Anthologie sémantique de la "novlangue" socialiste

clown triste250Dans son opus anthologique de 660 pages :

"JAMAIS SANS MA NOVLANGUE" - Le décodeur de poche : vade-mecum de la propagande ("pédagogie) au XXIe siècle

Frederic Mathieu nous offre les clés pour appréhender cette langue révolutionnaire que l'Education Nationale et le Parti Socialiste ont généreusement léguée à la Nation, trésor sémantique dont les féministe Sandrine Mazetier, Vice-Présidente de l'Assemblée Nationale, et les Ministres Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem sont les spécialistes et érudites les plus reconnues, avec Michèle Delaunay, ancienne secrétaire d'état aux personnes âgées,


Pour donner la traduction novlangue des termes anciens et obsolètes en socialie : Abjuration, apostasie, renonciation, trahison (politique),  Frédéric Mathieu ne fournit qu'un seul équivalent socialiste : "Rupture, synonyme de changement",

qu'il illustre d'une citation fascinante de BOZZO, tellement ridicule qu'il s'autorise  un commentaire personnel :

La seule rupture que Nicolas Sarkozy aura en définitive réussie, c'est celle de ses promesses.
— François Hollande, article de presse, 2008.

Et l'auteur de préciser : Avouons que venant de lui, la citation de manque pas d'ironie !

Pour rappel article "Sandrine Mazetier, la folie des grandeurs"