boufonjulie250
"C'est un malheur du temps
que les fous guident les aveugles"

William Shakespeare - "le Roi Lear"

 

diogene naufrage6
Délires de beauf réactionnaire
boufonjulie250
"C'est une chance pour la France d'être
le premier pays musulman d'Europe

Edwin Plenel - "20 minutes" - 19.09.2014

A.Pulvard, la haine racialiste

pulvarElle est avenante, intelligente, toujours vêtue avec élégance par les plus grandes maisons de couture, s'exprime avec distinction et aisance d'une voix toute professionnelle ; les péripéties de sa vie professionnelle et privée passionnent les magazines "people". Dotée naturellement de nombreux talents, elle "incarne" la "femme française", libre et indépendante ;

mais paradoxalement, au-delà de ce positionnement de journaliste talentueuse, elle laisse place à une militante activiste enragée et haineuse, harpie dispensatrice de thèses absconces reprenant les poncifs éculés des propagandes lgbtq+, décoloniales, indigénistes, racialistes, qui visent à déconstruire le pays, en accablant ses habitants de tous les vices et perversités, en détruisant les fondements moraux, laïques et républicains de sa civilisation, à commencer par son histoire, sans autre finalité que les inéluctables violences verbales, physiques et finalement la guerre civile. 

Paradoxe à rechercher certainement dans ses jeunes années au sein d'une famille martiniquaise aisée, dont le Père, Marc PULVARD, Professeur de Mathématiques, créa - présida et inspira la ligne politique du "Mouvement Indépendantiste Martiniquais" qui postule à l'organisation d'un référendum d'autodétermination pour l'Ile ; mais son grand prestige, il le doit surtout à la fondation de la "Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais" et à l'action résolue qu'il mena à titre de Secrétaire Général de l'Organisation tant pour les luttes violentes qu'il mena (elles lui valurent sa condamnation à un an de prison), puis sa spécialisation en droit du travail et la défense acharnée de ses adhérents devant le Conseil des Prudhommes qui lui valurent le surnom de Mr AUROUX (Ministre socialiste auteur des lois éponymes). Décédé de maladie en 2008, il est revenu ces dernières semaines à la Une de l'actualité avec les dénonciations publiques par trois de ses petites nièces, victimes d'actes d'incestes pédophiles commis par le grand hommes alors qu'elles étaient enfants. Audrey PULVARD, qui était âgée de six ou sept ans lors de la commission de ces faits, a indiqué qu'elle avait été informée par sa Mère et sa Tante de ce "secret de famille" ; maîtrisant parfaitement sa communication de crise, elle a eu devant les médias les paroles suivantes : «Quand vous êtes la fille d'un monstre, vous vous demandez si vous n'êtes pas un peu un monstre vous-même. C'est un processus presque automatique». 
Indubitablement !

C'est dans "L'Obervatoire du Journalisme" que l'on trouve le curriculum-vitae le plus complet et le plus impartial de la journaliste martiniquaise qui depuis le début des années 2000 occupe nos écrans ; exercer, en tant que journaliste vedette du service public, une action de militante activiste progressiste, porteuse des thèses racialistes, décoloniales et indigénistes, tout en étant salariée des bourreaux qu'elle dénonce, est la preuve d'une grande rouerie et de la séduction qu'elle exerçait sur les lâches responsables de nos chaînes publiques.

ojim 

Elle a énormément contribué à ce que des journalistes progressistes, oeuvrant dans les médias audiovisuels de service public (financés par le budget public), où la presse nationale progressiste (sous perfusion des subventions colossales du Ministère de la Culture versées à leurs dirigeants - par hasard progressistes et financiers des partis de gauche - ), conçoivent leur activité comme une croisade idéologique visant le triomphe total de leurs idéaux, l'élimination par tout moyen concevable des opposants à l'idéologie dominante, fut-ce au prix de la manipulation de l'information par sa présentation subjective et orientée, voire la censure délibérée de toute information non conforme à la doxa officielle. Cette génération de journalistes a été formée dans la conviction que l'exercice de leur métier doit revêtir un rôle déterminant dans le choix par le peuple des responsables politiques et la détermination de la politique suivie. Caste "supérieure", vivant dans l'entre-soi et l'entregent galant et sexuel avec le politique, elle a pour mission de manipuler et rectifier l'opinion et les choix démocratiques des citoyens de ce pays, ces grands enfants inconstants et instables qu'il faut prendre par la main pour les conduire au Paradis progressiste.
A ce titre, elle est le digne pendant d'un Edwin PLENEL, très lié comme elle au Parti Socialiste et surtout à Anne HIDALGO, le Maire de Paris ; en matière de mauvaise foi, d'agressivité et de méchanceté gratuite, son interview de Nicolas SARKOZY, en 2007, lors du Journal National de FR3 - donc sur une chaîne publique - reste un modèle marquant de malhonnêteté intellectuelle et d'activisme partisan pour tous ceux qui l'ont suivie.
PulvardEn 2012, elle a fait du chemin dans son ascension politique ; comme bien d'autres "journalistes" avant et après elle dans un schéma désormais classique, elle est la compagne officielle d'un candidat socialiste, Arnaud MONTEBOURG, et son engagement partisan est tellement évident et nauséabond, qu'elle doit cesser d'exercer jusqu'à l'élection ; c'est une rose entre les dents qu'on la retrouve à la Une du magasine LES INROCKS ; et elle  fêtera bruyamment, sans la moindre pudeur, l'élection du Clown BOZO,  en allant parader sur scène, Place de la Bastille, pour fêter le vainqueur de l'élection présidentielle.
Mais parfois, la vie ne suit pas les voies tranquilles d'une carrière balisée : MONTEBOURG et BOZO s'opposent politiquement, son compagnon ministériel la répudie et la remplace dans son lit par la Ministre de la Culture.
Une traversée du désert comme tout en chacun en connaît ; mais rien ne saurait la décourager et la voilà désormais repartie dans une carrière politique. 
En s'engageant, après plusieurs décennies de journalisme, dans la politique aux côtés des socialistes "ultras" en prenant la tête de liste socialiste aux élections régionales Ile-de-France, elle a enfin fait le choix de la sincérité en allant devant les électeurs défendre ses thèses extrêmistes

Anne HIDALGO l'a retenue sur sa liste pour les élections municipales 2020, et promue au poste d'Adjoint à l'Agriculture de la Mairie de Paris, en bas résille et talons aiguille évidemment ; et mieux que cela, elle dirige maintenant la liste socialiste aux élections pour la région Ile-de-France, censée perdues d'avance ! Décidément, on ne l'arrête plus : une indépendantiste martiniquaise à la tête de la liste de son pire ennemi politique, le parti socialiste ! La Martinique est certainement trop petite pour l'immensité de ses ambitions ! Et quoi de plus "populiste" pour rassembler les voix de tous les exclus, rebelles, factieux et révoltés sociaux que d'insulter et cracher sur les forces de l'ordre pour rassembler les voix  progressistes ; MELENCHON a trouvé une rivale à sa taille dans l'abject, l'immonde, l'indignité et l'insoutenable ! ".

TERRA NOVA" par l'intermédiaire d'Olivier FERRAND pour le parti socialiste et BOZO-le-CLOWN, l'avait théorisé ; LFI et le PS Ultra d'HIDALGO, TAUBIRA, VALAUD-BELKACEM et PULVARD se disputent désormais les faveurs des islamo-gauchistes et du vote musulman pour exister électoralement ! Comme si l'islamo-gauchisme était manipulable : l'histoire est pourtant porteuse de maints exemples où ce genre de compromissions démagogiques s'achèvent dans la guerre et le sang ?
Le bon  sens populaire n'en a-t-il pas tiré quelques conclusions en affirmant : A manger avec le diable, la fourchette n'est jamais trop longue ou bien : L'extrémisme religieux, c'est servir le diable au nom de Dieu

En crachant sur la Police, PULVAR, comme à son habitude, nourrit la haine et la soif de vengeance et de sang, de tous les déclassés et associaux dont elle espère obtenir les votes lors des prochaines élections régionales. Pour la Madone socialiste aux montures de lunettes en écaille de tortue à 15.000 €, rien n'est trop vil ou contradictoire pour satisfaire ses ambitions

 

vardpulChez cette activiste, on l'aura compris au vu de sa carrière, il n'existe aucune limite morale ou légale qui puisse entraver sa folie pour faire triompher ses idées destructrices de la société ; un article résume les moyens employés pour censurer et faire taire tout article qui viserait à établir la réalité des moyens qu'elle emploie. Le "journalisme" ne saurait être libre, puisque dans la conception du "progressisme" dont elle est l'éminente représentante, il n'a d'autre finalité que manipuler l'opinion publique pour l'influencer et l'amener à voter dans le sens où vont ses convictions, quitte à censurer les faits, taire les noms et les identités pour tout fait divers en contradiction avec ses convictions politiques.


audrey pulvardEt ne jamais hésiter à "se prostituer" moralement auprès des détenteurs du pouvoir, puisque ce n'est qu'un moyen parmi d'autres, pour l'exercer soi-même à travers leur personne.

Respect

frigide2Rspect de la femme et de l'opinion d'autrui

Libération

opti gayRespect de l'enfant

Progrès

tantouzesCommercialisation de l'enfant

Esclavagisme

pma
Le Père ? Une simple banque à sperme !