Hommage posthume d'Edith Piaf au Clown Bozzo

 

clown malefique

L'effondrement vertigineux mais ô combien salutaire du prix des matières premières fossiles de plus de 50% plaçait l'économie nationale dans une situation favorable pour commencer à désendetter nos descendants et faire enfin des investissements créatifs d'emplois pérennes !. Si le prix de l'énergie sur le marché international chute, ce n'est pas le cas pour le consommateur puisque l'Etat, malgré ses promesses,  crée de nouvelles taxes à la pompe et dégage ainsi des marges de manœuvre inespérées.

Mais lors de ses vœux, le Clown Maléfique a annoncé qu'il allait créer des formations sans avenir ni débouchés pour les chômeurs et multiplier les contrats d'apprentissage subventionnés pour 500.000 demandeurs d'emplois afin de faire baisser ponctuellement les chiffres astronomiques du chômage en vue des élections présidentielles 2017, qu'il compte bien acheter en saupoudrant largement à tort et à travers toutes les catégories sociales ; avec l'interdiction judiciaire de se présenter promise à Nicolas SARKOZY par Christiane TAUBIRA et le Syndicat de la Magistrature,   la collaboration des francs-maçons de droite et de gauche et l'appui d'Alain Juppé, il ne fera qu'une bouchée de son adversaire Marine, d'autant plus que le "sonneur de tocsin" est dans une forme éblouissante depuis qu'il a réussi à réunir autour de lui tous ses frères du Grand Orient de France, et à culpabiliser en permanence les électeurs avec sa stratégie de la tension anxiogène exacerbée et  hystérique portée par la Presse et des médias audiovisuels avec leurs rédacteurs, commissaires politiques socialistes subventionnés par l'état.
Peu importe que la règle démocratique fut altérée voire violée par ces manipulations mentales détestables, vastes stratégies commerciales avilissantes menées par des vendeurs de barils de lessive ! Après tout, dans la mesure où un chef d'état se permet d'utiliser des messages subliminaux à l'intention des électeurs lors de la retransmission d'une cérémonie nationale d'hommage aux innocentes victimes d'attentats, pourquoi se gêner ?

Donc, tout se présente sous les meilleurs auspices, d'autant plus qu'un nouvel attentat bien ciblé n'aurait d'autre effet que d'amplifier, par l'action automatique du réflexe pavlovien de légitimité (voire le syndrome de Stockholm) l'aura du "Chef de guerre impitoyable", " Père de la Nation !", "leader compassionnel à la larme facile", "Héros de la repentance démagogique multipolaire" pour  implorer "à  genoux"  grâce et pardon, s'excuser , battre sa coulpe et s'humilier au nom de la communauté nationale face à tous les communautarismes  hostiles, ennemis déterminés et censeurs impitoyables de l'action historique et civilisatrice de la France , qui se sont donné mission d'en saper les fondements démocratiques (notamment en Guyane taubirienne !).

On fera les comptes plus tard, l'essentiel étant d'être réélu quel qu'en soit le prix et le nombre de vies sacrifiées, à l'exemple de ce qu'a si bien réussi le Président turc ERDOGAN  ! On continuera donc à creuser le gouffre abyssal de notre déficit et accroître sans remords notre dette, dont les générations futures paieront l'épouvantable tribut ! Le prix de ces mesures est évalué à 1 milliard d'€ (autant que le déficit annuel de la caisse des intermittents du spectacle) que viendra financer l'emprunt public. Edith Piaf avait déjà célébré il y a quelques décennies le machiavélique sens tactique du CLOWN et son art pour mépriser ses électeurs et ensevelir le pays sous la chape de la dette,  à seule fin d'assurer la pérennité de son pouvoir criminel pendant deux quinquennats.