elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent !" - Edgar Faure, cité par J.V.Place

JuppeLe constat est devenu truisme pour tous ceux ceux qui veulent bien prendre un peu de hauteur et méditer sur les événements qui les environnent : "BOBOLAND" s'est offert un candidat de substitution dans l'hypothèse où son "homme de main" viendrait à ne pas être présent au second tour des élections présidentielles de 2017 : ce candidat, c'est le vieil Alain JUPPE dont la campagne a été prise en main par le groupe BERGE - NIEL - PIGASSE, pour lequel il a du s'engager en cas de succès à maintenir l'impunité pénale pour ne pas devoir répondre de leurs exactions délictueuses et criminelles, et conserver les avantages dérogatoires au droit commun faussant les règles de libre concurrence dont bénéficient leurs entreprises. En contrepartie, ils lui garantissent d'être soutenu et porté par les journaux de leur groupe (INROCKS - NOUVEL OBSERVATEUR - LE MONDE - TELERAMA - LIBERATION - HUFFINGTON POST -etc ...), les sept chaînes audiovisuelles et les cinq radios de service public, le groupe CANAL PLUS et ses chaînes cryptées ou en clair, MEDIAPART, d'avoir le soutien inconditionnel du communautarisme LGBT avec ses troupes d'assaut FEMENS ou ACT'UP, ses présentateurs TV vedettes Laurent RUQUIER et Yann BARTHES, et bien entendu le lobby judéo-maçonnique, sa force de frappe financière et ses réseaux de l'ombre (BHL, ATTALI, COHN-BENDIT, COHEN, AZIZA, etc ...). Par la grâce de la puissance financière que représentent les journaux et médias du groupe, qui le portent désormais, et des sondages hebdomadaires qu'ils commanditent auprès de tous les instituts (pas de jaloux !), ils manipulent l'information et font grimper artificiellement leur candidat dans les sondages jusqu'à des niveaux insoupçonnables pour un homme de cet âge lourdement condamné pour son activité à la mairie de Paris et privé de certains de ses droits civiques, par la technique bien connue que détaille Philippe de Villiers dans son ouvrage : " Il est temps de dire ce que j'ai vu !". Mais il doit se prêter à toutes les campagnes de communication de ces médias, fussent-elles les plus ridicules et infamantes pour un homme de plus de 70 ans : après la danse du ventre dans une maison de retraite pour capter l'attention du troisième âge, voici maintenant la séance de "beer-pong" dans une brasserie irlandaise de Paris avec les "jeunes" juppéistes ! (le "beer-pong" consiste à lancer une balle de ping-pong vers un groupe de gobelets disposés en triangle sur une table ; si le but est atteint et la balle réceptionnée dans un gobelet, l'équipe adverse doit vider cul-sec ce gobelet rempli de bière. Le jeu se termine lorsque tous les gobelets ont disparu de la table) Pathétique, mais extrêmement brillant et fin pour un homme de 70 ans, "le meilleur d'entre-nous" disait de lui CHIRAC, qui a cautionné le fameux discours d'Orléans de son mentor :

" Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d'or où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs deprestations sociales, sans naturellement travailler ! Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! "

Comme quoi, il est désormais prouvé qu'il n'existe plus un seul agrégé de lettres classiques issu de l'école normale supérieure et énarque qui ne puisse changer d'opinion en fonction des seuls critères liés à ses intérêts personnels, jetant par-dessus tête les convictions qu'il a défendues, droit dans ses bottes, pendant des décennies. Revoici donc le temps de la tiédeur centriste, de la démagogie radical-socialiste, de la rondeur apaisante du socialisme cassoulet - Grand Orient de France, de l'enlisement, de l'ensablement, l'inaction et la paralysie, la momification de la République, le recul et le naufrage vers l'abîme que nous imposa Jacques CHIRAC entre 2002-2007 ! Car, pour obéÎr aux exigences d'alliance nationale du Grand Orient de France contre un parti taxé d'extrême droite, sonner en permanence le "tocsin" pour maintenir la tension anxiogène dans le pays, comme le fait "Pépé le Barcelonais",  ne suffit pas ; il ne faut surtout mécontenter aucune catégorie sociale pour s'assurer de leur bienveillance voire leur sympathie et des bonnes grâces des électeurs : en conséquence, on ne fait rien,  on ne prend aucune décision et l'on retire le cas échéant les quelques réformes les plus indispensables à l'avenir du pays que l'on a pris le risque de présenter. Et l'on obtient ainsi  à la tête de l'exécutif des CHIRAC, JUPPE, HOLLANDE, BAYROU, RAFFARIN, une communauté de "couilles molles" tellement semblables malgré leurs étiquettes diverses, héritiers des politicards magouilleurs - tripatouilleurs et tricheurs qui ont détruit les valeurs des IIIe et  IVe République, oublié les principes de service de l'intérêt général en privilégiant leurs intérêts personnels électoraux  : car, comme l'a si bien décrit dans ses aphorismes le grand philosophe corrézien Henri Queille, penseur de la Chiraquie et du Hollandisme contemporains réunis :

« Il n'est aucun problème assez urgent en politique qu'une absence de décision ne puisse résoudre. » « La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »

 

Et Najat se retrouva ridiculement piégée sur son propre plateau de télévision

Ils devaient choisir entre le déshonneur et la guerre. Ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre.
— Winston Churchill, commentaires sur les accords de Munich The Times, 7 Novembre 1938.

Idriss SihamediCe n'est pas révéler un secret que de constater pragmatiquement que les sept chaînes de télévision et les cinq stations de radio de service public, financées par l'impôt,  ont été patiemment infiltrées par des militants de gauche déguisés en "journalistes" ou autres "experts", recrutés essentiellement sur des critères d'activisme politique au sein des  communautarismes LGBT, franc-maçons ou juifs, le milieu de la  "bien-pensance",  avec la mission primordiale de participer  à la propagande élyséenne et aux manipulations mentales menées pour maintenir quel qu'en soit le prix, un parti politique, ses satellites et ses affidés au pouvoir.

Le Groupe CANAL PLUS, voulu - crée et dirigé par les socialistes, en la personne d'abord de l'ami d'enfance personnel de François Mitterrand, André Rousselet, devenu à la fois son conseiller politique et exécuteur testamentaire,  fut dès 1984 subventionné par l’État lorsqu'il connut  des difficultés financières mettant son  existence en cause ; son fils spirituel, Pierre Lescure (socialiste militant, désormais Président du Festival de Cannes et chroniqueur de l'émission politique "C'est à vous" avec Patrick Cohen sur la "5"), continua sur la même voie et créa avec un directeur des programmes talentueux,  Alain De Greef, cette chaîne dévolue à la culture de gauche et aux "Bobos" .

Mais à vouloir toujours trop en faire dans la démesure pour satisfaire ses donneurs d'ordre politiques, on passa de l'humour décapant de Coluche, des Nuls et des Guignols de l'Info à la médiocrité des Stéphane Guillon, Yann Barthes, Anne-Sophie Lapix, Maïtena Biraben, Nicolas Domenach dont le discours exclusivement sectaire tout entier dédié à la promotion du parti politique qu'ils servent n'eut d'autre finalité que de persécuter, stigmatiser, éliminer du monde médiatique après en avoir grossièrement travesti le discours et la pensée,  tout opposant à cette pensée unique qu'ils incarnent et dont ils sont les gardiens du dogme.

Malgré ses difficultés financières, les désabonnements liés à ce discours politique univoque et sans nuance, ces permanentes campagnes de haine, de chasse aux sorcières, et d'humiliation des hérétiques de la pensée unique et la difficile reprise en main que doit mener à bien son nouveau propriétaire pour nettoyer enfin les "écuries d'Augias" et renvoyer ces militants vers des chaînes publiques, comme la "5", qui seront  toujours heureuses de les accueillir, le malaise persiste et le discours bien-pensant règne sans partage

Alors que les extrêmistes féministes du gouvernement, telles Christiane TAUBIRA et Najat VALLAUD-BELKACEM, avaient bénéficié d'une promotion scandaleuse (elles sont présentes quasiment quotidiennement sur la chaîne !) et bien mises en valeur dans le documentaire de Cyrille ELDIN, "Macho Politico", consacré au "machisme en politique", les bi-nationaux franco-marocains étaient à l'honneur ce dimanche sur la chaîne "bobos" ; Najat Valaud-Belkacem s'exhibait, comme à son habitude, sur les plateaux de Canal Plus dont les clés lui ont été remises pour les utiliser à son gré. Comme elle n'a rien à dire, elle abusait de son séducteur sourire et de la blancheur d’albâtre de ses dents. Pour la recevoir, son compatriote Ali Badou, homme de qualité pourtant,  mais devant surtout son brillant parcours sur la chaîne à son passé d'ex de Mazarine Pingeot et sa qualité de père des petits-enfants MITTERRAND, avait sorti le grand jeu en consacrant un reportage de 15 minutes à une soit-disant "ONG Islamiste", BARAKACITY,  dont l'un des membres, Moussa Ibn Yacoub, a été arrêté au Bengladesh pour complot islamiste et croupit en prison. Ces ennemis de notre République, qui aspirent à saper ses fondements pour la détruire,  ont décrété qu'il nous appartenait de faire libérer ce militant converti à l'Islam il y a 10 ans !

Présente sur le plateau, Najat a écouté attentivement le créateur  Président de cette ONG, Idriss Sihamedi,  assumer fièrement sa fiche "S" et proclamer que comme tout bon musulman modéré, il ne serrait pas la main des femmes et refusait de condamner DAESH.

Le silence gêné,  puis la réaction modérée de NAJAT à ces propos provocateurs n'ont pas plu, et elle est actuellement sévèrement mise en cause sur les réseaux sociaux, à titre de membre éminent du gouvernement,  pour la tiédeur de son discours et la mollesse de ses réactions face à ces agressions. Mais ce n'est pas grave, un grand sourire, et tout s'arrangera ; entre bi-nationaux franco-marocains et islamistes militants, on ne va pas se fâcher quand même alors qu'on partage le même livre sacré !

Malgré les deux cent morts innocents de l'année 2015 et l'état d'urgence, ils partagent l'opinion de Ruquier, Yann Barthes et Yann Moix que "la France n'est pas un pays judéo-chrétien de race blanche", mais va être convertie par le meurtre et l'assassinat à l'Islam radical  puisque comme Yann Moix le concède sur le plateau de Ruquier, c'est la marche de l'histoire et il faut savoir l'accepter ! (réception Nadine Morano le 26-09-2015 à ONPC avec "le camp du bien" en fusion crachant sa haine et son mépris)

 

Bozzo, "voyageur - représentant - placier", de DASSAULT AVIATION

IndiaSensation ce matin à CHANDIGARH en INDE,  à l'arrivée du VRP de la firme DASSAULT, BOZZO-le-CLOWN, lorsqu'il descendit de son avion présidentiel (celui qu'il s'était engagé à revendre à une compagnie aérienne s'il était élu, puisque lui, homme normal, devait voyager autant que possible, en TGV) aux bras d'une nouvelle intermittente du spectacle invitée à nos frais, l'actrice Elsa ZYLBERSTEIN, dont la carrière est en perdition, mais qui présente l'avantage d'être une amie de la favorite en titre, et d'avoir vécu avec des hommes publics au "pedigree" d'hommes de gauche et de "bobos" incontestables, qu'il s'agisse d' Antoine De Caunes (1995-2007), Nicolas Bedos (2005-2008), du journaliste Georges Marc Benamou (disgracié par Sarkozy), du ministre Arnaud Montebourde qu'elle licencia lors d'une exhibition chez Ruquier par ces mots : Le redressement n'a pas été très productif !, et désormais  Yann Moix, chroniqueur-démolisseur chez Ruquier. qui fit preuve d'une rare complicité et d'une incroyable mansuétude la semaine dernière en interrogeant le Premier Ministre "Pepe" venu vendre sa salade et ses alarmes-tocsin.

BOZZO, prétendu et autoproclamé  héritier du pacifiste Jean JAURES (mort assassiné en défendant ses convictions le 31/07/1914) qui, avec les militants de son parti avait toujours critiqué avec virulence le commerce des armes lorsqu'il était pratiqué par des dirigeants de droite et manifesté sur la voie publique pour marquer son hostilité à ce commerce immoral qui enrichit les trafiquants avec la peau des pauvres gens, est venu vendre les 36 RAFALE dont il avait annoncé triomphalement la vente effective cela fait plus d'un an ! Une imprudence et une forfanterie de plus, mais nul ne s'en étonnera plus. Le contrat ayant du mal à se conclure, BOZZO, comme il l'avait fait lors de sa visite à CUBA, lorsqu'il portait lors de sa descente d'avion la fameuse casquette du "leader maximo" en fumant un HAVANE, a cru cette fois honorer ses hôtes en portant le turban SIKH et le TILAK peint sur le front (censé représenter le "troisième oeil" de ce génial visionnaire dans sa lutte contre le chômage et la dictature d'ASSAD). Félicitations à Gaspart GANTZER pour cette lumineuse mise en scène et toutes nos félicitations à Serge Dassault (toujours mis en examen pour avoir acheté les voix de ses électeurs lors des dernières municipales) pour ce coup d'éclat ; qu'il n'oublie cependant pas qu'il devra reverser des rétrocommissions dans les caisses du Parti Socialiste si le contrat est finalisé. Gaspard Gantzer a rappelé aux journalistes présents que trois bonnes nouvelles étaient venus confirmer cette semaine l'efficience des mesures prises par le Gouvernement :

  • la politique anti-familiale conduite depuis le début du quinquennat a connu ses premiers succès avec la chute de la natalité en France en 2015 et l'inversion de la courbe des naissances ; par la même, on peut espérer l'inversion de la courbe du chômage dans vingt ou trente années :
  • la politique antisociale hostile aux personnes âgées et aux classes moyennes (il faut bien que le Ministère de la Culture, par l'action du CNC, finance les productions cinématographiques de la favorite présidentielle) marque elle-aussi ses premiers effets avec la baisse de l'espérance de durée de vie dans notre pays.
  • enfin, après les déplacements présidentiels à Tulle à l'occasion des élections européennes et régionales, le Conseil départemental des Médecins de CORREZE a lancé une mise en garde médicale suite à la résurgence des cas de syphilis dans le département

Comme l'affirme inlassablement le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à chacune de ses conférences de presse hebdomadaires après le Conseil des Ministres : Le gouvernement travaille ! Au vu des résultats obtenus, et si l'on ajoute l'augmentation confirmée pour la seconde année consécutive de la mortalité accidentogène routière, nul ne pourra désormais jouer les sceptiques et mettre en doute cette affirmation qu'un "changement"  effectif est survenu après les élections présidentielles de 2012.

indians 200

Notons cependant que l'un des aspects les plus symboliques et pathétiques de ce voyage touristique de "Moi Je" sur les terres des Maharadjas fut l'hommage mémoriel qu'il rendit lors de son déplacement sur la tombe du Mahatma GANDHI, toujours accompagné d'Elsa ZYLBERSTEIN, et dispersa les pétales de la Rose rouge socialiste défunte, assassinée par ses propres enfants, en implorant la Déesse de la Raison qu'elle ne ressuscite jamais pour juger ses multiples trahisons et mensonges ; l'émotion des rares personnes présentes atteint son paroxysme et le pathos de la tragédie grecque lorsque ELSA récita un quatrain fameux du poème immortel de RONSARD : Consolation à Martine Aubry  et Arnaud Montebourde:

 

Mais elle était du monde où les plus belles choses
Ont le pire destin,
Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,
L'espace d'un matin

 

Anthologie sémantique de la "novlangue" socialiste

clown triste250Dans son opus anthologique de 660 pages :

"JAMAIS SANS MA NOVLANGUE" - Le décodeur de poche : vade-mecum de la propagande ("pédagogie) au XXIe siècle

Frederic Mathieu nous offre les clés pour appréhender cette langue révolutionnaire que l'Education Nationale et le Parti Socialiste ont généreusement léguée à la Nation, trésor sémantique dont les féministe Sandrine Mazetier, Vice-Présidente de l'Assemblée Nationale, et les Ministres Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem sont les spécialistes et érudites les plus reconnues, avec Michèle Delaunay, ancienne secrétaire d'état aux personnes âgées,


Pour donner la traduction novlangue des termes anciens et obsolètes en socialie : Abjuration, apostasie, renonciation, trahison (politique),  Frédéric Mathieu ne fournit qu'un seul équivalent socialiste : "Rupture, synonyme de changement",

qu'il illustre d'une citation fascinante de BOZZO, tellement ridicule qu'il s'autorise  un commentaire personnel :

La seule rupture que Nicolas Sarkozy aura en définitive réussie, c'est celle de ses promesses.
— François Hollande, article de presse, 2008.

Et l'auteur de préciser : Avouons que venant de lui, la citation de manque pas d'ironie !

Pour rappel article "Sandrine Mazetier, la folie des grandeurs"
 

Di Bernardo Casanova, tacet pontifex

fetichisme300Fétichisme religieux des socialistes

Tombé en culottes courtes des sacoches de son mentor Laurent Fabius, le jeune Bernardo Casanova, au crâne d'oeuf précocement dégarni, n'avait ni la prestance, ni la taille, ni la gouaille et le charme de son très ancien homonyme vénitien ! Bien au contraire, son manque de charisme était patent, avec une allure de "clergyman"  pâle et gris dans son habit de ville, cette prestance de clerc de notaire égaré en politique qu'il améliorait par ses éternels costumes gris, égayés par une pochette et des lunettes en écaille ; son discours était très mesuré et modéré, atone, dépassionné, lent, avec des mots précis, choisis, non clivants, prenant le temps de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de les prononcer. Avec un tel comptable, les risques de dérapages verbaux, si fréquents dans un gouvernement socialiste étaient réduits à néant. Fabius, nommé Ministre des Affaires Etrangères, garda auprès de lui, au titre de Ministre délégué aux Affaires Européennes ce "Monsignore" triste, surnommé "le Cardinal" rue de Solférino et affectueusement "Mon silencieux" par BOZZO le Menteur. Mais moins d'un an plus tard, il fut désigné pour reprendre le Ministère délégué au Budget dont venait d'être éjecté avec perte et fracas Jérôme Cahuzac, pour cause de dissimulation sur sa déclaration de Patrimoine. Sa discrétion, son silence, sa précision technique d'homme d'appareil en faisaient évidemment l'homme idéal après pareil scandale. Dans un gouvernement de divas capricieuses, où se distinguaient Bozzo-le-Clown, Manuel Valls, Arnaud Montebourde, Benoît Hamon, Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem, Cécile Duflot, plus attirées par la lumière des caméras et les flash des photographes, qui multipliaient plus les déclarations critiques flamboyantes qu'un travail sérieux et une action gouvernementale cohérente, Bernardo Casanova apparaissait dès lors comme venu d'une autre planète car il travaillait, ne parlait pas à tort et à travers, et ne critiquait pas ses collègues, au point qu'il y gagna le surnom de R2D2 !

Lorsque VALLS, MONTEBOURG et HAMON, à force de critiques féroces et de chausses-trappes sous les pieds du Premier Ministre AYRAULT eurent obtenu la peau de ce dernier, le renvoyant à son combi "Volkwagen" tant moqué, l'ambitieux Manuel s'empara du poste et BERNARDO, du fait de ses qualité éminentes de discrétion, fut nommé au poste prestigieux de Ministre de l'Intérieur début avril 2014 ; s'il n'avait aucune des connaissances techniques nécessaires à la maîtrise du poste, il en possèdait la qualité essentielle : son appartenance assumé au Grand Orient de France :  il se retrouvait donc chez lui, puisque ce ministère est historiquement totalement infiltré (de Clémenceau jusqu'à Manuel Valls), place forte, fief de la maison "trois points", car pour faire carrière dans sa haute administration il est indispensable d'être membre de la secte qui contrôle l'Etat, notamment dans un gouvernement socialiste.

profanationsEt c'est l'actualité qui va projeter l'homme discret sous les projecteurs de la gloire : les attentats de Paris de Janvier et de Novembre 2015 imposent son omniprésence médiatique aux côtés des deux têtes de l'exécutif, le déclenchement de l' "Etat d'Urgence", ses allers-retours incessants à Marseille pour déplorer et dénoncer les fusillades avec assassinats d'adolescents dans les rues de la ville - que son prédécesseur avait promis d'éradiquer -, ou ses pèlerinages sur les lieux de culte et cimetières musulmans ou juifs en France métropolitaine ou en Corse,  pour déplorer leurs rares profanations, mais dans l'ombre du Clown et de Manuel qui mettent un point d'honneur à se précipiter sur place, suivis de la meute habituelle de journalistes avec caméras et appareils photos, pour y faire leurs habituelles déclarations de matamores sanguins et virils, à coup "d'actes intolérables qui ne resteront pas impunis, l'Etat mettant tout en oeuvre pour identifier les auteurs, les arrêter et les présenter à la justice taubirienne" qui saura les honorer et les féliciter pour leur courage (ndlr). Par contre, pour la multitude des lieux de culte et cimetières chrétiens, il est seul en lice puisque ni BOZZO ni MANUEL ne reconnaissent la profanation de ces lieux, qu'à titre de franc-maçon ils abhorrent par principe, lorsqu'ils ne les commanditent pas aux groupes communautaristes LGBT qu'ils subventionnent (FEMENS - ACT'UP).  Bernardo multiplie donc ces déplacements ingrats en terrain hostile et fait un nombre de kilomètres conséquents pour les honorer de sa présence ;  mais la Presse s'en désintéresse car,   dans ce pays laïque et socialiste,  il est désormais acquis que le délit de profanation des lieux de culte et cimetières chrétiens a été aboli et ne saurait être poursuivi !

stetsonPour marquer sa différence et faire preuve de son indépendance d'esprit, Bernardo, sans ostentation et en toute discrétion, a su d'un geste simple mais fortement empreint de signification, envoyer un signal fort pour rassurer les français dans cette période de délitement total de l'état de droit où chacun est en droit de craindre pour sa vie : il ne sort désormais plus que son crâne d’œuf recouvert d'un mythique BORSALINO blindé à bords larges renforcés ! Son message est clair : l'Etat socialiste régalien est incapable de vous protéger et de réagir efficacement, alors faîtes comme moi et protégez-vous le crâne avec un chapeau blindé . Et pour qui connaît Mystique socialistedu chapeau et de l'écharpe rouge, l'importance du message ne peut échapper à quiconque !

 

 

Le Phenix

flyer2

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios