elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

Car ce sont sur les charniers de cadavres innocents que les vautours font croître leurs plus beaux sondages

Bozzo Capitolin en majesté sur l'OlympeBozzo Capitolin en majesté sur l'Olympe après publication du sondage

Chroniques merveilleuses du bombardier errant ! 

Sur son "blog", MELENCHON désigne désormais BOZZO sous le nom de "bombardier errant" !

Mais parallèlement les sondages commandités par les médias gouvernementaux subventionnés par le budget public nous informent qu'en une semaine BOZZO a gagné 10 points de sympathie , comme après les attentats de CHARLIE HEBDO !

Car voilà le travail et le résultat miraculeux d'une diplomatie subtile, toute de revirements, de coups de menton ridicules, et de soumission à la politique américaine? : bravo l'artiste  !  "Sans dents" et "sous chiens" sont toujours aussi naïfs, et aisément manipulables ! Comment le clown national ne les mépriserait-il pas ? Car, comme nous l'explique ce matin Emmanuel Macron, banquier chez Rothschild, devenu Ministre de l'Economie, si la politique gouvernementale fut parfaitement lisible, cristaline et constante pour les spécialistes dans son opposition à Bachar-el-Assad et par conséquence son soutien à DAESH, soutenu et financé par nos amis saoudiens et qataris, la société française a "une part de responsabilité" dans le "terreau" sur lequel le djihadisme a pu prospérer ! 

Et oui, s’ils ne le savaient pas encore, les victimes sacrifiées sont aussi les responsables de leur malheur ! Jean RACINE n’aurait su mieux écrire pareille dramaturgie, lui qui déjà avertissait : “Cet ennemi barbare, injuste, sanguinaire, Songez, quoi qu’il ait fait, songez qu’il est mon père” ! . Même l’indigne Christiane TAUBIRA est dans l’obligation d’applaudir de tels propos qui justifient toute sa politique : les assassins sont les victimes de la société, car leurs victimes - même bienpensantes - sont d’abord leurs bourreaux !

En conséquence, deux cent innocents sacrifiés en 2015 effacent d'un seul coup par leur sang versé des années d'errance et de revirements diplomatiques, de fautes stratégiques ! Le clown qui a précipité le pays dans cette situation épouvantable (rappelez-vous,  en août 2013, il voulait bombarder les forces loyalistes de Bachar El-Assad pour ouvrir à DAESH, qui ne constituait pas pour lui un danger, les portes de DAMAS et se heurta dans sa folie à l'humiliant veto des Etats-Unis et de la Russie? !!! ; tout comme quelques mois plus tard, lors de la constitution de la grande coalition occidentale contre DAESH, il faisait informer le Parlement que la France ne frapperait pas la Syrie au nom de son opposition à Bachar identifié comme notre ennemi prioritaire dans la région), se nourrit et prospère encore une fois du malheur et de la douleur des gens pour passer les prochaines élections bien au chaud en "triomphant" dans ses nouveaux habits de "Général en Chef impitoyable" et de  "Père de la Nation".

Dans un pays vivant désormais sous un régime de "lois d'exception", on devrait aussi l'honorer du titre de "Président à vie", puis "d'Empereur" des Imbéciles ; NAPOLEON III ou BOKASSA 1er lui ont déjà ouvert la voie !

"Nolens volens", si vous analysez pragmatiquement la situation et posez la question essentielle : "à qui profitent ces crimes ?", comment ne pas constater que DAESH se pose objectivement en allié et soutien du CLOWN, puisque toutes les actions de l'armée terroriste lui permettent de rebondir dans les sondages et de se refaire une virginité politique ! Et qui sont encore une fois les "dindons de la farce", les "cocus" magnifiques systématiquement bernés et humiliés, qui vont encaisser un dérapage du déficit public (+ de 100% du PIB car "le pacte de sécurité" prime sur le "pacte de stabilité", abandonnant encore tous les engagements souscrits devant les électeurs et la communauté internationale) et dont nos enfants et petits enfants paieront la douloureuse addition !.

Merci pour eux et pour les 200 morts et 350 blessés dont l'épouvantable et injuste martyre rapporte cette fulgurante percée dans les sondages à l'homme directement responsable d'une tragédie qu'il a été incapable d'anticiper par aveuglement dogmatique, mais s'engraisse désormais sans pudeur ni décence du décompte macabre des victimes, du malheur des gens et du courage des forces régaliennes qui ont exposé leur vie pour y mettre fin !
Oui, le réflexe pavlovien légitimiste qui précipite inévitablement, dans des circonstances tragiques exceptionnelles, les électeurs meurtris dans les bras des responsables providentiels, cause des malheurs survenus,  est bien universel : le Président turc ERDOGAN l'a bien compris ; après avoir dissous le Parlement issu d'élections démocratiques du 7 juin  2015 qui n'assurait plus son pouvoir absolu dictatorial sur le pays, un attentat suicide de DAESH causait au sein d'une manifestation de jeunes opposants le 10 octobre 2015 102 morts et 500 blessés à ANKARA. Il récupérait le 1 novembre 3 millions de voix et un Parlement à sa botte ! Pourtant, le parti musulman sunnite dont il est le leader apparaissait depuis toujours comme l'allié intangible, le financier aux côtés des saoudiens et des qataris, l'armurier des extrémistes, sunnites comme lui, ennemis déterminés de Bachar-el-Assad et de ses alliés chiites et russes

Quoi de plus exécrable dans une vieille démocratie comme la notre que de voir un parti politique au pouvoir profiter de cette tragique circonstance pour confisquer les valeurs républicaines, prendre en otage les symboles de la nation pour les fondre et les pétrifier dans son idéologie et ses paradigmes douteux, les auréoler de la puissance dogmatique, les rendre pensée unique prophétique, intouchable et infaillible, imposer cette parole "sacrée" par la manipulation mentale exercée par sa presse et ses médias audiovisuels (Ruquier, Cohen, Haziza, Barthez, Badou, Domenach, Pulvard, etc ...) à des fins purement électoralistes !

Non, il n'y a aucune fierté à éprouver de l'état de déliquescence morale et d'effondrement de notre démocratie, dominée désormais par des délinquants récidivistes et des manipulateurs prêts à tout pour conserver pouvoirs et privilèges.

Mais pour BOZZO, rien n'est terminé ; maintenant, la COP 21 pour entrer dans l'histoire ; le "Général en Chef impitoyable" va désormais se muer en "Sauveur de l'Humanité"

Le Phenix

flyer2

Clown maléfique

flyer3

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios