans collier" (principes hérités de son histoire de fils de milliardaire grandi dans le velours et le strass douillet d'un hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine), aucun principe moral, aucune conviction religieuse - politique ou philosophique, ne saurait le distraire de la route qu'il s'est fixée : s'il dessert ses adversaires et peut lui être utile, aucun souvenir du passé ou rappel d'un parcours contradictoire et  sinusoïdal, ne saurait influer sur son présent et son avenir !

Ce genre de politicien méprisable, véreux et amoral de la pire engeance, toujours élu sur des promesses démagogiques et populistes totalement irréalistes, est désormais la règle dans notre pays ; puisque comme l'affirme François BAYROU, le fait de reculer devant toute minorité violente, de céder devant toute difficulté, est devenu la marque d'un homme d'état !

Pourtant, son goût de l'écologie ne saurait être mis en doute, mais sous l'angle qui lui est si particulier, celui de la manipulation d'autrui et du cynisme politique le plus abject !

Cecile DuflotDès 2011, avec le concours de Cécile DUFLOT - secrétaire générale du mouvement "Europe Ecologie Les Verts",  à laquelle il avait fait l'aumône d'un "emploi" ministériel subalterne s'il était élu, ils avaient par des canaux souterrains torpillé la candidature de Nicolas HULOT à la Primaire  Ecologiste, car il présentait le risque de siphonner beaucoup trop de voix d'électeurs de gauche qui lui manqueraient.
Ils avaient donc propulsé Eva JOLY, troisième du concours de beauté Miss Norvège 1962, ancienne magistrate tombeuse de Bernard TAPIE et de Loïc LE FLOCH-PRIGENT dans l'affaire ELF, à cette candidature, qu'elle sabordait aussitôt par sa proposition de suppression du défilé du 14 juillet et en présentant le modèle sécuritaire norvégien comme parangon absolu d'efficacité démocratique, quelques jours avant que le terroriste Anders Behring Breivik n'assassine à OSLO 77 personnes, dont 69 adolescents !
Cécile DUFLOT obtint donc le poste ministériel tant convoité pour lequel elle s'était "vendue" à BOZZO et avait compromis son mouvement, avant que sa fameuse et mortifère loi ALUR ne soit vidée de son contenu par le Premier Ministre Manuel Valls et ne provoque son départ fracassant du Gouvernement !

Mais comme le mouvement écologiste avait perdu tout honneur, toute fierté, tout respect de lui-même et toute conviction contre la mendicité d'un poste gouvernemental, BOZZO enrégimenta dans son gouvernement les plus méprisables représentants de ce parti désormais fantôme, dont l'inénarrable et caricatural  Jean-Vincent PLACE, la secrétaire générale du mouvement Emmanuelle COSSE (ancienne punk à chiens secrétaire générale d'ACT-UP, surtout connue pour être l'épouse du prodigieux Denis BEAUPIN dit "Me Too"), et la très belle Barbara POMPILI, plus connue pour son corps de rêve que pour la fermeté de ses convictions écologistes !
Avec eux dans son gouvernement, le Parti écologiste trotskiste EELV était définitivement rayé de la carte politique et ne présentait plus aucun danger pour les Présidentielles de 2017.

photosyntheseMais le grand triomphe de son quinquennat et la preuve de son engagement écologiste reste devant l'histoire le grand barnum médiatique que fut l'organisation au Bourget de la fameuse COP 21 (Conférence des Nations-Unies sur le Climat) qui rassembla du 30 novembre au 12 décembre 2015, quelques jours après les attentats de Paris, 195 délégations européennes (plus l'UE), afin que chacun s'engage à réduire ses rejets de gaz à effet de serre ; c'est Laurent FABIUS, le ministre des affaires étrangères, qui présidait cette conférence, avec l'assistance de Ségolène ROYAL, la ministre de l'écologie et ancienne compagne présidentielle.

BOZZO ne fut guère actif, mais s'attribua bien entendu le mérite de ce succès planétaire, dont les ambitions dépassaient malheureusement les possibilités de beaucoup d'Etats signataires. Il sut utiliser l’entregent de Nicolas HULOT pour glorifier sa stature internationale, notamment en réunissant autour de lui pour les manipuler à son usage électoral le Cacique RAONI et ses partenaires de l'Alliance des Gardiens de Mère Nature.

A part des photos à vocation électoraliste, que reste-t-il aujourd'hui des engagements pris : trois ans après la signature : les rejets de gaz à effet de serre n'ont jamais été aussi massifs, le plus grand pollueur de la planète, les Etats-Unis, l'ont dénoncé et ne respecteront aucun des engagements souscrits.
Même en FRANCE, les engagements de BOZZO ont précipité le pays dans la tourmente, dite "écologie punitive", et les incroyables augmentations de taxe sur les produits pétroliers crée l'un des plus grands désordres sociaux de ces dernières décades.

Mais BOZZO soutient désormais les manifestants, tance son successeur, et censure l'évidence qu'il est le seul et unique responsable de ces augmentations !

D'ailleurs, à l'occasion de l'un de ses passages quotidiens sur les chaînes audiovisuelles de service public, il a bien voulu faire un profond effort de réflexion pour témoigner de sa conception de l'écologie de gouvernement : si tous les français se comportaient en effet comme lui lorsqu'il était le concierge de l'Elysée, et prenaient soin de vérifier que toutes les lumière des bureaux des fonctionnaires étaient bien éteintes à leur départ, les problèmes des rejets de gaz à effet de serre seraient définitivement réglés dans notre pays !

 

Le représentant autoproclamé des "Gilets Jaunes" révolutionnaires

Ça y est : prenant de vitesse Ségolène ROYAL, sa rivale pour les élections de 2022,  il s'est autoproclamé représentant unique et officiel des"gilets jaunes", sans même demander leur avis aux "sans dents" et "chiens galeux" qui manifestent et occupent les points de filtrage ou de blocage routiers !

Après avoir soutenu les exactions des casseurs et les avoir invités à poursuivre et accentuer leurs actions pour bloquer l'activité économique nationale et terroriser les citoyens, après avoir rencontré lors de tous ses déplacements en province les gilets jaunes dans les locaux de feu le parti socialiste (en fait, des permanents et des sympathisants ayant enfilé à la va-vite le fameux gilet!), il s'est rangé au nombre des séditieux et factieux qui veulent renverser la République et la Démocratie, ensanglanter le pays afin de prendre le pouvoir dans les soubresauts d'une révolution sanglante.

Pour gage de sa sincérité, il a saccagé hier l'Arc-de-Triomphe avec les Black-Blocks dont il est le principal protecteur, profané la Tombe du Soldat Inconnu en urinant sur la flamme pour l'éteindre, craché sur les CRS et les Gendarmes Mobiles missionnés de ne pas réagir afin d'éviter toute bavure ou blessure du côté des manifestants !

Cette lopette, déjà représentante officielle des activistes LGBT (Fogiel - Barthes - Ruquier -Act'Up-Aides), des féministes ultras (il a importé les "fémens" en France !) -, des Jacobins du "Grand Orient de France", des escrocs contrôlant la presse du pays : Groupe BNP (Bergé-Niel-Pigasse : Le Monde, L'Obs, La Vie, Courrier International, Telerama, les Inrocks, le Monde Diplomatique, Huffington Post) et du Groupe ALTICE de Patrick DRAHI (Libération-L'Express, BFM TV, RMC), de l'audiovisuel du service public qu'il utilise comme porte-voix, du Syndicat de la Magistrature dont il a installé des représentants à tous les postes-clés de la Justice civile, pénale et administrative, de Michel DRUCKER, des "Intermittents du spectacle" et des "Punks à chien" protégés de sa favorite, a decrété que :

  • Malgré ses 36.000€ de revenus mensuels versés par l'Etat sur le budget public, les bureaux mis à sa disposition dans le centre de Paris avec fourniture d'une voiture de fonction, d'un chauffeur et d'agents de sécurité avec prise en charge de tous ses frais de déplacement ;
  • Malgré sa villa de Mougins 06, ses deux appartements de Cannes, sa luxueuse villa de Tulle et ses trois propriétés immobilières parisiennes,

Il compte au nombre des lésés et des victimes de la politique macronienne, et ce malgré la suppression de l'ISF qu'il n'aura donc jamais payé !

Il fera donc tout et n'importe quoi pour récupérer ses privilèges de caste !

Une politique responsable eut été de le poursuivre et le sanctionner pour toutes les malversations et sordides manipulations accumulées entre 2012 et 2017, car dans une démocratie, les "branches pourries" doivent être coupées avant que l'édifice démocratique ne se lézarde ! (quid des fonds indiens versés aux sociétés de production cinématographiques de la Favorite par ce pays après la vente des "Rafale" ?)

Ne pas le faire a constitué une lourde erreur qui expose le pays aux affres dont nous sommes aujourd'hui les témoins !

L'insupportable arrogance du révisionnisme historique

Digne émule de Winston CHURCHILL lorsqu'il affirmait en souriant :

L' Histoire me sera indulgente, car j'ai l'intention de l'écrire.

BOZZO-le-CLOWN n'a cessé tout au long de son règne de vouloir faire écrire par ses dévoués féaux et commensaux, ses serviles "clients" journalistes (auxquels il consacrait plus de temps qu'à ses ministres et pour lesquels étaient grandes ouvertes les portes de l'Elysée et de ses appartements privés), l'hagiographie de son grand règne pour en témoigner devant l'histoire.

Jean d'ORMESSON, dans sa clairvoyance bonhomme, pleine d'esprit de malice et d'humour, avait parfaitement cerné ce bizarre personnage, en affirmant lors d'un passage au CLUB de la PRESSE :

C’est quand même un phénomène étonnant, Hollande. […] C’est un homme qui est double : il se regarde sans cesse faire. Et qu’est-ce qu’il fait ? Pas grand-chose. Il passe son temps à commenter ce qu’il a fait ou ce qu’il n’a pas fait.

Pour ne rien faire, il n'a effectivement rien accompli de tangible, sinon servir les intérêts communautaires exclusifs de ses clientèles LGBT, maçonnes et les incontournables "intermittents du spectacle" et "punks à chiens" protégés de la Favorite, tout en marquant son total mépris pour les "sans dents" et les classes moyennes pour lesquelles il apportait la preuve du bien-fondé de l'analyse de CHURCHILL dans son appréciation des deux grands systèmes économiques qui s'opposent depuis la fin du XIXe siècle :

Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.

Dans la répartition de la misère, Clown BOZZO fut effectivement, et dans ce seul domaine, un excellent socialiste.

Mais son grand succès restera la foisonnante production littéraire consacrée à sa personne et à son règne ; l'histoire sans nul doute réévaluera son inaction à l'aune de sa légendaire couardise et ses lamentables échecs qui l'empêchèrent de briguer un second mandat. Mais qui peut, sur une période de cinq ans, se targuer d'une production littéraire aussi inflationniste et flamboyante ? 

Car s'exhiber dans tout le pays, labourer le moindre village,  comme il le faisait autrefois lors des fêtes de la Rose de feu le Parti Socialiste, sous couvert de dédicace du livre écrit par son ami Laurent Joffrin, voila sa nouvelle obsession littéraire pour le ramener à la tête du pays en 2022, comme il le claironne à chacune de ses apparitions quasi-quotidiennes sur les chaînes audiovisuelles publiques ou d'information continue ! Il méprisait ainsi la célébration nationale du centième anniversaire de l'armistice du 11 novembre,  pour monopoliser l'attention des visiteurs et recevoir la lumière des projecteurs braqués sur la Foire du Livre de Tulle, sans favorite ni chien cette fois. Mais il ne fit pas mystère qu'il profitait de l'occasion pour acquérir une villa de luxe à TULLE, (en sus de ses biens immobiliers parisiens, de ses deux appartements dans le Var, de sa villa à Mougins) dans le seul but de continuer à voter dans la ville, dont il apprécie tant les habitants ! A ce sujet, les propos qu'il a tenus lors de l'émission QUOTIDIEN de son ami Yann BARTHES lors de son passage sur TMC le 25.4.2018 : "Non, MACRON n'est pas le Président des riches .... c'est le Président des très riches !" ne revêtaient pas, vu son état de fortune personnel, un caractère péjoratif, bien au contraire. Et puis, MACRON n'est-il pas sa créature, la "GALATEE" qu'il a sculptée dans le marbre puis animée avec ses amis LGBT - maçons - escrocs patrons de groupes de presse et audiovisuels, dont il devait tirer toutes les ficelles puisqu'il ne pouvait décemment pas se représenter en 2017, lui le clown BOZZO devenu PYGMALION ? Entre autres blagounettes pour faire genre, n'avait-il pas affirmé lors de sa campagne victorieuse de 2012 à l'intention de "sans dents", "chiens galeux" et autres imbéciles qui s'apprêtaient à voter pour lui : "Je n'aime pas les riches !", et un peu plus tard dans un discours devenu légendaire : "Mon seul adversaire, c'est le monde de la finance !". Après cinq ans de pouvoir suprême, chacun sait que l'homme a un grand sens de l'humour, et  beaucoup plus encore de mépris pour les électeurs qui croyaient en lui.

En effet, BOZZO-le-CLOWN n'a jamais possédé de bien immobilier dans la ville, dont il fut pourtant le Maire, le député de circonscription et le Président du Conseil Général. Par mesure d'économie, il trouvait asile dans une chambre de passage sise dans les locaux du Parti Socialiste ; élu à la Présidence de la République, il continua à voter à TULLE, utilisant pour s'y rendre d'abord le transport aérien gouvernemental, puis une voiture de fonction avec chauffeurs de la Présidence. N'importe quel autre citoyen "normal" dans sa situation aurait été, conformément aux dispositions du Code Électoral, radié des listes électorales de la Ville ! Pas lui évidemment, car la loi commune ne pouvait s'appliquer à un tel personnage, au-dessus de toutes les contingences légales et bien calé sur ses privilèges de caste.

La semaine suivante, c'est à PEKIN qu'il triomphait ! Lors de la Foire Internationale du Livre, il remportait un prestigieux prix international : celui du BOUDDHA BOUFFON RIEUR, qui célèbre l'oeuvre la plus grotesque. Ce ne sont pas les livres écrits par "ses nègres" qui étaient couronnés, mais l'exploit d'avoir réussi à exposer deux livres sur les détails croustillants de sa vie privée : celui de sa concubine officielle au moment de son élection, Valérie TRIERWEILLER, dont l'humiliante répudiation de l'Elysée par communiqué de presse avait ridiculisé le pays dans le monde entier et s'étrangler de rage les féministes : "MERCI POUR CE MOMENT" ; enrichi depuis le mois d'octobre 2018 par "CE QUE JE PUIS ENFIN VOUS DIRE", où celle qui fut sa compagne de 1978 à 2017, Ségolène ROYAL,  Mère de leurs quatre enfants et grande rivale pour les élections présidentielles de 2022, dit tout le mal qu'elle pense de l'hypocrisie et de la lâcheté du CLOWN ! Un point d'accord indiscutable entre les deux anciennes rivales, que partageront peut-être Anne HIDALGO et Julie GAYET lorsque leur heure viendra ?

bouddha rieur2

Dans la fureur d'ARMAGEDDON, le retour du SAUVEUR !

Le meneur des casseurs de TULLE, qui agissait dissimulé parmi les GILETS JAUNES enfin identifié !

Il s'agit du soutien historique et indéfectible des "BLACK BLOCS", des "FEMENS", des groupes "LGBT" tels qu'ACT-UP et "AIDE" , financés par feu  Pierre BERGE : il les utilise à des fins personnelles et les manipule pour créer désordre et insécurité dans le pays, dresser la population contre ses dirigeants politiques qu'il rêve de remplacer dès 2022, ou avant si possible !

Car, comme il l'a déclaré dans tous les médias et en particulier à Laurent JOFFRIN qui l'interrogeait pour LIBERATION, avec sa modeste pension mensuelle de retraite de 35.800 €, il lui est très difficile de boucler ses fins de mois. Il vient d'acheter une troisième propriété luxueuse et sa campagne électorale pour 2022, avec des déplacements quotidiens dans tout le pays, est onéreuse puisque l'Etat ne le finance plus.

Sur les barrages routiers des "Gilets Jaunes", désormais ses soutiens, tels la secte maçonne du "Grand Orient de France", les "hordes ultras d'activistes LGBT" du service public audiovisuel (Ruquier - Fogiel - Muriel ROBIN - Barthès - etc ... etc ...) et les "mouvements féministes radicaux" (outre les Femens, la Conférence lesbienne européenne, les Dégommeuses, Osez le Féminisme, les Chiennes de Garde, Ni Putes ni soumises) ainsi que les "cireurs de pompes" et autres lèche-bottes professionnels, propagandistes officiels appointés du cirque BOZZO (PLENEL - DOMENACH - JOFFRIN - APATHIE - etc ... etc ...) ont désormais rejoint les TEMOINS DE JEHOVAH !

Malgré les dissensions philosophiques opposant "laïques" et "fous de Dieu", confiants en la parole de BOZZO qui s'est engagé auprès d'eux :

  • pour les Jacobins LGBT et maçons à leur accorder - après les avancées majeures de son précédent quinquennat : "le Mariage pour Tous", l’élévation de l'Interruption Volontaire de Grossesse au rang prestigieux de simple moyen de contraception remboursé à 100% par les classes moyennes, et le creusement sidéral du déficit de la caisse de chômage des "Punks à chiens" et des "Intermittents du spectacle" (9000 allocataires en 1984, plus de 250.000 en 2015), protégés de la Favorite, à charge pour les classes moyennes de le combler par l'Impôt, à soutenir totalement désormais la "Gestation pour Autrui" et la "Procréation Médicalement Assistée" et promouvoir "l'éradication de toutes les religions théocratiques" et "le rétablissement du Culte de la Raison" qu'il présidera en personne avec son harem,
  • pour les ultras-religieux à  "rétablir le Royaume de Dieu en France et dans ses colonies sub-sahariennes" dès son retour au pouvoir, supprimer "le mariage pour tous", éradiquer les notions de "PMA" et de "GPA", pénaliser les "délits de sodomie" et poursuivre sans faiblesse devant les tribunaux les "pédérastes", les "lesbiennes", les "bisexuels" et les "transexuels" dont les errements sexuels seront criminalisés, rétablir par le fer et par le feu la morale théocratique telle que SAVONAROLE la fit régner à FLORENCE entre 1494 et 1498.

Bien que selon la citation du petit père QUEILLE, illustre corrézien dont la célèbre formule a été reprise et mise en action par tous ses successeurs

"LES PROMESSES N'ENGAGENT QUE CEUX QUI LES ECOUTENT"

et que certains seront assurément déçus, ils annoncent désormais tous d'une seule voix le retour du MESSIE dans la fureur d’Armageddon et exigent la démission du Président MACRON !

Comme dans toute démocratie socialiste, tout automobiliste souhaitant passer par leurs points de contrôle se voit remettre cette affiche et doit jurer fidélité et foi en le retour du SAUVEUR !

Se servir plutôt que servir : une certaine idée des privilèges de la caste énarchique !

A la fois archétype et incarnation caricaturale de cette "caste de hauts fonctionnaires minée par l'entre-soi et les conflits d'intérêts", BOZZO a persisté sans décence ni remords à cotiser (entre sa sortie de l'ENA en 1980 et sa retraite le 15 mai 2017), avec le statut de "fonctionnaire détaché de la Cour des Comptes assurant les fonctions de Président de la République", à la caisse de retraite de cette Institution où il n'a servi effectivement que trois ans, pour empiler les pensions de Premier Secrétaire du PS, Député-Maire de Tulle, Président du Conseil Général de Corrèze, conseiller régional, député européen, ancien Président de la République (il a droit en sus à un logement meublé, une voiture avec deux chauffeurs, une protection policière assurée par deux agents ainsi qu’à la mise à disposition de sept collaborateurs chargés de l’épauler au quotidien), plus ses revenus de membre de droit du Conseil Constitutionnel, soit 35700 € de pensions mensuelles.
Ainsi que le relate l'hebdomadaire MARIANNE, ou VALEURS ACTUELLES, les membres de son gouvernement hauts-fonctionnaires avaient du démissionner ou se mettre en disponibilité de la haute administration, comme leur en faisait obligation la loi de moralisation votée après l'affaire CAHUZAC.
Mais pas lui évidemment, puisque ce donneur de leçon - méprisant et infatué de sa personne - flotte bien trop au-dessus des lois et des règles communes des simples citoyens pour les appliquer à sa personne, puisque membre d'une caste catégorielle privilégiée de technocrates de droit divin dont il dénonçait les abus en 1989 !.

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios