elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

De la parité Homme-Femme en politique

Delphine_BATHO

violenceDe l'autorité politique dans une démocratie totalitaire ! Même s'il est démocratiquement élu pour cinq ans avec plus de pouvoirs que n'en eût jamais UBU ROI après son "putch" au royaume de Pologne (les deux souverains poursuivent d'ailleurs une politique identique visant à éliminer tous les riches pour en récupérer les biens et les passer à LA POMPE A PHYNANCES), notre bon FLANBY n'en traîne pas moins auprès de ses sujets une détestable réputation de mollesse, d'indécision et de manque de courage que le déclenchement et l'écran de fumée d'une petite guerre en terres infidèles ne fut point suffisant à juguler ...

Alors, il fallait donner un exemple ; les occasions ne manquaient pas tant la cacophonie dans les déclarations gouvernementales était assourdissante, chacun menant sa politique personnelle puisqu'il n'y avait nul pilote aux commandes  de l'état et qu'il fallait bien veiller à ses intérêts personnels, faute de servir l'intérêt général.

 

  • Et à ce jeu, le plus talentueux était assurément Arnaud MONTEBOURG,  le petit Marquis Louis XV  à l'expression précieuse et à la suffisance putride,  tout droit sorti du film RIDICULE de Patrice Lecomte, appelé aussi Monsieur PULVAR tant l'ignoble intrigante en avait fait son cheval de troie pour s'emparer des rênes de l'état en 2017. Dès 2003, il s'écriait avec mépris dans les couloirs de l'Assemblée à l'intention des députés socialistes, au sujet de celui qui était encore Premier Secrétaire du Parti Socialiste : "Hollande, c'est Flanby !", surnom allant faire florès et s'imposer dans l'opinion.
    Porte-parole de Ségolène ROYAL lors de l'élection présidentielle de 2007, il plastronnait sur les ondes de CANAL PLUS lors d'une émission célèbre, parlant de celui qui était encore officiellement le "compagnon" et père des quatre enfants de la candidate et qu'on désignait amicalement sous le pseudo de "Première Dame de France" ou "Mr Thatcher" :
    "Le seul problème de Ségolène, c'est son compagnon !".
    Lors des primaires socialistes 2011 à l'élection présidentielle, il se présentait comme l'antithèse de HOLLANDE, le candidat antimondialisation, une sorte de MELENCHON à l'expression bien propre mais à la langue fourchue et au dard venimeux ; vaincu par le social-démocrate, il rentrait dans le rang pour mieux sortir de l'ombre quelques semaines plus tard avec le titre pompeux et ridicule de MINISTRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF !
    Et depuis, c'est un feu d'artifice auquel il se livre sur le front médiatique ; en un an, avec son arrogance de roquet, il réussit à se mettre à dos les investisseurs internationaux comme la famille MITTAL le PDG du fabricant de pneumatiques TITAN qu'il avait sollicité pour la reprise de GOODYEAR, et le Président de MITSUBISHI FRANCE qui le qualifient publiquement "d'imbécile, d'abruti et de débile mental".  Mais il heurte violemment également les industriels français, notamment la famille PEUGEOT et combien d'autres. Enfin, sur le scène internationale, en moins d'un an, il brouille par ses agressions verbales les relations de la France avec l'Allemagne puis avec le Président de la Commission Européenne, délicatement qualifié de carburant du Front National !
    Il n'a pas plus d'égard pour le chef du gouvernement auquel il appartient, remettant sans cesse en cause la politique de rigueur suivie et se faisant le champion de l'antimondialisation économique.
    Il va même jusqu'à insulter le premier ministre lors de leur désaccord sur les aciéries de FLORANGE qu'il veut nationaliser pour l'enlever à la famille MITTAL :
     "Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes, tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes."
    Mais arrivé troisième de la primaire socialiste, il a acquis le statut de "faiseur de roi" en soutenant Flanby contre Martine AUBRY au second tour (à quel prix ?) et en lui permettant d'être élu ; Flanby estimant que son pouvoir de nuisance serait pire à l'extérieur qu'au sein du gouvernement, il peut donc tout se permettre, même les plus lamentables divagations, jamais il ne sera recadré ! Lorsque sa compagne Audrey PULVAR dut quitter son poste de propagandiste PS au sein du service public, elle fut immédiatement recrutée comme rédactrice en chef du journal LES INROCKS, propriété du financier du PS, le banquier Mathieu PIGASSE (Dr Adjoint de la Banque Lazard) dont la banque fut aussitôt mandatée par le Ministère de l'Economie pour l'aider à constituer la BANQUE PUBLIQUE d'INVESTISSEMENT.  Dès que fut annoncée la rupture entre PULVAR et MONTEBOURG, la rédactrice en chef fut immédiatement éjectée de son siège ! ...

Qui alors ?

  • Bien sûr, il y a l'HOMME AU PARAPLUIE caricaturé par Jacques FAIZANT dans le FIGARO, ce grand bourgeois héritier de grande fortune, milliardaire qui fut le "plus jeune premier ministre donné à la France par un Président Olympien" , ce fils naturel que ZEUS MITTERANDIEN dans sa infinie bonté nomma pour succéder à Pierre MAUROY et appliquer la politique conservatrice destinée à sa reélection de 1988 ; manoeuvrier si habile au poste de  Premier Ministre qu'il sût n'être informé de rien de ce qui se passait au sein de son gouvernement et put ainsi échapper aux responsabilités (1985 - sandale duRAINBOW WARRIOR ; scandale du SANG CONTAMINE lorsque du sang contaminé par le SIDA fut en toute connaissance injecté aux hémophiles), qui étaient les siennes ; il se dédouana en faisant porter les responsabilités sur le Ministre des Armées, Charles Hernu, puis sur le Ministre de la Santé. Même la Cour de Justice de la République l'épargna,  ainsi qu'à sa Ministre Georgina DUFOIX ("responsable, mais pas coupable !) pour faire endosser la responsabilité au Ministre de la Santé, Edmond HERVE.
    FLANBY qualifie cela désormais de cohérence et solidarité gouvernementales !
    Cet éléphant socialiste, au centre de toutes les magouilles du parti depuis des décennies, fit s'exclamer Georges FRECHE, le sémillant languedocien : "CE FABIUS N'A PAS UNE TRONCHE TRES CATHOLIQUE !", qui lui valut son exclusion du PS pour antisémitisme alors qu'il était  le fondateur , le Président et le plus ardent militant du groupe Parlementaire des amitiés franco-israëlienne !
    Mais son arrogance et sa suffisance grand-bourgeoise ne s'arrêtent pas là ; même à l'égard de HOLLANDE, fragile Premier Secrétaire du Parti Socialiste parachuté pour lui succéder par Lionel JOSPIN, il dira en 2003 pour exprimer son mépris envers celui en lequel il ne discerne pas encore un rival potentiel : "A-t-on jamais caché un éléphant derrière une fraise des bois ?" pour bien exprimer la différence de statut entre l'ELEPHANT SOCIALISTE dont il est la vivante incarnation et la minuscule FRAISE des BOIS qu'était encore HOLLANDE. De ce qualificatif découleront outre "Fraise des Bois" de nombreux surnoms de HOLLANDE, comme "FRAISE TAGADA" ou "FRAISE FLAGADA" pour qualifier sa mollesse et son indécision légendaires.
    Pour se relancer en vue des élections présidentielles de 2007, il n'hésite pas à tuer une nouvelle fois son Père spirituel en cynisme politique, François Mitterrand (lui c'est lui, moi c'est moi !) dont l'unique conviction sincère qui l'eût jamais habité était celle d'une Europe unie et en paix. Pour s'allier les voix de la gauche socialiste et de tous les eurosceptiques, il jette aux orties les convictions qu'il défend depuis toujours et fait campagne, contre HOLLANDE et la ligne officielle du Parti Socialiste,  pour le "non" au référendum de 2005 sur la proposition de constitution européenne, censée débloquer l'énorme pétaudière ingouvernable qu'est devenue cette institution avec ses 27 états-membres. Malgré la victoire du "non", cela ne lui porte pas chance tant il est disqualifié aux yeux de l'opinion. Naturellement battu aux primaires socialistes de 2007 (arrivant en dernière position), il se fait plus discret pour se refaire une virginité et réapparaître sous les traits du vieux sage à l'occasion des primaires socialistes de 2011,  auxquelles il n'est pas candidat mais soutient François Hollande !
    Ce dernier élu, il devient le numéro trois dans son gouvernement avec le titre de Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Etrangères et ce malgré l'opposition fondamentale qui les opposait il y a peu en matière de politique européenne ; cela ne l'empêche guère de s'installer dans le rôle de Premier Ministre bis, et de déclarer sans concertation avec quiconque au sujet de l'ambiance délètère régnant à BERCY où s'étripent MOSCOVICI, MONTEBOURG toujours, CAHUZAC et les autres : " J'ai dirigé Bercy dans le passé et c'est vrai que Bercy a besoin d'un patron. Là vous avez plusieurs patrons et quels que soient la qualité des hommes et des femmes et leur degré d'entente je pense qu'une coordination plus forte serait utile ".
    Mais c'est FABIUS, un Eléphant, un poids-lourd, un dinausore ; il est également intouchable, quoi qu'il fasse ou dise ! En-dehors du gouvernement, ce serait pire car il ne cesserait d'intriguer pour sapper l'autorité présidentielle

C'est tout ?

  • C'est alors qu'intervient Delphine BATHO, la discrète, la bonne élève, celle qui n'est pas énarque et n'est titulaire que d'un baccalauréat, celle qui ne pèse rien dans le parti :
    Elle est issue de la filière qu'abhorre HOLLANDE : celle des trotkystes qui ont débuté à partir des années 1985, dans les mouvements lycéens puis SOS RACISME pour perturber l'action du gouvernement CHIRAC et ainsi faciliter la reélection de MITTERAND qui les manipule sans se cacher : aux côtés d'HARLEM DESIR, DRAY, CAMBADELIS, LE GUEN ses aînés et grands frère fossoyeurs des Mutuelles Etudiantes, elle va suivre la filière "agit-prop" dans les lycées, puis militer à "SOS RACISME" dont elle devient vice-présidente aux côtés de FODE SYLLA (qui maintenant milite pour le nucléaire au sein d'AREVA !) après la condamnation pénale d'HARLEM DESIR et l'implication de ses mentors dans la triste affaire des détounements qui ruinèrent les mutuelles étudiantes.
    Comme eux, elle rejoint ensuite le  PARTI SOCIALISTE où elle devient, aux côtés de Julien DRAY,  spécialiste des questions de sécurité ; on la retrouve à ce titre avec Ségolène ROYAL dont elle est une très proche collaboratrice lors des élections présidentielles de 2007. Celle-ci lui ouvre une voie "royale" lorsque ne pouvant se présenter aux élections législatives de 2007 pour cause de non-cumul des mandats, elle lui cède son siège et lui permet ainsi d'accéder à l'Assemblée Nationale. Elle est toujours aux côtés de Ségolène en 2011 lors des primaires, ainsi que Najat VALLAUD-BELKACEM, mais toutes deux rejoignent ensuite HOLLANDE en tant que porte-parole. Il les récompensera après son élection en les nommant toutes deux Ministres de plein exercice.
    BATHO est nommée d'abord à la Justice, en tant que Ministre déléguée de TAUBIRA en mai 2012 ; bon point pour elle, l'affreuse rombière ne la supporte pas, et elle doit déménager après les élections législatives ! La titulaire du Ministère de l'Ecologie ayant déplu aux industriels auxquels elle voulait interdire des forages au large de la Guyanne, elle se retrouve sans prédisposition aucune pour le poste Ministre de l'Ecologie.
    Depuis, plus rien ; on ne l'entend pas, on ne l'aperçoit que rarement s'exhiber sur les médias ; par contre, elle rompt avec Ségolène ROYAL qui lui reproche de ne pas avoir acquis pour son Ministère des véhicules électriques HEULIEZ dont elle soutient la production dans sa région de CHARENTE-POITOU ; dès lors, elle ne bénéficie plus de son soutien.
    Erreur fatale enfin, interrogée le 02/07 à 7h50 sur une radio, elle reconnaît que le budget 2014 de son Ministère est un "mauvais budget", puisqu'en baisse de 7% ! En cette journée où la docile Najat VALLAUD-BELKACEM peaufine la loi sur la parité homme-femme qu'elle doit présenter demain en Conseil des Ministres, BATHO personnifie la victime expiatoire sacrificielle idéale pour marquer l'autoritarisme présidentiel (puisque même Ségolène l'a laissée choir), sans froisser qui que ce soit !
    Dès lors se déclenche l'implacable mécanique du scénario tragique d'IPHIGENIE EN AULIDE, illustratilon des mauvais traitements et de la violence infligées aux femmes par un Président méprisable, faible devant les forts et fort devant les faibles : humiliation suprême, elle est convoquée publiquement par simple "tweet" chez le Premier Ministère, qui lui signifie qu'elle est démise de ses fonctions où lui succèdera Philippe MARTIN, une planche pourrie, issu du sérail du ministère des finances (courant Michel CHARASSE, libre-penseur franc-maçon anti-catholique, exclu du PS en 2008, Gardien du temple mitterrandien et membre du Conseil Constitutionnel), ancien Préfet du Gers puis des Landes, revenu dans le Gers capter l'héritage de Claude DESBONS, ancien député-maire d'Auch, décédé en cours de mandat, malgré l'opposition formelle des militants locaux mais  imposé par le Premier Secrétaire, François HOLLANDE.
    Elu donc Député et Président du Conseil Général, ce fabiusien pur-jus est un opposant farouche à la loi sur le cumul des mandats, courant parlementaire qu'il anime avec François REBSAMEN au Sénat ; brillant communiquant, d'un abord extrêmement facile et sympathique, mais faux-cul, démagogue, hypocrite et menteur comme un socialiste de la pire engence, capable de défendre avec talent et émotion n'importe quelle position et son exact contraire ; il serait étonnant qu'il soit aussi facile à gérer que cette pauvre Delphine BATHO qui pourra toujours récupérer, grâce à la réforme constitutionnelle sarkozyste,  son mandat de Députée.

 

 

Et en ce mercredi 3 juillet, jour béni où Najat VALLAUD-BELKACEM a pu présenter devant le Conseil des Ministres son premier projet de loi qui ne soit entièrement dédié aux intérêts des lobbies homosexuels et lesbiens, Arnaud MONTEBOURG fit une nouvelle fois preuve de son absolue indépendance d'esprit et de nouvelle provocation à l'égard du Chef de l'Etat et du Premier Ministre : devant les journalistes assemblés dans la cour du Palais de l'Elysée, il est venu dire toute son amitié et son admiration pour le travail accompli par Delphine BATHO et son soutien dans ces moments difficiles pour celle décapitée la veille sans ménagement,  puisque sans risque, sur l'autel d'un autoritarisme présidentiel de circonstance, qui n'a jamais existé et n'existera jamais.

robertval 650Pauvre Delphine ! Tu ne faisais pas le poids dans ce monde de requins !

Le Phenix

flyer2

Clown maléfique

flyer3

Grandeur et décadences de la gauche morale

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios