No module Published on Offcanvas position
boufonjulie250
"C'est un malheur du temps
que les fous guident les aveugles"

William Shakespeare - "le Roi Lear"
diogene naufrage6
Délires de beauf réactionnaire
boufonjulie250
"C'est une chance pour la France d'être
le premier pays musulman d'Europe

Edwin Plenel - "20 minutes" - 19.09.2014

Qu'est-ce qu'elle a ma famille ?

fog

Depuis 2005, le 17 mai, auto sacralisé d'autorité par le baptême laïc que lui ont conféré les associations LGBTQI+ frappées du dogme d'infaillibilité, est devenu la  "Journée Internationale contre l'Homophobie et la Transphobie", sauf bien entendu dans les états progressistes où pédérastie et pédophilie restent des crimes pénalement réprimés.
En cette radieuse date printanière, il a rejoint la journée mondiale de la communication  et de la société de l'information. Dans le galimatias innommable des journées internationales,

où chacun ajoute son grain de sel, elle fait suite à la Journée Internationale de la Lumière, couplée à la Journée du Vivre Ensemble en Paix, le l6 mai ; et précède la Journée Internationale des Musées, le 18 mai, avant la très importante Journée Internationale des Abeilles, le 20 mai.

17 mai C'est donc une date essentielle pour les militants de la cause, qui ne sauraient omettre de la fêter !
Cette année, nous avons eu  le plaisir de recevoir, sur Instagram, en cadeau une photo de famille de Marc-Olivier FOGIEL, de son mari, et leurs deux petites filles conçues par GPA aux ETATS-UNIS. Marc-Olivier FOGIEL est un journaliste qui s'est fait remarquer par son agressivité et sa recherche systématique du "buzz", de l'éclat et du scandale dans ses émissions d'où son surnom de "LA HYENE".

 

fogielPar la grâce de l'entr'aide "gay" qui cimente, contrôle et bétonne totalement l'audiovisuel, il s'est retrouvé propulsé à la direction de la chaîne d'information BFM TV, où ses premières décisions ont été d'éradiquer le l'antenne les "vieux mâles blancs" pour les remplacer par les militants de la cause homosexuelle, comme son directeur de l'information Philippe CORBE.

Comme son éminent confrère Patrick COHEN, il ne conçoit pas son métier d'animateur  comme un cénacle de libre expression où se mesurent toutes les opinions - du moment qu'elles ne dérogent pas aux règles légales - afin que le téléspectateur adulte puisse objectivement et de manière responsable se forger une opinion. Non, l'animateur doit être un activiste militant de ses propres engagements politiques, et ses émissions doivent lui permettre de les diffuser pour convaincre les téléspectateurs de leur exactitude, puisque qu'elles sont l'incarnation de la "bien pensance" ; dans ces conditions, l'animateur doit représenter un filtre étanche, où toute pensée dérogeant à ses propres convictions doit être interdite d'expression et combattue avec la dernière vigueur.
C'est la notion du journalisme d'information soutenue par POUTINE en RUSSIE, par le PARTI COMMUNISTE CHINOIS et son secrétaire général XI JINPING, et bien sûr KIM JUNG UN en Corée du Nord.
Revoir sur YOU TUBE la passe d'arme célèbre entre Patrick COHEN, le bien-pensant d'une information orwellienne, et Yannick TADDEI, respectueux de toutes les opinions et de l'intelligence des téléspectateurs.

L'engagement de FOGIEL dans le combat pour la reconnaissance de droits homosexuels, pour lui d'une valeur supérieure aux droits des hétérosexuels, a été constant,  jusqu'à ce qu'il quitte le service public pour la direction de BFM TV. Sa dernière émission, sur FR3, était la reprise d'une émission ancienne fondée par un ancien chroniqueur de cinéma, feu Henri CHAPIER, dont le contenu consistait à faire allonger ses invités sur un divan rouge, d'où le nom de l'émission, pour les amener - dans une sorte de psychanalyse exhibitionniste,  à évoquer des souvenirs intimes qui ont marqué et marquent encore leur existence. Pendant les années où il anima cette émission, nous eûmes bien sûr et essentiellement les membres fondateurs du "cercle pédophile du jardin Majorelle" de MARRAKECH, où lors d'une émission lugubre de fin de vie, BERGE vacillant, le désigna comme son héritier, avec l'aval de Jack LANG, Frédéric MITTERRAND et Daniel COHN-BENDIT reçus à la suite ; il reçut évidemment tous les politiques démago-progressistes, fortement engagés en faveur des droits LGBT. Au premier rang desquels l'incontournable Maire de Paris, Anne HIDALGO, qui veut faire de sa ville la cité la plus "gay-friendly" de l'univers  ; mais aussi, le couple de philosophes mondains, grands animateurs des soirées gays parisiennes et permanent fauteur de guerres, Bernard-Henri LEVY et son épouse Arielle DOMBASLES ;  la demi-mondaine ministre Roselyne BACHELOT, la journaliste Claire CHAZAL,  ; une infinité d'artistes et chanteurs gays venus promouvoir leurs œuvres, comme l'excellent et très digne William SHELLER, mais aussi Muriel ROBIN, Josiane BALASKO, Mika, Lambert WILSON, Karl LAGERFELD, ou soucieux de réaffirmer leur appartenance au camp du bien, tels Nicolas BEDOS, Juliette BINOCHE, Joey STARR, Bernard TAPIE, Cyril HANOUNA ; que fait un artiste de l'envergure de Fabrice LUCCHINI dans pareil piège, nul ne le sait, si ce n'est de la provocation et un clin d'oeil à ses admirateurs. Mais le summum de l'émission fut la présence d'un Jean-Luc MELENCHON magistral, soucieux d'attirer politiquement à  lui toutes les minorités sexuelles, et fraîchement converti au charme oriental du fait de son rapprochement avec Sofia CHIKIROU. Reconnaissons humblement la fidélité absolue de l'animateur aux dogmes définis par Patrick COHEN : aucun opposant au mariage gay, aucun opposant à la PMA et à la GPA, un aspect lisse et poli pour tous les invités, membres de l "Académie du Bien et de la Bien-Pensance". 

livreMais le combat de sa vie, après le "Mariage pour Tous", octroyé par François HOLLANDE, pour lequel il lui voue reconnaissance éternelle ;  après la "Procréation Médicalement Assistée", donnée par Emmanuel MACRON 1, c'est bien la légalisation de la "Gestation pour Autrui" en FRANCE. BOZO-le-CLOWN est un allié, intéressé certes mais fidèle qui lui a toujours prouvé sa confiance ; il a des liens personnels exceptionnels avec son successeur qui est plus qu'un simple ami : tous deux sont des progressistes, convaincus par ses arguments. Ils lui conseillent simplement d'attendre un peu que la société mature, car elle n'est pas prête pour l'instant et elle accepterait mal qu'un lobby lui force la main.
Parce qu'il est riche et fortuné, parce que son mari l'est tout autant, parce qu'ils peuvent se déplacer sans problèmes financiers aux Etats-Unis et investir des sommes importantes pour faire concevoir et porter jusqu'au terme de la grossesse des enfants conçus sur commande, il est le Père de deux ravissantes fillettes et vit dans le bonheur familial qu'elles lui apportent. Il en est fier d'ailleurs, et ils font ensemble la UNE d'hebdomadaires à diffusion nationale.
Bien que la GPA soit légalement interdite en France, parce qu'il occupe un poste important et que son influence soit réelle sur l'opinion publique par la diffusion d'une information formatée,  BOZO-le-CLOWN, Président en exercice, est intervenu pour le féliciter d'avoir commis ce délit, ce dont il le remercie dans son ouvrage ; il a fait en sorte que le Directeur de BFM obtienne de la justice française la reconnaissance de sa paternité dans l'état civil des deux enfants. S'il avait été un simple quidam, voire un sans dents, ledit Président de la République se serait éperdument désintéressé de cette affaire et aurait laissé la Justice de son pays appliquer simplement la loi. Mais, depuis que LA FONTAINE l'a mis en vers, c'est un truisme dans ce pays que : Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
Alors, il poursuit son activisme et son offensive pro-GPA ; il  a publié un livre, relatant l'expérience vécue avec son mari, intitulé "QU'EST-CE QU'ELLE A MA FAMILLE", dont la lecture inspirante a motivé nombre de jeunes couples homosexuels de tenter l'expérience. Delphine ERNOTTE, la Directrice très "woke" de FRANCE TELEVISION, a fait adapter le  livre, qui est devenu un film de télévision, afin de normaliser et humaniser plus encore ce désir de paternité, bien que légalement interdit, dont la télévision publique subventionnée par l'impôt, fait ouvertement la promotion.
Evidemment, aucune voix en mesure  de marquer une quelconque opposition, puisqu'elle serait immédiatement taxée d'homopobie et d'extrême droitisme, poursuivie illico pénalement par des associations subventionnées.
Car dans notre pays, l'intérêt de l'enfant est absent du débat ; ce qui importe, dans la grande tradition historique du "clientélisme", c'est la satisfaction des couples LGBT afin qu'ils continuent à soutenir le progressisme politique. Les blessures psychologiques, les drames d'enfants nés sans racine, ce ne sera que dans deux décennies qu'on les subira ! Aucune mention, aucune réflexion non plus sur le devenir des enfants, lorsque - comme on l'a vu aux Etats-Unis, le mandataire de la GPA n'est pas satisfait de la couleur de peau ou de la teinte des yeux ou des cheveux de l'enfant mis en au monde, ou lorsqu'il naît malheureusement avec une infirmité provoquant son rejet et son refus de prise en compte. Peu importe à BOZO : du moment que FOGIEL est satisfait et qu'une station TV importante relaiera son message, que pèse le bien être des enfants ?

GPA 1
Cette photographie posée, réalisée par un professionnel, a été publiée - avec l'accord des parents - en page de couverture de l'hebdomadaire à grande diffusion PARIS MATCH ; elle représente M.O.FOGIEL, son époux et leurs deux adorables petites filles.

 

Respect

frigide2
Respect d'autrui

Libération

opti gay
Respect de l'enfant

Progrès

tantouzes
Marchandisation de l'enfant

Esclavagisme

pma
Le Père ? Réserve spermatique