Les folles prophéties de PacteMan

Michel de Nostredame dans son cabinet de travailAprès la chute du "Mur de Berlin", l'historien et philosophe Francis Fukuyama avait prophétisé la fin de l'Histoire !
Déjà, après la disparition de Michel de NostreDame, certains avaient prédit qu'il serait le dernier des "Clairvoyants", cette caste supra-humaine de "Sorciers" éclairés, part illuminée de l'humanité en prise directe avec les forces divines ou démoniaques de l'Univers,  en mesure de voir et prédire l'avenir du Monde et de l'Humanité.
Les "Prophéties" de Nostradamus constituait-il donc le dernier et définitif ouvrage d'un être doué de "clairvoyance", si parfait que le monde pouvait y lire son avenir et son destin, quintessence d'un art divinatoire dont il constituait l'ultime et insurpassable aboutissement  ?

Et bien non ont répondu certains, au nombre de nos hommes politiques les plus éminents !
Il suffit pour s'en convaincre de reprendre certaines de leurs prédictions faites pendant ces séances collectives de paranormal que sont les "questions au gouvernement" des parlementaires, ces réunions de transports collectifs frénétiques, de hurlements, de transe, de délires d'où sont censés jaillir des prophéties incompréhensibles pour le commun des mortels, dont seul l'avenir sera en mesure de dénouer le mystère puisque les Prêtres de Delphes ne sont plus parmi nous pour en clarifier la signification pythique !

Souvenons-nous,  au titre de ces moments de grâce, la séance du 20 juin 2006 où le Premier Secrétaire du P.S, qui n'a pas encore entrepris la longue et pénible séance de mue physique et intellectuelle qui va l'amener à perdre 30 kilos et à teindre ses cheveux d'un noir de jais tout en devenant un social révolutionnaire, ennemi du monde de la finance à la gestuelle et à l'expression mitterrandiennes, dans un état second de vierge visionnaire nous décrit avec précision ce que sera la situation du Président de la République au soir du 30 mars 2014, après la terrible défaite de son parti aux élections municipales :

" Pas de confiance dans le pays, pas de confiance dans la majorité, pas de confiance dans la presse ;  dans une démocratie digne de ce nom, le Chef de l'Etat ou le Parlement auraient mis fin à cette situation, mais nous sommes dans le régime de l'IRRESPONSABILITE "

Fulgurance sublime et surhumaine, à laquelle son adversaire du jour, le Premier Ministre du gouvernement de Jacques Chirac, le formidable Dominique de Villepin, éblouissant orateur qui transcende la langue française (souvenez-vous de son discours contre la guerre en IRAK devant l'Assemblée générale de l'ONU qui figure au rang des plus brillants prononcés devant cette Assemblée), expliquera avec la même fulgurance pourquoi le Chef de l'Etat et son Parlement de serpillières ne mettront jamais en accord leurs principes avec la réalité et leurs intérêts personnels bien compris :

" Je dénonce, Monsieur Hollande, la facilité et je dirai même en vous regardant, la LACHETE, qu'il y a dans votre attitude ! Je le redis LA LACHETE "

Dès Juin 2006, tout est dit de celui qui devant l'histoire aura conduit le quinquennat le plus humiliant et catastrophique pour notre pays, que l'on désignera désormais sous les nobles vocables de FLANBY, BOZZO le CLOWN, MOLLANDOUILLE, Dr MOLLAMOUR, NI OUI NI NON, SUPER ZERO, PACTEMAN, ZIZI RIDER, PEPERE, PIROUETTE CACAHUETE  et combien d'autres encore moins élogieux !